L’arbitrage : le hic du match

0

Le match proprement dit entre le Stade et le COB se passait bien. Les deux premiers buts du Stade sont propres et sans commentaire. Mais, cela ne met pas en cause le 3ème but.

La nébuleuse fut cependant Harouna Coulibaly, l’arbitre central du jour qui était notoirement médiocre et novice pour la circonstance. Le niveau du match le dépassait techniquement parlant. Ainsi quelques errements de sa part ont failli entacher le match. Parmi ceux-ci, on distingue l’acte antisportif d’Ismaïla Kéita, l’attaquant du COB sur Soumaila Diakité, le kepper du Stade à la 10ème minute.  A la 25ème minute, un joueur du Stade fait bloc devant le ballon du latéral droit COB jusqu’à la moitié du terrain du COB. Il butta sur le joueur stadiste, ni son assistant encore moins lui-même, ne signalèrent la faute contre le joueur des Blancs. Mais, le joueur, du COB aussi cocu qu’il est, s’empare du ballon de ses mains. Harouna  déclare la faute, mais reste encore muet quant au carton jaune à distribuer. Or, dans  le cas d’espèce, le joueur stadiste devait non seulement prendre la faute, mais devait également écoper  d’un carton jaune. Tel ne fut pas le cas.

Cette autre bourde de Harouna et ce penalty sifflé dans le temps additionnel contre le COB.En réalité, c’est trop en amateur que le joueur Blanc aurait dû écoper d’un jaune pour simulation. En tout cas, tout ce qu’on puisse dire, c’est que les Blancs ont bien joué et gagné.

Soumana Touré Miguel

Commentaires via Facebook :

PARTAGER