L’avenir du football malien : Entre inquiétude et consternation

11
Moussa Konaté et le Président de la Femafoot Hammadou Kola Cissé
Moussa Konaté et le Président de la Femafoot Hammadou Kola Cissé

L’immixtion de certains responsables fédéraux dans le choix des onze de départ, le manque de dialogue entre la Fémafoot et les joueurs par rapport aux primes de qualification, et l’incapacité notoire de tirer les enseignements des CAN Orange 2010 et 2012 sont les maux qui minent notre football. Cette situation provoque un énorme débat sur la capacité réelle de l’équipe de Hammadoun Kolado Cissé à diriger notre football.

 Malgré la troisième place remportée par les Aigles face au Ghana,  nous ne devons plus enfouir la tête dans le sable. Nous devons regarder la réalité en face et se rendre à l’évidence que le Mali a échoué dans cette CAN Orange 2013. Cela nécessite une remise en cause de toutes les parties prenantes dans la gestion du football malien et à tous les niveaux.

L’histoire donnerait-elle raison à Alain Giresse? En son temps, l’ancien sélectionneur des Aigles  était libre de ses choix. Son refus catégorique de soumettre, au préalable, à la Fédération malienne de football sa liste des 23 Aigles avant toute publication lui a coûté son poste de sélectionneur des Aigles du Mali.

En quatre ans, le Mali, sous l’ère Hammandoun Kolado Cissé a limogé deux entraîneurs.

D’abord Stephen Keshi (actuel sélectionneur du Nigeria vainqueur de la Can 2013), celui-là même qui a infligé une correction aux Aigles en demi-finale de la CAN Orange Afrique du Sud 2013, a été viré après la CAN Angola 2010. Pour autant, Stephen Keshi a réussi partout où il est passé. Avec le Togo, il s’est qualifié en phase finale de la Coupe du Monde, Allemagne 2006. Et avec le Nigeria, son pays natal, il a réécrit de nouvelles pages de l’histoire du football nigérian en remportant le trophée continental. Ensuite, ce fut au tour d’Alain Giresse de faire les frais des autorités du football malien. Ce dernier avait déjà réussi à mettre en place une équipe des Aigles homogène et compétitive pour les joutes continentales. Il a été viré contre son gré pour sa « trop »grande personnalité dans le choix des hommes.

Avec Giresse, les Aigles n’avaient-ils pas les moyens de jouer la finale de la CAN Orange 2013 ou même de remporter leur premier sacre continental, si et seulement si la Fémafoot avait misé sur la continuité au-delà des considérations personnelles ?

Le débat est hélas inutile dans la mesure où les premiers responsables de la Fédération malienne de football n’ont cessé d’imposer leurs joueurs préférés à l’entraîneur Patrice Carteron. El Hadj Mahamane, Modibo Maïga et Mohamed Lamine Sissoko, j’en passe avaient-ils vraiment leur place dans cette équipe du Mali ? C’est cette question que bon nombre de Maliens se posent aujourd’hui.

C’est sans doute là qu’est la vraie faillite des Aigles du Mali à la CAN Orange 2013. Dans ce refus obstiné de ceux qui on en charge notre football d’admettre la gravité de la situation, les clignotants passent au rouge d’une Can après une autre. Au Gabon et en Guinée Equatoriale, les Aigles, sous la houlette du technicien français Alain Giresse, avaient laissé une très bonne impression. Il a été chassé sans raison valable.

N’est-il pas temps qu’on se donne la main pour le développement durable de notre football en mettant de côté la haine ? Et aux actuels dirigeants de la Fémafoot de se mettre en tête que l’équipe nationale reste et demeure ce qui unit tous les Maliens. Sa gestion ne doit donc pas faire l’objet de règlement de compte ni de favoritisme.

Mamadou DIALLO «Mass»,

Envoyé spécial en Afrique du Sud     

 

PARTAGER

11 COMMENTAIRES

  1. you are right sir Leverdict clame ça sous tous les cieux et toits du monde encore fois , même le bon dieu à pleuré et ne cesse de se lamanter pour le peuple malien , rien ne nous fâche qu’il soit blanc ou rose tout nous es égal ….no comment rien ne va au Mali …l’éducation zéro….la santé zéro…..l’uniforme (ZERO/ZERO)……Les politichiens ZERO…FEMAFOOT Cadavré….les joueurs cadavrés …..les entraineurs cadavrés et mêmes l’encadrement technique thekinkéééé et kadavréééé..tout le MALIBA CADAVREMENT….Le jour on se reveillera on verra que les autres sont partis en nous laissant à la traine..on est devenu de grands enfants insoucians et très complaisant …Fossi tè diki anwouna …héhéééé ankèra Douniya Sakoyééééééééééééé dèèèèèh !

