L’assemblée générale élective du comité national olympique et sportif du Mali (Cnosm) s’est déroulée le 6 février dernier : Habib Sissoko réélu à l’unanimité pour un nouveau mandat de quatre ans !

0
Oumar Baba Traoré et Coumba Niambélé à Doha

Les délégués des fédérations sportives ont renouvelé, samedi dernier, leur confiance à Habib Sissoko pour un nouveau mandat de quatre ans à la tête du Comité national olympique et sportif du Mali (Cnosm). Il dirige désormais un bureau de dix membres dont trois nouveaux. Il s’agit du colonel-major Brahima Diabaté (3ème vice-président)  Wahabou Zoromé (4ème vice-président) et Mme Tounkara Kady Kanouté (représentante des athlètes).  C’est le colonel-major Brahima Diabaté (football), qui a remplacé Tidiane Niambélé.

L’Assemblée générale élective du Comité national olympique et sportif du Mali (Cnosm) s’est tenue le 6 février dernier à l’hôtel Onomo de Bamako. La cérémonie d’ouverture, présidée par le directeur national des Sports, Mahamadou Sidibé, s’est déroulée en présence de Mme Kéïta Aminata Maïga, présidente de l’Académie nationale olympique du Mali et des délégués de différentes  fédérations sportives.

L’un des temps forts de cette Assemblée générale a été la mise en place d’un nouveau Comité exécutif pour un mandat de quatre ans. Sans grande surprise, le président sortant, Habib Sissoko, seul candidat à sa propre succession, a été réélu à l’unanimité des délégués. C’est donc son 5ème mandat à la tête du Cnosm puisqu’il dirige cette structure depuis 2000.

Le nouveau président dirige un bureau de dix membres dont trois nouveaux. Il s’agit du colonel-major Brahima Diabaté (3ème Vice-président), Wahabou Zoromé (4ème vice-président)) et Mme Kanouté Kady Kanouté (représentante des athlètes) respectivement 3ème, 4ème vice-présidents et représentante des athlètes. Ces nouveaux membres ont remplacé Tidiane Niambélé, Bakary Camara et Ousmane Sylla.

Il faut préciser que la présidente de la Fédération malienne d’athlétisme, Mme Sangaré Aminata Kéïta, conserve son fauteuil de 1ère vice-présidente, tandis que Seydou Ly (président de la Fédération malienne de taekwondo) monte en grade. 4ème Vice-président auparavant, il assure désormais le poste de 2ème vice-président. Mohamed Oumar Traoré conserve lui-aussi son poste de secrétaire général, avec comme adjoint Moctar Bah. Le trésorier général, Abdoulaye Coulibaly, et son adjoint Abdel Kader Sangho, conservent également leur fauteuil.

Les membres du Bureau
Les membres du Bureau

Le nouveau président du Cnosm, Habib Sissoko, place son mandat sous le signe de la bonne gouvernance et de la consolidation des acquis. Il s’est dit très ému des conditions dans lesquelles se sont déroulés les travaux de cette Assemblée générale élective. Il a ensuite pris l’engagement afin de relever les défis.

L’occasion était aussi bonne pour lui d’annoncer le renouvellement du contrat de sponsoring entre le Comité national olympique et sportif et la Sotelma-Malitel pour les quatre années à venir. L’acquisition d’un mini bus de 26 places offert par le gouvernement du Mali au mouvement olympique a été appréciée à sa juste valeur par Habib Sissoko.

Adhésion de trois nouvelles fédérations

Cette Assemblée générale a été marquée par l’adhésion de trois nouvelles fédérations au Cnosm. Il s’agit de la Fédération malienne de yoseikan budo, la Fédération malienne de tennis de table et la Fédération malienne de cricket. Comme à l’accoutumée, les présidents des trois fédérations ont prêté serment devant l’Assemblée.

“Moi, Président admis à l’honneur de faire partie du Comité National Olympique et Sportif du Mali et de contribuer à la réalisation de ses objectifs et me déclarant conscient des responsabilités qui m’incombent à ce titre, m’engage solennellement à servir le CNSOM et à travers lui, le mouvement olympique dans toute la mesure de mes moyens, à respecter et à faire respecter  toutes dispositions des Statuts et des décisions du CNOSM que je considère comme étant sans appel de ma part, à me conformer au Code d’éthique, à demeurer étranger à toute influence politique, tribale, religieuse et économique et à défendre en toute circonstance les intérêts du CNOSM et ceux du mouvement olympique”. Voilà le message du serment lu par chacun des  présidents des trois fédérations.

Bon vent au nouveau bureau du Cnosm et rendez-vous dans quatre ans pour le bilan de la mandature.              

 A.B. HAÏDARA

PARTAGER