L’Allemagne bat l’Argentine en finale (1-0, a.p.) et remporte sa quatrième Coupe du monde

1
L'Allemagne bat l'Argentine en finale (1-0, a.p.) et remporte sa quatrième Coupe du mondePatiente, l’Allemagne a battu l’Argentine en prolongation (1-0) en finale de la Coupe du monde, à Rio. Le quatrième sacre de la Nationalmannschaft, le premier depuis 1990.

L’Allemagne est de retour sur le toit du monde. Après 24 ans d’attente, la Nationalmannschaft a été sacrée championne du monde en s’imposant devant l’Argentine (1-0 a.p.) dimanche au Maracana de Rio de Janeiro. Mario Götze a libéré le peuple allemand dans la prolongation en inscrivant le but de la victoire après un très bel enchaînement (113e). Avec quatre trophées, l’Allemagne rejoint l’Italie à la deuxième place des nations les plus titrées derrière le Brésil, sacré à cinq reprises. Ce trophée récompense la meilleure équipe de la compétition, celle qui l’aura marquée de son empreinte avec deux festivals offensifs (4-0 contre le Portugal et 7-1 contre le Brésil) et des qualités de patience qui lui ont permis de se sortir du piège argentin.

Entré en cours de jeu, Mario Götze restera le héros de la victoire allemande. Mais il le doit beaucoup à André Schürrle, lui aussi remplaçant au coup d’envoi et entré durant la première période après la blessure de Christoph Kramer. L’attaquant de Chelsea a été décisif avec un débordement qui a déstabilisé la défense argentine suivi d’un centre parfait pour Götze. Après avoir contrôlé le ballon de la poitrine, le joueur du Bayern a ajusté Sergio Romero du pied gauche pour offrir la victoire, et le titre, à l’Allemagne. Demi-finaliste des deux dernières éditions, la génération dirigée par Joachim Löw a ainsi trouvé la récompense à sa régularité remarquable au plus haut niveau.

Höwedes trouve le poteau

L’Argentine avait bien tenu jusque-là. Très repliée et quadrillant bien le terrain, l’équipe d’Alejandro Sabella a laissé la possession du ballon à l’Allemagne pour procéder en contre-attaque. La stratégie aurait pu être payante avec un peu plus d’efficacité dans les rangs argentins. Servi dans des conditions idéales sur une remise en retrait hasardeuse de Toni KroosGonzalo Higuain a ainsi manqué le cadre, alors qu’il était seul face à Manuel Neuer (21e). Lionel Messi (47e) et Rodrigo Palacio (97e) n’ont pas été plus réalistes que l’attaquant napolitain sur les meilleures occasions de la sélection albiceleste, qui n’a pas cadré le moindre tir.

L’Allemagne, gênée par la densité de joueurs dans la défense argentine, n’a pas été beaucoup plus adroite dans le dernier geste, à l’image d’une tentative appliquée de Toni Kroos à l’entrée de la surface qui n’a pas accroché le cadre (82e). Elle a aussi manqué de réussite. Sur un corner de Toni Kroos, Benedikt Höwedes a vu sa reprise de la tête renvoyée par le poteau (45e+2) et André Schürrle n’a trouvé que les gants de Sergio Romero sur une frappe à bout portant, après un bon travail de Mario Götze (91e). Mais à force de persévérer, l’Allemagne a fini par trouver le chemin des filets argentins. Et celui de la gloire par la même occasion.

 

Source: eurosport.fr

Commentaires via Facebook :

PARTAGER

1 commentaire

  1. Bien meritee la coupe du monde est partie chez la meilleure equipe: la republqiue federal de l’ Allemagne , il faut reconnaitre que 3 equipes europeenes ont demontre qu’elles ont le niveau mondial: l’Allemagne, les Pays-Bas et la France. Nous les felicitons toutes. Quand a l’Amerique Latine elle a perdu sa 1ere place mondiale dans l’histoire du football et quand a l’Afrique elle a beaucoup a prendre de Roger Mila, Makanaky, Nfede, Keshy, JJ Ockacha, Sunday Olessey, Thomas Nkono, Antoine Bell, El Hadj Diouf, Krumeau, etc. Mais nous restons optimistes car l’Afrique a beaucoup de talents.

Comments are closed.