GAMBIE-MALI : 2-1 – La fin d’un cycle pour les Aiglons

0

En cédant face à leurs homologues de la Gambie (1-2) en match retour des éliminatoires de la Can des juniors, les Aiglons du Mali disent adieu à cette compétition. Cette élimination marque également la fin d’une époque pour notre équipe nationale des juniors régulièrement présente à cette compétition depuis 1995.

Les Aiglons du Mali ont été battus par les Scorpions juniors de la Gambie au Stadium de Bakau (Banjul). Cette rencontre, disputée le samedi dernier, rentrait dans le cadre du match retour des éliminatoires de la Can des juniors prévue en 2007 au Congo-Brazzaville. Au but malien d’El Hadji Mahamane Traoré (43e) les jeunes Gambiens ont répondu par deux fois aux 62e et 88e minutes.

Pour cette manche retour, l’encadrement technique des Aiglons avait bénéficié de renforts de taille. Il s’agit notamment du meneur et capitaine El Hadji Mahamane Traoré, de Kalilou M. Traoré et du défenseur du Djoliba Issa Traoré. Ces éléments clefs étaient tous absents lors de la manche aller à Bamako. Ces présences avaient donné un optimisme démesuré au coach Mamadou Coulibaly. « Nous partons à Banjul pour nous qualifier », avait déclaré l’entraîneur à la veille de son départ.

Les Aiglons, sous la houlette de leur capitaine, ont ouvert le score à quelques minutes du coup de sifflet final de la première période. Un but consécutif à une belle combinaison du duo Kalilou/El Hadji Mahamane.

A la reprise, la partie gagne en intensité. Suite à des fautes successives des Maliens, les Gambiens égalisent à la 62e. Cette égalisation ramène à égalité sur l’ensemble des deux matches. Poussés par un public acquis à leur cause, les Scorpions juniors mettront fin au rêve des poulains de Mad Coulou à 2 minutes de la fin en inscrivant un second but (88e) sur un coup franc sur lequel le portier Almamy Sogoba ne pouvait rien.

Au cours de la rencontre, le schéma tactique de notre encadrement technique avait été bâti sur Cheick Tidiane Diabaté. Malheureusement, ce dernier a été vite neutralisé (selon l’envoyé spécial de l’ORTM) par la défense  gambienne qui appliquait à la règle les consignes britanniques de son coach Johnson Peter. En réalité, nous devons notre élimination à la mauvaise prestation des jeunes sur la pelouse du Stade Modibo Kéita le 1er octobre dernier.

C’est donc la fin d’une époque pour notre équipe nationale des juniors. En effet, le Mali était un grand abonné de cette compétition. Mieux, en 1999, les Aiglons ont été classés 3e à la Coupe du monde de la catégorie organisée au Nigeria. C’était au terme d’un parcours héroïque et éblouissant qui avait vu Seydou Kéita revenir avec le trophée du « Meilleur joueur » de la compétition et Mahamadou Dissa le « Soulier d’argent » des meilleurs buteurs. Mais depuis, les Aiglons sont à la peine parvenant le plus souvent à se qualifier difficilement.

Finalement, nous ne serons pas à Brazza l’année prochaine. Et cela après six phases finales consécutives (Nigeria 1995, Maroc 1997, Ghana 1999, Angola 2001, Burkina 2003 et Bénin 2005. Il revient maintenant à la direction technique nationale de chercher les raisons de ce recul de notre football de jeune, jadis craint sur le continent, mais qui, de plus en plus, n’est que l’ombre de lui-même.

Il est vrai que les Aiglonnets (cadets) connaissent présentement une grande réussite dans les éliminatoires de la Can de leur catégorie. Mais, il faut faire en sorte que ce groupe puisse être une relève solide pour les Aiglons et les Aigles du Mali. Et c’est cela aussi la tâche d’une direction technique nationale.

Boubacar Diakité Sarr

 

PARTAGER