La CAF punit le Sénégal

Commentaires fermés [-] Texte [+] Email Imprimer

Le Sénégal est fixé. Comme on pouvait s’y attendre, l’addition est salée : le stade Léopold Sedar Senghor a été suspendu pour un an par le jury disciplinaire de la CAF, suite aux incidents survenus le mois dernier lors de la réception de la Côte d’Ivoire.

Le jury disciplinaire de la Confédération africaine de football s’est réuni cette semaine pour examiner notamment les incidents violents survenus lors de la rencontre Sénégal-Côte d’Ivoire. En application des articles 82, 83 et 151 des statuts de la CAF, les sages ont décidé de sévir. Le stade de Léopold Sedar Senghor, théâtre des violences en question, sera suspendu pour une durée d’un an. Le Sénégal devra en outre s’acquitter d’une amende de 100.000 dollars (qui sera ramenée à 50.000 dollars à condition que ne surviennent pas des incidents similaires lors des deux prochaines années).

Le match Sénégal-Côte d’Ivoire, comptant pour le troisième tour retour des éliminatoires de la CAN 2013, avait été interrompu à la 74eme minute et n’avait pu reprendre, la faute à des mouvements de foule et des jets de pierre sur la piste d’athlétisme du stade. Mécontents du penalty sifflé pour les Ivoiriens par l’arbitre de la partie, des supporters sénégalais avaient provoqué ces graves incidents. Dans la foulée, la CAF avait pris une première sanction : la disqualification des Lions de la Teranga la CAN 2013 et la confirmation du résultat (2-0) acquis sur le terrain. La suite de l’addition vient de parvenir à la FSF.

P.J (Rédaction Football365/FootSud)