Hommage à feu Samballa Sissoko : Un mémorial en son honneur le 19 avril à l’Hippodrome

3
sambala sissoko
Samballa Sissoko (Gà avec un entraîneur de la Fifa lors d’une formation des entrâineurs à Bamako

Décédé le 19 avril 2011, Samballa Sissoko faisait partie de la classe des techniciens chevronnés qui ont beaucoup contribué à la formation des jeunes footballeurs maliens. Affectueusement appelé Sam ou encore le Guy Roux malien, Samballa Sissoko est né à Kayes le 6 septembre 1943. Entraineur – instituteur  du Centre Salif Kéita, il a d’abord débuté comme footballeur à l’avenir  du Kasso et au Stade Malien de Bamako. Influencé par son coach de l’époque feu Ben Oumar Sy (1er entraineur de l’équipe nationale du Mali), Sam embrassa alors une longue et riche  carrière d’entraineur. En 1969, après avoir séjourné à l’université  des sports de la RDA où il obtient  un diplôme  d’entraineur d’athlétisme,  il intègre le corps des maitres du 1er cycle comme instituteur d’EPS quatre années plus tard.  En 1976, il décroche un diplôme d’entraineur de football de 2ème degré, décerné par la fédération allemande  de football en collaboration avec son homologue du Mali. Un an plus tard, il participe au séminaire du programme de développement du football  mondial de la FIFA du 22 au 30 mars 1977.

 

 

Finalement c’est en 1983, que Samballa Sissoko obtient son diplôme  d’entraineur  de 3ème degré (licence A). Il a par la suite participé à plusieurs formations. Gonflé à bloc par ses distinctions, le natif de Kayes prend les rênes de l’USFAS en 1984 et est  nommé la même année, entraineur adjoint de l’équipe nationale junior du Mali auprès de Mamadou Kéita dit Capi.  Il a ensuite entrainé des équipes comme l’AS Biton de Ségou et l’AS Sogemork de Kalana. Compte tenu de ses qualités et de son sens de la rigueur dans le travail, Samballa Sissoko hérite du banc de l’un des clubs les plus populaires du pays en 1990. Il s’agit du Stade Malien de Bamako où il remporte sur le fil une coupe du Mali. C’est à la suite de cette belle série, qu’il a été sollicité par Salif Kéita dit Domingo pour créer le Centre Salif Kéita (CSK). C’est là-bas que Samballa a pris le sobriquet  de ” Guy Roux malien “. Entraineur et directeur technique, il a eu à former des joueurs qui font la fierté du Mali aujourd’hui partout dans le monde.  Parmi eux, on peut citer l’actuel capitaine des Aigles Seydou Kéita,  Mahamadou Diarra dit Djila, Mamadou Dissa, Djibril Sidibé…C’est dire combien ce technicien hors paire a servi de son vivant le football malien. C’est pourquoi, un hommage lui sera bientôt rendu par sa famille, ses compagnons et les anciens joueurs à travers un mémorial, le 19 avril prochain, sur le terrain municipal de l’Hippodrome. C’est une initiative de son fils, Demba Sissoko.

Sory Ibrahima Coulibaly

PARTAGER

3 COMMENTAIRES

  1. Que la terre lui soit legere, amen!
    Il nous a forme lors des bienales a Bamako en mouvement
    Dansant et folklorique avec l’aide de Madame Kim , une nord
    Coreenne. C’etait les annees 1974-76 , il me semble.
    Un grand homme, discipline , honnete , impartiale.
    Durant ce moment il nous encadrait avec un certain Modibo.
    Le bon vieux temps, if i can go back !

  2. L’HOMME SAMBALLA MÉRITE CET HONNEUR RENDU PAR CES PROCHES ET PAIRES,J AI CONNU SAM A TRAVERS UN ONCLE ET ENSUITE J’AI CÔTOYÉ LE BIG SAM A L’AS SOGEMORK DE KALANA D’OÙ IL A MIS SON EXPÉRIENCE AU SERVICE D’UNE* EQUIPE PROVINCE* SELON UN CÉLÉBRÉ ENTRAÎNEUR D ‘UN GRAND CLUB DU MALI QUI FUT DÉFAIT A SIKASSO ….
    SAM ENTRAINEUR HORS PAIRE LE TEMPS QUE NOUS AVONS PASSE L’ENSEMBLE A L’AS SOGEMORK M’A LAISSE BCP DONNE DE LEÇONS DE SAGESSE DE TA PART.
    MERCI AUX ORGANISATEURS.

Comments are closed.