Le 1er Vice-Président de la Fédération Malienne de Football, Boukary Sidibé dit Kolon, après l’élimination des Aigles du Mali à la CAN 2015 – “Je ne suis pas pour, qu’après chaque CAN, de virer le sélectionneur national. Je suis pour le maintien de Kasperzack” – “Nous avons plus que jamais besoin de Seydou Kéïta dans notre sélection nationale”

25
Le 1er Vice-Président de la Fédération Malienne de Football, Boukary Sidibé dit Kolon, après l'élimination des Aigles du Mali à la CAN 2015
Boukary Sidibé dit Kolon s’entretenant avec notre confrère

Dans cet entretien exclusif, le 1er Vice-président de la Fédération Malienne de Football chargé de l’équipe nationale, Boukary Sidibé dit Kolon adresse ses sincères remerciements au capitaine Seydou Kéïta pour tout ce qu’il a fait pour le football malien.

Dans cet entretien exclusif, le 1er Vice-président de la Fédération Malienne de Football chargé de l’équipe nationale, Boukary Sidibé dit Kolon adresse ses sincères remerciements au capitaine Seydou Kéïta pour tout ce qu’il a fait pour le football malien.

Une occasion pour lui de lancer un appel au joueur de l’AS Roma. “Je dis vraiment chapeau à Seydou. Nous avons plus que jamais besoin de lui. Si le Mali a pu arriver là parce qu’il a mouillé le maillot pour défendre les couleurs nationales. Aujourd’hui, je demande à tous les Maliens d’œuvrer dans le même sens pour qu’on ne puisse pas perdre Seydou Kéïta. Parce que ce joueur a toujours donné le meilleur de lui-même pour le Mali” précisera-t-il. S’agissant de l’avenir de Henry Kasperzack, Kolon précise en ces termes : “je ne suis pas pour, qu’après chaque CAN, de virer le sélectionneur national. Donc, si je dois voter pour son maintien, je voterai pour lui parce qu’il a fait un travail extraordinaire. Mais, la décision ne m’appartient pas. Je pense que le Comité exécutif de la fédération examinera ce dossier très bientôt”.

L’Indépendant Sports : Salut M. Sidibé, en tant que 1er vice-président de la Fédération Malienne de Football chargé de l’équipe nationale, comment  avez-vous apprécié l’élimination du Mali par tirage au sort ?

 Boukary Sidibé dit Kolon : Merci de m’avoir donné cette opportunité. Je n’ai pas une appréciation particulièrement, après cette élimination. Mais, ce qu’il faudra retenir surtout, c’est vraiment dommage que les Aigles du Mali sortent à ce stade de la CAN et par un tirage au sort. Je pense que les Dieux du Stade n’ont pas été avec nous surtout pour les deux premiers matches contre le Cameroun et la côte d’Ivoire où nous avons fait match nul d’un but partout. Nous rentrons à Bamako avec un sentiment mitigé.

Vous savez, cette année, le Mali avait des dents longues. Je peux dire aujourd’hui avec fierté que le drapeau national que le Président de la République, Ibrahim Boubacar Kéïta nous a confié, n’est pas forcément tombé. C’est un drapeau qui flotte et continuera à flotter dans l’air africain. Je pense que l’élimination du Mali par tirage au sort domine aujourd’hui l’actualité du football africain voire mondial. Je suis convaincu que  cette élimination servira désormais des cas d’école au niveau  des instances. J’espère que cela soit une école pour le football africain. Aujourd’hui, c’est le Mali, saurait pu être la Guinée.

Ce que je retiens dans cette aventure, c’est que nous avons désormais une véritable équipe. Il faut qu’on évite de nous plonger dans le même scénario de vouloir reconstruire. Je pense qu’il faut positiver déjà ce qui a été acquis sur le temps et de corriger les insuffisances.

