Kassoum Coulibaly dit Yambox, nouveau président de la ligue de football de Bamako : « Nous allons beaucoup aider les clubs de deuxième division »

1
Point de presse de la ligue de football de Bamako : Que d’innovations en vue !
Kassoum Coulibaly dit Yambox

Après sa brillante élection à la présidence de la ligue régionale de football du District de Bamako, nous avons rencontré Kassoum Coulibaly  dit Yambox pour un entretien. Lisez plutôt.

Le Tjikan : Pouvez-vous vous présenter à nos lecteurs ?

Kassoum Coulibaly : Je me nomme Kassoum Coulibaly, président de la ligue régionale de football du District de Bamako et 3ème  vice-président de la Fédération Malienne de Football.

Des rumeurs font état de votre convocation par le président de l’Assemblée Nationale avec l’autre partie le mercredi dernier, qu’en est-il ?

Ce n’est pas vrai, moi-même j’ai entendu ces informations selon lesquelles j’ai été convoqué par le président de l’Assemblée nationale pour  une  mise au point. Je n’ai jamais été convoqué par qui que ce soit au niveau de l’Assemblée nationale.

A quand la passation entre vous et votre prédécesseur si l’on sait que Boubacar Monzon Traoré continue à se faire passer pour le président de la ligue de football de Bamako ?

On va faire la passation dans la semaine qui vient. Nous allons rencontrer la direction régionale des Sports pour convoquer les deux parties : l’ancien bureau et le nouveau bureau pour faire la passation. En même temps, on va écrire aux banques où il y’a nos comptes pour annuler les anciens chéquiers et déposer les nouvelles signatures pour la gestion des fonds de la ligue régionale de football du District de Bamako.

Quelles sont vos ambitions pour les quatre prochaines années pour la ligue de football de Bamako ?

Pour les quatre prochaines années, on a un programme très large. On ne peut pas tout définir  aujourd’hui mais nous allons convoquer les medias pour faire l’évaluation de tous ce qu’on doit faire. Mais pour un premier temps, je peux dire qu’on va s’attaquer d’abord au football de base avec les garçons ainsi que le football féminin. Toute chose qu’on ne fait pas chez nous car à la base, on ne s’intéresse qu’aux garçons seulement. Nous nous allons nous accentuer sur les filles. On veut aussi faire en sorte qu’il y’ait une visibilité concernant le championnat qui va venir qui est le championnat de D2. C’est-à-dire que nous allons essayer d’avoir des contrats avec des télévisions privées pour qu’il y’ait une visibilité de tous ceux que nous faisons. Nous voulons vraiment aider les clubs de 2ème division.

Avez-vous pensé aux footballeurs eux-mêmes ?

Qui dit ligue parle des footballeurs. Nous nous gérons les footballeurs. Tout le monde sait que si ces jeunes n’ont pas de contrat à l’extérieur, il  n’est pas facile pour eux de vivre du football à l’intérieur du pays.  Mais il faut quand même qu’on prenne certaines dispositions pour ceux qui gagnent un peu à travers des retenus sur leurs salaires au niveau de l’INPS afin qu’ils puissent avoir la pension de retraite.

Pour cela, il faudra amener les équipes  à s’engager dans l’AMO pour que ces footballeurs puissent en bénéficier. Nous allons prendre contact avec les responsables de l’AMO pour être le trait d’union entre nos équipes et ces associations afin que les footballeurs puissent avoir une vie garantie même s’ils n’arrivent pas à sortir pour être professionnels.

Propos recueillis par Abba Sangaré (Stagiaire) 

PARTAGER

1 commentaire

Comments are closed.