Histoire secrète du close-combat au Mali self-défense""

0
C’est CNC Chuachi qui est reconnu aujourd’hui comme le fondateur du self-défense dans le monde. Cet art martial de style moderne de combat aurait été créé depuis 1900.
Ce sport, comme son nom l’indique, est une association des disciplines confondues. Contrairement à une opinion très répandue, le self-défense est originaire de la Chine Après avoir formé plusieurs milliers de militaires japonais, CNC Chuachi   est décédé en 1957.
Le self-défense est fait pour se défendre dans les combats à   corps et contre les armes blanches. Il est aussi appliqué pour les actions de la protection des hautes personnalités. De plus, elle éduque le caractère de la concentration, la maîtrise de soi.
Il recommande aussi le respect des règles générales et spécifiques dans le combat. Pour ce qui est du Mali, c’est feu sergent Yamadou Goïta du camp-para de Djicoroni, décédé en 1998, qui fut reconnu comme le premier comme initiateur de cet art martial au Mali. Grâce à lui, plusieurs civils et militaires ont été formés dans les garnissons de Bamako.

Après lui, il fut créé une association dénommée association malienne de self-défense, Karaté-do et disciplines assimilées   (AMSKADA) dirigée aujourd’hui par le grand maître Barthélemy Samaké, ceinture noire, 4e dan, grâce à cette association le self-défense fut davantage vulgarisé avec la multiplication des dojos.

Commentaires via Facebook :

PARTAGER