Il est nécessaire de rappeler qu’avant le début de cette CAN, beaucoup de gens pensaient que le Cameroun et la Côte d’Ivoire étaient les favoris. Si on regarde aujourd’hui le classement du Groupe D, je pense que c’est le Cameroun qui occupe la dernière place. Et le Mali est  9ème sur 16 pays. Ce qui n’est pas aussi mal. Cela prouve que le football malien a progressé. Cela aussi ne veut pas dire que nous pouvons nous glorifier de ce qui s’est passé. Parce que notre objectif était de jouer au moins la demie finale de cette CAN.  Mais, nous rentrons avec de l’espoir. C’est le plus important.

 

Avez-vous aujourd’hui un sentiment de regret ?

Bien sûr. Regret de ne pas pouvoir dépassé le premier tour. Mais, satisfaction sur le travail accompli depuis les éliminatoires. Pour qu’on soit déjà à la CAN, il a  fallu construire une équipe. Cela n’est jamais facile et évident. Aujourd’hui, en tant que responsable sportif, je ne peux reprocher quelques choses aux joueurs. Quand vous analysez les trois buts que nous avons encaissés, je pense que ce sont des erreurs.

Maintenant, quand nous avons notre icône qui rate malheureusement le penalty, c’est là où vous verrez l’injustice du football. J’ai dit à Seydou que ce qui est important, ce n’est pas de s’attarder sur ce qui s’est passé face à la Guinée, mais l’ensemble de son oeuvre accomplie pour le Mali. Je dis vraiment chapeau au capitaine des Aigles. Je profite de cette occasion pour lui lancer un appel.

Nous avons plus que jamais besoin de lui. Si le Mali a pu en arriver là, c’est grace à lui.  Aujourd’hui, je demande à tous les Maliens d’œuvrer dans le même sens pour qu’on ne puisse pas perdre Seydou Kéïta. Parce que ce joueur a donné le meilleur de lui-même pour son pays.

 

Pensez-vous que l’article 74 du règlement de la CAN qui a éliminé les Aigles du Mali soit compatible encore avec l’esprit sportif?

Je pense qu’au sortir de cette CAN, ce ne sera plus d’actualité. Aujourd’hui, c’est la frustration et la consternation au niveau de la Confédération Africaine de Football (CAF). Je dirai aussi que c’est de la faute à tous les dirigeants du football africain, au-delà de la CAF. Parce que ce règlement a été publié bien avant et personne n’a eu à s’en plaindre auprès de l’instance dirigeante du football africain.  Malheureusement, ça tombe aujourd’hui sur le Mali. Je pense que c’est une prise de conscience collective qu’il faudrait avoir. Mais, il faut aussi reconnaitre que rien n’empêchait la CAF de jouer une prolongation entre les deux équipes ou les tirs au but.

 

Après cette élimination prématurée, quel sera le sort de Henry Kasperzack à la tête des Aigles du Mali ? 

Il est très difficile de parler aujourd’hui de l’avenir du sélectionneur national des Aigles du Mali, Henry Kasperzack.  La question sera discutée au niveau du Comité exécutif de la Fédération Malienne de Football dans les jours à venir. Mais, ce qui me concerne, je renouvèlerai toute ma confiance à Kasperzack.  Je pense qu’il faudra corriger ensemble les insuffisances. Je suis contre de changer après chaque CAN le sélectionneur national. Nous avons eu à remercier des entraîneurs qui nous ont amenés en demi-finales de la CAN. J

e ne vois pas aujourd’hui l’intérêt de limoger Kasperzack, qui n’a pas concédé de défaite. Dieu merci, tout le monde est d’accord aujourd’hui que le Mali dispose d’une équipe. Cela a été l’œuvre de Henry Kasperzack. Maintenant, donnons-nous les moyens de les renforcer.

Cela prouve que son contrat n’est pas terminé ? 

Je pense que son contrat est très clair. C’est vrai qu’au sortir de cette CAN, si le résultat était satisfaisant, il allait continuer. Maintenant, quelqu’un qui a été éliminé par un tirage au sort, est-ce qu’on peut dire que son résultat est mauvais avec trois matches nuls?. Je ne pense pas. Comme je le dis la décision ne m’appartient pas à moi tout seul, mais, si je dois voter, je suis partant pour son maintien.

Avez-vous un message à l’endroit des joueurs ? 

