Gala de boxe : Nouhoum Sangaré de Sikasso a remporté le trophée

0

En vue de relancer la boxe entre les  jeunes au niveau communal pour le développement de la discipline, le président du Boxing Club du Stade Malien, M. Nafaraba Keita, avec la participation de la ligue de BOXE de Bamako, a organisé le jeudi dernier sur le terrain Municipal de l’Hippodrome, la cérémonie  de lancement du gala de Boxe. Le premier combat pro opposait Nouhoum Sangaré du Tata de Sikasso à Boubacar Traoré du Réal.  

Cette cérémonie a débuté par des démonstrations d’arts martiaux de différentes disciplines de karaté. Il y avait au programme : 7 combats et 1 combat pro.  Le premier  combat a opposé  Alou Sacko de la rive droite à Moussa Karambé de la rive gauche. Ce duel s’est soldé par un match nul, après trois rounds. Ce match a été  suivi par d’autres combats des catégories de 60kg ; 64kg et 69kg.

Le combat des titans que tout le monde attendait (81 kg) opposait Nouhoum Sangaré du Tata de Sikasso à Boubacar Traore du Real de Bamako. Les deux premiers rounds étaient équilibrés. Les deux combattants se défendaient mutuellement, mais les trois derniers rounds ont été bien maîtrisés par  Nouhoum Sangaré qui n’est pas allé avec le dos de la cuillère, en s’imposant face son adversaire. Il a été désigné par l’arbitre Amadou Touré,  champion du premier combat pro.

« Je suis très content d’avoir remporté cette victoire. J’étais sûr que j’allais gagner, par ce que je me suis bien préparé. Même pendant la nuit, je m’entrainais. Même si on recommence ce match, je vais gagner, puisque c’est mon travail. Je pratique cela il y a longtemps, c’est ma vie. Je  dédie cette victoire à notre armée pour son courage et son dévouement sur le terrain, et principalement à Adama Sidibé dit Bogolan, l’un des bérets rouges du Mali. Il  était le champion du Mali de Boxe en un moment donné. On avait entendu sur les réseaux sociaux, qu’il a été tué par des groupes armés, mais  heureusement il est parmi nous aujourd’hui », a signalé le champion.

Il a rappelé que son souhait est de devenir le champion d’Afrique, pour hisser le drapeau malien.

L’initiateur M. Nafaraba Keita a signalé ce qui suit : «  Cette année, nous avons décidé d’organiser  cette rencontre dans le but de relancer la boxe au niveau communal et sur le plan national, parce que la boxe, pendant longtemps, est restée dans l’obscurité. C’est une activité noble que nous avons décidé de soutenir à travers l’organisation de ce gala de boxe. C’est de faire ressortir le talent de ces jeunes sportifs et montrer au public que la boxe est populaire. C’est le lancement les mois à venir, on va essayer de s’organiser, pour organiser plus de combats. L’objectif recherché est de faire un combat chaque mois. Donc, 12 combats par an. Ce sont des combats des pros. Des boxeurs qui ont un certain niveau et qui ont l’habitude de représenter le Mali dans les grands tournois ».

Selon lui, leurs activités sont financées en collaboration avec la Fédération Malienne de Boxe et la Ligue de Boxe de Bamako. « Pour les autres activités à venir, nous ferons appel aux sponsors. Il s’agit de faire en sorte que les entreprises puissent aider ce sport », a-t-il dit.

Fatogoma COULIBALY

 

PARTAGER

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here