Pour l’Allemagne, il est l’heure de frapper un grand coup

0
Pour l’Allemagne, il est l’heure de frapper un grand coup

EURO 2016 – Vainqueur sans forcer de l’Ukraine lors du premier match (2-0), l’Allemagne devra hausser son niveau face à une Pologne qui arrive en outsider après sa victoire contre l’Irlande du Nord (1-0). Cet Allemagne-Pologne constitue l’un des chocs de ce premier tour et représente l’occasion parfaite pour les champions du monde de marquer les esprits.

Le contexte

C’est simple, cet Allemagne-Pologne est le choc de ce groupe C. Après leurs victoires respectives contre l’Ukraine (2-0) et l’Irlande du Nord (1-0), ce duel devrait déterminer le premier de ce groupe. Un enjeu important tant les vainqueurs pourraient s’épargner quelques gros morceaux jusqu’en quarts de finale.

Enfin, cette confrontation revêt une importance particulière pour l’Allemagne. Souveraine sans forcément tout maîtriser contre l’Ukraine, cette équipe en a encore sous le pied. Et devra déjà sortir ses habits de gala pour se débarrasser d’une Pologne qui tient son rang. Surtout, pour le retour au Stade de France après le vendredi 13 novembre, c’est l’occasion pour les champions du monde de marquer le coup et d’envoyer un message aux prétendants au titre : l’Allemagne est bien en mission doublé Mondial-Euro.

Le joueur à suivre : Arkadiusz Milik

On aurait pu évoquer le quatuor offensif allemand qui sera scruté de près après une prestation brouillonne contre l’Ukraine. On aurait également pu parler de Wojciech Szczęsny, le portier polonais, qui devra réaliser une performance de haut-vol pour aider son équipe.

Mais au regard du premier match polonais, un joueur sera à surveiller comme le lait sur le feu par l’arrière-garde allemande : Arkadiusz Milik. Le gaucher s’est baladé sur le front de l’attaque polonaise et a inscrit un but plein de sang-froid. Positionné en neuf et demi, il a profité du travail de sape de Robert Lewandowski pour s’engouffrer dans les espaces et créer le danger.

Son positionnement pourrait également gêner un bloc allemand qui a tendance à se projeter. Sami Khedira et Toni Kroos devront donc penser à bien défendre sous peine de s’exposer à un gros danger.

PARTAGER