Henry Kasperzack hier face à la presse : “Notre objectif est de battre la Côte d’Ivoire ce samedi”

7
Henry Kasperzack hier face à la presse : "Notre objectif est de battre la Côte d'Ivoire ce samedi"
Henry Kasperzack hier face à la presse

Selon lui, l’objectif n’est autre que de rester dans la dynamique de gagner. En d’autres termes, il s’agit de battre les Eléphants de la Côte d’Ivoire pour mieux se positionner en vue de la qualification au second tour.

Après le match nul (un but partout) face aux Lions Indomptables du Cameroun, le 20 janvier dernier lors de la première journée du Groupe D, tous les regards sont désormais braqués sur les prochains matches de la deuxième journée de la Poule D. Il s’agit de l’opposition Mali-Côte d’Ivoire et celle du Cameroun face au Syli National de la Guinée, prévues ce samedi au Stade de Malabo. Dans ce groupe, rien n’est encore joué. Puisque chacune des quatre équipes totalise un point. Mais, la prestation des Aigles du Mali face au Cameroun fait peur déjà.

Pour beaucoup d’observateurs du football, le Mali demeure l’un des  grands favoris de cette CAN. Mais, le sélectionneur national Henry Kasperzack pense que le statut de favori sera confirmé par le match de ce samedi contre les Eléphants de Côte d’Ivoire.

Lors d’un point de presse hier, Henry Kasperzack a été très clair : “nous sommes en train de prendre au sérieux le match contre la Côte d’Ivoire. C’est très important pour nous pour la suite de la compétition. Il s’agit pour nous de confirmer notre premier match face au Cameroun. C’est vrai que nous avons été très déçus par rapport au résultat du match. Raison pour laquelle nous nous sommes concentrés sur la rencontre contre la Côte d’Ivoire. Notre objectif est de gagner. C’est tout” a précisé Henry Kasperzack.  Avant de déclarer : “nous avons aujourd’hui une équipe de qualité, solidaire et déterminante. Nous allons jouer avec le même système que le Cameroun. Chaque match à sa réalité“.

S’agissant de l’absence de l’attaquant des Eléphants, Gervihno pour carton rouge, le sélectionneur national estime que “c’est une grosse déception pour la Côte d’Ivoire puisque Gervihno est un grand joueur. C’est un joueur de qualité que j’apprécie beaucoup. Mais, il y a d’autres joueurs qui sont aussi bons comme Seydou Doumbia, Yaya Touré“.  Avant d’évoquer le niveau de la compétition qui, selon lui est très relevé avec de bonnes équipes.

Le premier vice-président de la Fédération Malienne de Football chargé de l’équipe nationale, Boukary Sidibé dit Kolon a profité de cette opportunité pour remercier la presse sportive malienne pour son patriotisme. “C’est l’occasion pour nous de vous remercier au nom du Comité exécutif. Nous avons souhaité donner la primeur des informations concernant l’équipe à la presse nationale avant la presse internationale. C’est un exercice que nous allons continuer à nous soumettre tout le temps. Parce que nous souhaitons aller très loin dans cette CAN. Cela avec vos bénédictions et vos encouragements” a-t-il déclaré. Il a beaucoup apprécié les différentes questions posées par les journalistes. “En résumant toutes vos questions, je vous rassure que les joueurs sont totalement prêts. Je pense qu’ils continueront à mouiller le maillot pour défendre le drapeau national. II est très important pour eux de livrer un autre match plus relevé que celui contre le Cameroun. C’est à cela que nous travaillons. Les joueurs sont conscients de l’enjeu de cette rencontre face à la Côte d’Ivoire” dira-t-il.

Rappelons que cette conférence de presse s’est déroulée en présence de Salifou Telly d’Orange-Mali et le double champion du monde de taekwondo, Daba Modibo Kéïta. Il a été félicité et remercié par le 1er vice-président de la Fédération Malienne de Football, Boukary Sidibé dit Kolon. “Je profite de cette occasion pour remercier notre sponsor officiel, Orange-Mali pour son soutien et son accompagnement dans le cadre de notre partenariat. Je remercie aussi Daba Modibo Kéïta pour avoir effectué le déplacement pour galvaniser le moral des Aigles du Mali. Sa présence en Guinée Equatoriale est très importante pour nous” a-t-il conclu.

Rappelons que les Aigles ont repris les entraînements depuis le lendemain du match contre le Cameroun, mais, avec l’équipe réserve. Hier, tout le groupe était au complet au Stade de Luba, situé à une quarantaine de kilomètres de la ville de Malabo pour une séance d’entraînement. Pour le moment, il n’y a aucun blessé.

 

Alou B HAIDARA

Envoyé spécial à Malabo

 

PARTAGER

7 COMMENTAIRES

  1. par la grace de dieu et la volonté affichée par les aigles ;nul doute, le mali gagne contre la rci le score 3 buts à 1 ;c’est dit et c’est fait .à la prochaine étape merci

  2. Bon courage les aigles. Vous avez la baraka du peuple malien. InchaAllah, nous allons gagnés contre les ivoiriens. InchaAllah !
    C’est vraie qu’on ne change pas une équipe qui gagne. 😆

  3. monsieur kasperczack surtout ne changez pas les onzes d’emblée qui ont joué le premier match et faites le remplacement au plus vite si possible

Comments are closed.