L’assemblée générale extraordinaire de la femafoot : Le Collectif des supporters des clubs de la ligue I exige l’application de l’article 38

0

Le Collectif des supporters des clubs de la ligue I a organisé une assemblée générale d’information le mercredi 2 mars dernier, sur le terrain de l’AS Réal de Bamako. Objectif : informer sur l’application de l’article 38 par la Fédération malienne de football lors de son l’assemblée générale extraordinaire prévue pour  le samedi prochain.

La crise qui a secoué notre football pendant ces 14 derniers mois est en train de prendre une nouvelle tournure. Au moment où les acteurs des différentes parties semblent trouver un terrain d’entente après la médiation du président de l’Assemblé nationale pour la sortie de crise, des voix discordantes s’élèvent encore.

En effet, le Collectif des supporters des clubs de la ligue I rentre dans la danse en exigeant l’application de l’article 38 du règlement intérieur de la Fédération malienne de football. Cet article 38, rappelons-le, exige le retour en division inférieur des quatre clubs que sont le Djoliba Ac, le Csk, le Cob et l’Avenir de Tombouctou. Ces clubs sont tombés sous le coup de cet article 38 pour avoir enregistré trois forfaits successifs dans le championnat précédent. D’où leur relégation en division inférieure.

Les présidents des supporters des différents clubs de la ligue I sont intervenus pour montrer leur attachement à l’application de l’article 38 lors du prochaine assemblée générale extraordinaire de la fédération.

Amadou Koné, président du Collectif des supporters des clubs de ligue 1 a félicité les membres de la Fédération malienne de football pour les résultats obtenus durant l’année 2015, avant d’évoquer que les différentes médiations organisées par le Comité national olympique et sportif du Mali et l’Assemblée nationale pour une sortie de crise ne sont que de purs fantasmes nés de l’imaginaire du ministre des Sports. Il enfoncera le clou en disant que ces médiations ne sont que des manœuvres malsaines pour cacher l’arbitraire et l’injustice de la part du ministère des Sports.

Il a encore précisé que si l’article 38 n’est pas appliqué les clubs de ligue ne joueront pas le championnat 2015-2016. Avant de conclure ses propos soulignant qu’ils  saisiront au moment opportun le procureur de la république pour ouvrir une enquête afin de situer la responsabilité du charger des sports dans la gestion de la crise notamment le refus du ministre d’accompagner les équipes de la ligue I et la sécurisation des stades.

Quant au président du Comité central des supporters du Stade malien de Bamako, Ousmane Diakité dit Maraka, il a souligné au nom de tous ces camarades que l’article 38 n’est pas négociable. Alors qu’en dira l’Assemblée générale de la Femafoot ? Wait and see.

Mohamed TRAORE

PARTAGER