  2. MR LE JOURNALISTE JE SUIS PAS D’ACCORD LE FAIT DE DIRE QUE MOMO,MAIGA ET EL HADJ MAHAMANE TRAORE,N’AVAIENT PAS LEUR PLACE?UNE CHOSE EST SURE,C’EST 3 PERSONNES MANQUENT DE COMPETITION,MAIS TU ME CITER LE NOM D’UN MILIEU DE TERRAIN QUI NE MANQUE PAS DE COMPETITION A PART CAPI SEYDOU.ARRETER DE CHERCHER DES BOUCS EMISSAIRES PARMI LES JOUEURS,LE MALI DOIT D’ABORD COMPTER SUR NOS PRODUITS LOCAUX,SURTOUT AU NIVEAU DE LA DEFENSE.CAR C’EST LA DEFENSE QUI A FAILLI FACE AUX SUPER EAGLES,TAMBOURA QUI ETAIT CONSIDERE CONTRE L’ACCELERATEUR DES CONTRES,ETAIT DEPASSE,VU LE MANQUE DE COMPETITION.CETTE FOIS-CI JE PENSE PAS QUE LA FEMAFOOT AYE IMPOSEE DES GENS A CARTERON.POURQUOI LE MALIEN N’ACCEPTE PAS LA DEFAITE?CHAQUE FOIS ON’A DES CHOSES A DIRE APRES NOS DEFAITES.

  3. moi je ne comprant rien de ce que vous dit je suivie le jour que alain jresse part il a bien dit que le ministre de la jenesse le president de la fedration malien qui et hamadoun kolado cisse son parti chez lui en france pour lui demande de revenir prendre sa place arrive abamako se konte qui a refuse et clui qui et parti prandre patrik pour venire lui impose se loi donc chez se konate le probleme de notre equipe on doit garde lentreneur et le president se konate qui doi parti konate avez bien dire a la tele comment il a signe avec patrik il na pa dit la federation ilbin dit lui se la responssablite de konate

  4. c’est pitoyable cette histoire. ce n’est pas la première fois et tant que ces vieux ripoux resteront à la tête de la fédé, il y aura toujours ces genres de conneries. ayons un peu honte car regardons où tout ça nous a amené. on était 3ème en 2012 et on est 3ème en 2013. on s’en contente. on ne vise pas plus haut que le bout de notre nez.

  5. LE JOURNALISTE A PARFAITEMENT RAISON NOTRE FÉDÉRATION EST REMPLIE DE VIEUX CAÏMAN QUI NE PENSENT QU’A LEURS POCHES.
    HONTE A EUX (KOLA ET SES HOMMES) POUR TOUT LE MALHEUR QU’ILS FONT SUBIR LE PEUPLE MALIEN.
    NOTRE F.M.F EST BONDE D’APATRIDE DES VAMPIRES QUI SONT CONTRE TOUTE PERSONNE QUI ESSAIERA DE FAIRE LE MALI DANS CETTE GALÈRE.
    QUE DIEU MAUDISSENT TOUTE SES VIEUX APATIDES.

  6. Mon frère tu exagère un peu il faut faire la part des choses mais je constate que tu mélanges tout.D’abord notre resultat est trés bon pour qui connait les moyens qui ont été mis pour la préparation tu étais oû un journaliste ne fait pas de partie pris mais une analyse objective . le pays ne sais même pas préparer au moment ou les autres jouaient avec leur égal nous on se contentait de jouer avec les aiglons et autres .combien de calendrier FIFA sans match hélas soyons honte ce résultat est miracle ce n’est pas une question de choix mais de préparation aprés tous les joueurs que tu cites même Giresse ne peut pas s’en passer.El hadji Mahamane est tituleur à NICE, Modibo Maiga est l’un des meilleurs du Mali et Momo je suis d’accord avec toi il était au debut à cours de compétition mais finalement il était bon preuve il est cité dans l’équipe 2 de la caf.Quant à Keshi il était le pire tu as oublié le cas Ténéma qui a été imposer à lui mon cher un journaliste doit analyser je te dis Keshi

    • Vu les circonstances du départ de Giresse il ne fallait pas s’attendre à un miracle. Quand on a pas les moyens d’organiser des matchs amicaux on ne déstabilise pas l’encadrement technique. Les propos de Seydou Kéïta prouvent à suffisance que la FEMAFOOT en changeant d’entraîneur avait d’autres soucis. Il ne faut pas se leurrer le foot malien souffre bien d’un problème de management. Keshi en son temps s’était plaint des appels nocturnes de dirigeants. Il faut trouver le moyen de virer les dirigeants actuels de la FEMAFOOT sinon le résultat sera toujours le même. Un apatride ne peut pas faire marcher une nation.

  7. Je crois que ce journaliste a plutôt donné son avis et les avis, c’est comme les trous de cul: chacun en a un 😆 😆 😆 😆 😆 😆

  8. Je crois que les supporteurs maliens aiment Kola, en general le malien aime les destructeurs, les corrompus, les voleurs etc… La federation fait toutes ces betises avez vous jamais vu les supporteurs se lever et demander la demission d’un membre de la federation? Non, Donc ca veut dire ces corrompus font leur affaires. Mr le journalist au temps ATT tout le monde criait corruption, detournement, laisser faire aujourdhui les maliens reclament ATT. Nous maliens nous aimons les mauvaises graines. Ca Va aller laisse comme ca le journaliste.

Comments are closed.