Vous savez, depuis l’élimination, je n’ai pas arrêté de les féliciter et de les encourager. Nous étions dans le Groupe de la mort. Le Président de la République, Ibrahim Boubacar Kéïta nous avait dit au départ que nous serons des vivants. Je pense que nous sommes vivants aujourd’hui. Les joueurs sont à saluer. Ceux qui sont rentrés dans leur club pour des obligations professionnelles, nous avons eu de leurs nouvelles. Ils sont bien arrivés.

Un appel à l’endroit des autorités maliennes pour leur soutien et accompagnement !

Je profite de cette occasion pour lancer un appel aux joueurs qui n’ont pas pu participer à cette CAN, je pense qu’il y a de quoi faire. Je pense au jeune joueur Pléah de Nice, qui peut beaucoup faire pour la sélection nationale. Cependant, nous n’allons pas remettre en cause les choix du selectionneur. Nous n’allons pas aller dans une logique de vouloir reconstruire l’équipe  Nous allons beaucoup travailler en renforçant  ce qui n’a pas marché.

Nous sommes très fiers des messages d’encouragement adressés par le président de la République, Ibrahim Boubacar Kéïta et le ministre des Sports, Housseini Amion Guindo à l’endroit des Aigles du Mali. Cela prouve que nous étions sur la bonne voie. Aujourd’hui, c’est le moment de les remercier pour avoir mis les Aigles dans de meilleures conditions. Un grand remerciement aux autorités publiques, à tout le public sportif.

Entretien réalisé  par Alou B HAIDARA depuis Mongomo

PARTAGER

25 COMMENTAIRES

  1. Il dire a cet kolon de ne pas insulter les maliens, 9eme sur 16 equipes ,il dit qu’il est content et satisfait de ce resultat, quelle dirrigent il est?qu’ il nous dissent s’il est pour ou contre le mali. et puis arreter de cacher votre insuffisance a travers le tirage au sort, pourquoi n’avez pas gagner comme la cote d’ivoire la fait. Le Mali a ete deux foies concecutives 3eme d’afrique avec des medails a l’apuies. c’est des gens comme c’eux la que les Maliens sont fiers.

  2. je n’ai riend contre le coach mais regarde a chafoit que le Mali menais on egaliser à 5munite avant la fin du mach..Repondre part M.toure à johannesburg…

  3. Bjr à tous et toutes et grand merci aux aigles du mali.Vraiment ils ont fais leurs mieux et grand merci au selectionnaire national.J’aimerai que le mali conserve pour une fois de plus Kasperzack ,c’est vrai dans toute chose ya de difficulté mais je crois que l’encadrement pourra corrigé ces petites défaillances et pourquoi pas d’aller en avant . Au fait, la seule chose qui m’a inquiété et que ça continu, est surtout le faux règlement de la CAF; mais pourquoi cette structure ne pourra pas faire une autre relecture du statut de règlement afin d’éviter un autre cas sinon dans les années à venir? Je souhaite toujours à nos aigles merci pour une fois de plus et merci encore à toute le staff technique; et très bonne chance pour une autre CAN à venir.

  4. Aucune défaite n'est facile a avaler surtout de cette façon, félicitation à la Guinée , courage pour le Mali .Cette année encore n'était pas pour nous il faut être modeste et fair play surtout quand ça ne va pas . Être supporteur c'est d'accepter de prendre des coups dur comme ça, moi je suis un , défaite ou victoire surtout quand il s'agit de notre drapeau national , ne soyons pas des supporteurs quand seulement il y a la victoire . Merci les aigles merci Seydou Keita,( den bè bin a ta ba de bolo ) proverbe bambara .Je suis fier de vous les aigles et je sais le meilleur reste a venir . La caf doit revoir ce règlement assassin du football . De toute les façon la vie continue et le 09 février un seul pays sourira. En ces moments difficile on ne doit pas s'apprendre a nos frères Guinéens qui méritent aussi la joie et le bonheur du football. Enfin je n'oubliera jamais ce que Seydou Keita a apporté au Mali, meilleur buteur, meilleur record sélection, et le footballeurs le plus titré du Mali. Le Mali reste un pays débout. Vive le Mali vive les aigles .

