Hameye Foune Mahalmadane, Ministre de la Jeunesse et des Sports : «Des Aigles patriotes»

0

Le Ministre de la Jeunesse et des Sports, Hamèye Founé Mahalmadane était à la plage de Durban au lendemain de la qualification des Aigles pour les quarts de finale. Occasion pour le premier responsable du sport malien de se décompresser et savourer la qualification des Aigles. C’est sur la jolie plage au bord de la mer que nous l’avons croisé. Très décontracté, Hamèye Founé, comblé de bonheur, s’est prêté à nos questions. Sans détour !

Le ministre Hamèye Foune, (photo Baba Cissouma)

Comment vous vous sentez après cette qualification par rapport à la situation que vit votre pays ?
Je me sens très soulagé. Et je suis très heureux pour le pays. Parce que ce n’était pas très facile pour l’équipe du Mali d’arriver à ce parcours  compte tenu de tous les contextes dans lesquels nous avons fait notre préparation. Même sur place, les gens n’ont cessé de jouer sur le mental des joueurs en leur faisant comprendre de la situation du pays. Si les joueurs aient pu  se mettre au-dessus de cette situation et arracher la qualification, cela me réconforte à lus d’un titre. Les échos qui viennent du pays sont également très favorables. Et je pense que les joueurs ont apporté du baume au cœur des Maliens.
Une étape finit, une autre débute. Samedi, le Mali joue l’Afrique du Sud, pays organisateur en quarts de finale. En tant que premier responsable du sport au Mali, comment envisagez-vous cette rencontre ?
Nous allons l’envisager avec toute la sérénité nécessaire. Le fait de jouer devant ses supporters est un atout  important pour l’Afrique du Sud, mais si nous maintenons le cap. Nous allons défendre nos chances jusqu’au bout. Si nous exploitons tous nos atouts à fond, je suis sûr que nous pourrons nous qualifier pour les demi-finales.
Le discours tenu aux Aigles avant leur départ pour cette compétition est de faire mieux qu’en 2012 (3e africain). Vous maintenez toujours le même langage ?
Je tiens toujours à mon objectif : faire mieux qu’au Gabon et en Guinée Equatoriale. Cet objectif, j’y tiens encore. Le message est bien passé aussi bien au niveau des joueurs que l’encadrement. Nous allons nous battre pour améliorer notre performance de 2012 (NDLR : médaille de bronze).
Les joueurs, à l’unisson, ont  quelque peu soulagé les caisses de l’Etat en faisant des concessions. Est-ce que vous êtes à jour dans le paiement des primes ? Comment vous envisagez la suite ?
J’ai personnellement  discuté avec les joueurs. Je profite de vos colonnes pour les remercier chaleureusement. Parce que les jeunes ont été sensibles à mon intervention et par la même occasion, ils ont fait acte de patriotisme. Ils ont revu  à la baisse les primes dont ils bénéficiaient au Gabon et en Guinée Equatoriale. Je leur ai fait  comprendre que  la guerre nous est imposée. Dans ce cas, nous n’avons pas les mêmes moyens qu’hier. Donc, ils ont accepté. En ce qui concerne les primes, il n’y aura aucune difficulté. J’ai été en rapport avec les hautes autorités du pays qui m’ont  demandé de rassurer les joueurs et l’encadrement par rapport au paiement régulier des primes.
Quelles appréciations faites-vous de ces 12 jours de séjour en Afrique du Sud ?
Le séjour se passe agréablement. Depuis notre arrivée jusqu’au moment où je vous parle,  les quelques rares Maliens ici présents ont eu des comportements exemplaires. Ils méritent d’être salué, félicité et remercié. J’avais annoncé la lors du banquet d’Orange-Mali en demandant à tout un chacun de se comporter comme un ambassadeur du Mali  en Afrique du Sud. Je pense que l’appel a été entendu. J’encourage les Maliens à rester dignes et avoir le même comportement jusqu’à la fin du tournoi.
Sans tirer les rideaux sur la participation malienne à cette CAN, quel bilan pouvez-vous faire ?
Il n’y pas de problème. De Port Elizabeth à Durban, j’ai tenu à maintenir une certaine atmosphère. Je me suis approché autant que possible de mes compatriotes pour pouvoir mettre chacun à l’aise. Les conditions d’hébergement de la CAN 2012 sont différentes de celles de 2013.  Il faut l’accepter avec beaucoup de philosophie. Encore une fois, je demande aux Maliens de s’unir, de se donner la main pour passer le reste du séjour dans la bonne humeur.
Par Baba Cissouma, envoyé spécial à Durban

Virender Sehwag failed in his 100th match while Glenn Maxwell (33) once again failed to last longI’m coming to your house to see what you do that’s so fucking great.mulberry handbags sale

Step 2Decide whether you will start your business as a referral agent, sign on with a host agency, or start an independent travel business from scratch.mulberry outlet york

“Yes, FIFA has postponed the game.mulberry bags outlet
Jordan played a big part in the evolution, mastering it when he and Carril coached together with the Sacramento Kings and taking it to the New Jersey Nets, where a version form fitted around Jason Kidd and Kenyon Martin appeared in back to back NBA Finals.mulberry uk
Encourage vulture feeding sites and the abandonment of livestock carcasses from death by natural causes (Shimelis et al.chaussures louboutin Pas Cher
Keep your body guessing and your mind active.Jordan Pas Cher

PARTAGER