Haltérophilie- 4eme edition de hippo-force : Manhi Dembélé remporte le trophée

0

La finale du tournoi d’haltérophilie “Hippo-Force ” s’est déroulée, le dimanche 11 décembre au Terrain municipal de l’hippodrome. A l’issue des épreuves, Manhi Dembélé remporte le trophée en soulevant à quatre reprises la barre de 180 Kg.

Cette finale était présidée par Amadou Koita, ministre de la Jeunesse et de la construction citoyenne, en présence de Djiguiba Keita, secrétaire général du Parena et de plusieurs responsables sportifs du pays.

Cette quatrième édition a regroupé une vingtaine d’haltérophiles venant des six communes du district de Bamako. Les athlètes se sont affrontés en une seule épreuve pour déterminer le meilleur. Il s’agit du soulèvement des haltères appelé ” développe couché”. Un exercice poly articulaire de force et de musculation qui a pour objectif principale le développement des pectoraux, mais qui sollicite également d’autres muscles (deltoïde antérieur et triceps). C’est l’un des trois mouvements de base de la force des athlètes avec les flexions sur jambe et le “soulevé de terre”.

Le mouvement consiste à abaisser (phase excentrique) puis remonter (phase concentrique) une barre chargée dès que celle-ci touche le torse, un certain nombre de fois.

Finalement, Manhi Dembélé de la commune IV a confirmé sa suprématie. Après avoir franchi les deux premières étapes, en soulevant  140 Kg (8 fois) et 160 Kg (6 fois), Manhi est le seul à pouvoir soulever à 4 reprises la barre de 180 Kg. Avec ces quatre reprises, il remporte le trophée avec une somme de 100 000 Fcfa. Il a été suivi par Cheick Oumar Diallo dit Danger, qui a pu soulever à 3 reprises la barre de 180 Kg. Il a reçu une enveloppe de 75 000 Fcfa. La troisième place est revenue à Boubacar Sissoko dit Wara qui a empoché une somme de 50 000  Fcfa.  Après la cérémonie, Abdoulaye Koné dit Ladjaba a souligné que l’haltérophilie est une discipline sportive comme les autres et qui permet de maintenir une bonne santé. Il a aussi rappelé que l’objectif du tournoi est de soigner l’image des haltérophiles qui sont vus comme des délinquants.

                        M.TRAORE

 

PARTAGER

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here