L’Assemblée Générale Extraordinaire de la FEMAFOOT s’est tenue ce samedi : Le Djoliba, le CSK, le COB et l’Avenir de Tombouctou joueront désormais la 1ère division cette saison

4
Le presidium lors de la cérémonie

Les délégués ont dit niet à la levée des sanctions individuelles de Mamadou Dipa Fané, Tidiane Niambélé…

 

Suite à l’application des recommandations de l’Assemblée Nationale pour une sortie de crise au sein du football malien, le Comité exécutif de la Fédération Malienne de Football a tenu ce samedi 5 mars son Assemblée générale extraordinaire avec deux points inscrits à l’ordre du jour. Il s’agit du maintien de quatre clubs (Djoliba, CSK, COB et Avenir de Tombouctou) en première division et la levée des sanctions individuelles. A l’issue d’un vote, 37 délégués ont voté pour le repêchage des quatre clubs en 1ère division contre une voix. Pour la levée des sanctions, la majorité des délégués (33 voix) ont dit niet et quatre étaient favorable et une abstention. C’est dire que Mamadou Dipa Fané, Tidiane Niambélé, Abeta Seydou AG, Sahala Baby, Yely Sissoko, Moussa Konaté, Me Bassalifou Sylla … restent toujours suspendus de toutes les activités du football malien. Selon nos informations, le championnat national commencera le 12 mars prochain avec 20 clubs avec 38 journées. 

Une semaine après l’élection de Kassoum Coulibaly dit Yambox à la tête de la Ligue de football du District de Bamako, tous les regards étaient braqués ce 5 mars sur la tenue de l’Assemblée Générale extraordinaire de la Fédération Malienne de Football. Cette rencontre qui a vu la participation des autorités politiques, administratives et sportives s’est déroulée dans la salle de conférence du Gouvernorat du District de Bamako. En plus du président de la FEMAFOOT, Boubacar Baba Diarra, on notait au présidium la Directrice régionale des Sports, du 1er Vice-président de l’Assemblée Nationale, Mamadou Tounkara ainsi que du représentant du Comité National Olympique et Sportif du Mali, Oumarou Tamboura. Le président d’honneur de la FEMAFOOT, Ousmane Diarra était aussi au rendez-vous. Sur les 55 délégués invités 38 ont répondu à l’appel. Ce qui prouve que le quorum était largement atteint.

Dans son mot de bienvenue, le Président de la Fédération Malienne de Football, Boubacar Baba Diarra a invité tous les acteurs à mettre en avant l’intérêt du Mali. Il a saisi cette opportunité pour remercier et féliciter le président de l’Assemblée Nationale, Issiaka Sidibé pour les efforts déployés dans la résolution de cette crise au sein du football malien. «N’eût été la perspicacité des responsables que nous sommes et le leadership très marqué du Comité exécutif,  le navire qui a tangué 14 mois durant sous la poussée de forces négatives aurait pû chavirer. Dieu merci, la forte vision pragmatique et imbibé d’objectivité de l’Assemblée Nationale, représentation et émanation du peuple malien a permis que ce fut ce jour. C’est dire qu’aujourd’hui est une journée particulière et extraordinaire parce que l’avenir du football malien sera décidé et tracé au sein de la grande famille et exclusivement par ses acteurs» dira Boubacar Baba Diarra à l’ouverture des travaux. Selon lui,  la tenue de cette rencontre entre les acteurs du football malien consistait à apporter des réponses à des préoccupations précises. «Oui ou non faudrait-il repêcher les 4 clubs relégués en 2ème division en application des dispositions réglementaires préconçues et acceptées de tous ? Oui ou non faudrait-il renoncer aux sanctions prises à l’encontre de dirigeants qui en toute connaissance de cause ont délibérément conduit à la faute les clubs dont ils ont la responsabilité de conduire vers la prospérité ? Les réponses à ces deux réponses  toutes simples, en apparence, conditionneront l’avenir du football malien» dira-t-il.

L'assistance lors de l'assemblée générale
L’assistance lors de l’assemblée générale

Pour cet exercice, les 38 délégués se sont prononcés à travers un vote. S’agissant du cas des quatre clubs en 2ème division, 37 ont voté pour et un contre. Du coup, le Djoliba AC, le Centre Salif Kéïta (CSK) et l’Avenir de Tombouctou joueront cette saison en première division. Ce qui est un grand ouf de soulagement pour les supporters de ces clubs, qui ont tant souffert, par la faute de leur dirigeant.

