Kasperczak : Qualification à la Can 2015 : Satisfait à 60%

2
Kasperczak : Qualification A La Can 2015 : Satisfait à 60%
Henri Kasperczak (Photo Kanté)

Il a fallu attendre la 6e et dernière journée des éliminatoires pour que le Mali valide son ticket pour la phase finale de la CAN 2015. Et c’est ce 19 novembre 2014 que les Aigles ont livré leur meilleur match contre la meilleure du groupe, l’Algérie, en s’imposant par 2 buts à 0. Avec 9 points, le Mali accompagne l’Algérie (15 points) à la phase finale. Le bilan chiffré des Aigles dans les éliminatoires est mitigé : 6 matches joués, 3 victoires, 3 défaites, 8 buts marqués, 6 buts encaissés, +2. Que dire des 2 défaites contre l’Ethiopie à Bamako (2-3) et face au Malawi à Blantyre (2-0) ! Malgré tout au décompte final, le sélectionneur Henri Kasperczak relativise :

D’abord, on a une satisfaction par rapport au parcours de l’équipe. Même si on a été  dans une situation difficile surtout à la fin de cette compétition.  Mais l’objectif est atteint.  Après la qualification,  je peux dire qu’on a 60% de satisfaction par rapport aux résultats, aux comportements et à la qualité de jeu de cette équipe malienne. Il est vrai que le plus mauvais match que nous ayons livré était celui contre le Malawi à Blantyre. Il restera quelque chose d’inoubliable pour. Le résultat et  la qualité de jeu n’étaient à la hauteur ce jour là. On regrette également cette défaite, dans une période importante, contre l’Ethiopie  surtout à domicile.  Par contre, le dernier match contre l’Algérie était exemplaire. Je pense que c’était l’un de nos meilleurs matches sur les 6 disputés. En ce qui concerne la défaite contre l’Algérie lors de la 2e journée, elle ne reflétait pas la physionomie de la rencontre. Globalement, le bilan est positif parce qu’on est qualifié…Dans l’ensemble, je dirais qu’on a travaillé avec beaucoup de solidarité. Nous avons des éléments très disponibles, combatifs  et disciplinés qui mouillent le maillot pour le pays. Le plus important est que l’état d’esprit du groupe est très bon

Baba Cissouma

In addition, privatization does not necessarily reduce costs in many cases it has increased costs due to contractor waste and fraudThe trio arrived in Thompson late on the night of April 27, and went their separate ways.mulberry outlet york

During the latter, she was in prime positions but toppled by rogue waves.hogan outlet
, Ham, D.michael kors uk stores
Munis d’une dague magique, la Dague du temps, vous emprisonnez une partie de ce sable au sein de votre arme.mcm duffle bag
The audience cheered him on.mcm bags for sale
It was trapped, time to find out what this thing really was (if I could find the light switch.chaussures louboutin

PARTAGER

2 COMMENTAIRES

  1. degage go go .kasperczak
    :mrgreen: t ,un conaitre natin degage
    ,60 pour san cest quoi sas
    👿 😯

Comments are closed.