Journée des arts martiaux : Du beau monde sur le tatami

1

arts martiauxLa première édition de la Journée des arts martiaux s’est déroulée les 22 et 23 mars au Pavillon des sports du stade Modibo Keïta. L’événement était présidé par le deuxième vice président de la Fédération malienne de taekwondo (FEMAT), pr Mamadou Koné en présence de la présidente du Groupement jeunesse des arts martiaux, Aminata Makoun Traoré, ceinture noire 3è dan et de plusieurs responsable de fédérations d’arts martiaux.  Organisée par le Groupement jeunesse des arts martiaux, en collaboration avec la Fédération malienne de taekwondo, la compétition a regroupé les pratiquants d’arts martiaux de 8 disciplines à savoir le karaté, le judo, l’aïkido, le kung fu, le vovinam vietvodao, le yoseikan budo, le taekwondo et thug sung.

L’un des moments forts de la journée a été la démonstration de Massa Haïdara, ceinture noire 4è dan, qui malgré son handicap, a émerveillé le public par ses techniques en kata et self défense. 24 heures auparavant, les organisateurs avaient organisé une conférence débat dans la salle de conférence de la Piscine olympique du stade Modibo Keïta. Plusieurs thèmes ont été abordés lors de cette rencontre. Entre autres on peut citer le sport et la santé, l’art et la santé, l’historique et les origines de l’art martial, les règles régissant la discipline, le rôle des fédérations pour la promotion de la jeunesse des arts martiaux et la formation professionnelle des jeunes pratiquants dans notre société.

Dans son allocution de clôture la présidente du Groupement jeunesse des arts martiaux (GJAM), Aminata Makoun Traoré a salué l’organisation de cette première journée des arts martiaux, avant d’inviter tous les combattants maliens à rejoindre le groupement. «Aujourd’hui (dimanche, ndlr) je suis très fière du Groupement jeunesse des arts martiaux, fière de ces jeunes qui ont les mêmes objectifs et les mêmes idéaux, dira-t-elle. Je demande a tous les pratiquants d’arts martiaux du Mali à travailler main dans la main pour la promotion et le développement de l’art martial de notre pays. Cette journée des arts martiaux n’est que le début du commencement, il faudra qu’on aille jusqu’au bout», plaidera la présidente du Groupement jeunesse des arts martiaux

Le 2è vice président de la FEMAT, Pr Mamadou Koné félicitera le Groupement pour «cette belle initiative», avant d’insister, lui aussi sur l’importance pour les différentes associations d’arts martiaux, de travailler ensemble et de soutenir la jeune génération. «Mon message est très simple : nous devons toujours rester ensemble comme nous le sommes aujourd’hui (dimanche, ndlr). Si nous restons unis, nul doute qu’on fera progresser les arts martiaux du Mali», dira Pr Mamadou Koné en rappelant qu’au Mali, «presque toutes les disciplines d’arts martiaux ont des champions d’Afrique».

B. THIERO

PARTAGER

1 commentaire

Comments are closed.