S’agissant de la levée des sanctions de certains dirigeants sportifs, 34 délégués ont décidé de maintenir leur suspension. Seuls quatre délégués étaient favorables et une abstention. En d’autres termes, la levée de ces suspensions a été désormais ajournée.

On se rappelle que plusieurs dirigeants sportifs avaient été suspendus lors de la 44ème Assemblée Générale ordinaire du 31 octobre 2015.  C’était en présence des experts de la FIFA.  C’est ainsi que 2 dirigeants ont été suspendus à vie de toutes les activités du football : Tidiane Median Niambélé (président Djoliba et président d’honneur de la Femafoot), Mamadou Dipa Fané (président des Anciens footballeurs du Mali et ancien Ministre des Sports). Une suspension de 10 ans a frappé une dizaine de personnes : Abeta Ag Seydou (président de la Ligue de Kidal), Salaha Baby (président de la Ligue de Tombouctou) Yelly Sissoko (ancien président Commission Finances Femafoot et membre du Comité Directeur du Djoliba), Boubacar Monzon Traoré (ancien président de la Ligue de Bamako),  Cheick Kanté (ancien président de la Ligue de Kayes), Amadou Touré (président de la Ligue de Gao) Mamadou Sow (président de la Ligue de Ségou), Moussa Konaté (président du COB) Bassalifou Sylla ( membre du Comité Directeur du Djoliba)  Aba Mahamane (membre de la Ligue de Tombouctou). En fin, 6 personnes ont écopé d’une suspension de 5 ans : Makan Kéita dit Vieux (ancien membre de la Ligue de Bamako et membre du Comité Directeur du Djoliba), Moussa Bah (entraîneur de football), Moulaye Doucouré (membre du Comité exécutif de l’AS Sabana de Mopti), Dr Fadjougou Kéita (CS Dougouwolofila), Modibo Coulibaly (membre du Comité Directeur du Djoliba), N’Pa Sylla (président du CS Dougouwolofila et membre de la Ligue de Koulikoro).

 

Alou BADRA HAÏDARA Aujourd’Hui-Mali pour Maliweb

PARTAGER

4 COMMENTAIRES

  1. D’abord merci au bureau exécutif dirigé par Baba Diarra et l’assemblée nationale a travers son excellence Issaka Sidibé le président de cette institution, et aussi de ne pas oublier les amis et sympathisants de la FEMAFOOT qui ont eu à marcher pour une cause noble et nationale dans les mois passés. Avec à la tete de marche le président de la dite association lui meme Mr Seydou diakité dit soudanais et Mr Mody Diawara dit djo, président de la commission d’organisation Un groupe de jeune conscient de la situation sans intérêt et sans distinction ont montré leur patriotisme cet jour vraiment ils ont à félicités. Vive le foot ball malien que dieu bénis le Mali.

  2. Enfin ! Enfin !!!!!
    Il n y a place pour les polémiques, les décisions de cette assemblée extraordinaire s’imposent à tous.
    Il n’y a pas de vainqueurs ni de vaincus,
    c’est le Mali qui gagne,
    c’est le Football Malien qui gagne,
    se sont les acteurs du football qui gagnent,
    c’est le département des sport qui gagne,
    ce sont les supporters qui gagnent,
    c’est le sport qui gagne!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!
    Merci aux médiateurs, merci à tout ce qui de près ou de loin ont contribué pour le dénouement de cette crise.
    Nous osons croire qu’on tirera beaucoup de leçons à travers cette crise et que plus jamais nous ne connaîtrons, même dans d’autres domaines une telle folie.

  3. Félicitations pour avoir réussi ce rendez vous avec l’histoire. Les choix ont été faits par les délégués qui sont les mandataires. Soyons légalistes et avançons. Il n ya plus lieu de polémiquer sur les décisions de l’assemblée extraordinaire qui s’imposent à tous. La loi est dure mais c’est la loi. On attend le démarrage du championnat national du football afin que les jeunes réussissent leurs carrières. La polémique est finie. Il reste le travail.

Comments are closed.