Gala Spécial de lutte Sotelma-Malitel du Kénédougou : Samuel Sinayoko remporte le 1er prix de la catégorie des 120 kg

0

La Fédération Malienne de luttes associées vient d’organiser avec succès le gala spécial de lutte Sotelma-Malitel du Kénédougou à Sikasso. Vingt quatre lutteurs étaient en compétition dans trois catégories (seniors, juniors et cadets). Samuel Sinayoko a remporté le 1er prix dans la catégorie des  120 kg. Avec la bonne organisation de ce gala, on peut dire que la lutte fait son grand retour au Kénédougou.

 

lutte-kenedougou
Samuel Sinayoko recevant son prix des mains du représentant du gouverneur de Sikasso, Mahamar Maïga

La Fédération Malienne de Luttes Associées est l’une des plus dynamiques fédérations du pays. L’organisation du gala spécial de lutte Sotelma-Malitel au Kénédougou, à Sikasso, le samedi 15 mars dernier, en est une parfaite illustration. Cet événement a été rendu possible grâce au sponsoring de Sotelma-Malitel à travers le Comité national olympique et sportif du Mali. Il était placé sous la haute présidence de Mahamar Maïga, conseiller aux affaires administratives et judiciaires du Gouverneur de Sikasso. On notait aussi la présence d’une délégation de la fédération conduite par le président Mamadou Koroba Traoré et  ainsi que des membres de la ligue régionale. Sans oublier les chefs de services régionaux, qui ont savouré cette fête absente de Sikasso depuis une vingtaine d’années. En d’autres termes, c’était le grand retour de la lutte traditionnelle au Kénédougou.

 

 

Vingt-quatre lutteurs (seniors, juniors et cadets) se sont rencontrés au stade municipal de Sikasso devant un public venu très nombreux. Ainsi, les deux premiers de chaque catégorie ont été récompensés. C’est ainsi que le premier prix de la catégorie des 120 kg est revenu à Samuel Sinayoko qui a pris le dessus sur son adversaire Mohamed Ballo. Il a reçu son prix des mains du représentant du gouverneur de Sikasso.

Le président de la Fédération Malienne de Luttes Associées, Mamadou Koroba Traoré était visiblement heureux de la tenue de ce gala à Sikasso. Selon lui, le Kénédougou regorge de foyers traditionnels de lutte par excellence comme Yorosso, Koutiala et Farako dont un lutteur du nom de François Kamaté a participé au tournoi de lutte de la CEDEAO à Niamey, au Niger avec la sélection nationale. C’était en 2003.

 

 

Il faut rappeler qu’en marge de ce gala, le bureau de la ligue de Sikasso a été mis en place afin de donner un nouveau souffle à la lutte. Le premier vice-président de cette ligue, Bréhima Anne a, au nom du président, pris l’engagement d’organiser des compétitions de lutte au Kénédougou. Pour ce faire, son ambition est la formation d’une équipe régionale capable de défendre les couleurs de Sikasso au championnat national de lutte cette année.

 

Le représentant du gouverneur de Sikasso, Mahamar Maïga a mis un accent particulier sur les qualités culturelles de la pratique de la lutte dans la région de Sikasso. C’est pourquoi il a invité le monde sportif de la région à accompagner et soutenir la ligue afin d’atteindre son objectif.  Sur le champ, le maire de Sikasso a offert à la ligue un espace pour servir d’arène de lutte au Stade municipal. Un geste que les responsables de la ligue ont apprécié.

 

En tout cas, ce gala spécial de lutte Sotelma-Malitel a été un véritable succès.

Alou B HAIDARA

Commentaires via Facebook :

PARTAGER