  5. On a vu des buts par coup francs lors de cette can svp le coach à toujours une petite responsabilité mais pas tous n est pas de sa faute car il avait bien dit de corriger la défense mais k voulez vous si les joueurs ne se concentre à deux reprises on se fait rattraper à 5 mn de la fin de grâce regarder la vérité là c est p.Pas le coach .La côte d’ivoire à arracher une victoire pour se qualifier on devrait faire la même chose.Pour Seydou il doit voire lui même car un moment donné on a plus la force même si on a la volonté

  6. Vous savez ABH sait que kolon n’est plus le vice président de la Fédération. Quelqu’un qui veut se maintenir dans l’inégalité à la fédération peut donner quel conseil. Vous passez votre temps avec des femmes d’autrui à côté de l’équipe laba comment vous voulez avoir de la chance. On sait tout ce qui a été fait laba. Toi kolon tu n’as jamais aimé seydou mais tu veux profiter de la situation pour faire comme si tu compati. C’est de la démagogie. Comme tu es le plus démagogue du monde du football. Maintenant que vous avez échoué et que l’assemblée du 10 janvier ne vous a pas valide comme membre du bureau federal, pardon à cause de dieu fou nous la paix. Laisse les maliens digéré la défaite lors de ce tournant. Incompétent que tu es, on était 3 ème , tu dis qu’on est 9 ème du tournoi et tu trouves que c’est un succès ça. C’est grave mon cher. Tu étais en Angola on a été éliminé au 1er tour , kola ta chasse et deux fois il a eu la 3 ème place 2012 et 2013. Tu reviens avec baba illégalement à cette can on est éliminé. Tu dois te poser une question que nos vieux nous ont enseigné. A tu vraiment la baraka! !!!!!!!!!!!!

  7. Stefan Kechi a ete traite de la meme facon,il donna la coup au Nigeria apres qu’il soit licencie au Mali.

    CHERCHEZ LE PROBLEME SE TROUVE AILLEURS, SK est un monument du foot malien mais je pense personnellement qu’il faut partir a temps…

    • Il y a un temps a tout, j’apprecie S.K par son talon et son engagement humaniste comme Kanoute aussi. Mais il est grand temps de rajeunir notre equipe nationale. Certes ,les vetrans dans tous les sports ont une petite baguette magique pour faire de quoi mais je crois les veterans doivent se retirer et surtout sdavoir se retirer alors qu’il en encore temps, sinon ils finiront par sortir par la petite porte.
      Vive les Aigles.

  8. LE VIEUX ENTRAINEUR KASPERZACK EST DEPASSE, LES DEUX MATCHS NULS DU MALI SONT DUS A SON MANQUE DE CLAIVOYANCE.
    IL FAUDRA SURTOUT SONGER A FORMER UN ENTRAINEUR NATIONAL COMME DRAME ET LUI DONNER L'EQUIPE NATIONALE ET JE SAIS QUE CA IRA

  9. Seydou KEITA a fait de son mieux pour le peuple Malien.Il me semble qu'il est temps pour de raccrocher comme la si bien fait Etoo et Drogba. 35 ans c'est trop pour jouer dans l’équipe nationale.Le maintien de Seydou dans l’équipe nationale fera plus de mal que de bien au foot malien car mettra en retard le processus de renouvellement des générations.Démographiquement parlant c'est comme si de vieilles générations refusaient de mourir en se croyant toujours importantes.
    En ce qui concerne l'entraineur l doit partir et notre choix doit être porter sur un national au lieu et place d'un vieux que les équipes européennes n'accepterons pas comme bénévole pour entrainer des prisonniers.L’Afrique doit évoluer

  10. Si kelk1 a donne une ame a l’ecole malienne, ce bien KKaspersak.Il ft le garder…

  11. MR SIDIBE JE T’EN PRIE UN RESPONSABLE NE S’EXPRIME PAS DE CETTE MANIERE SUR UN SUJET DELICAT .
    KASPERZACK EST TRES LIMITE TECHNIQUE C’EST CE QUI RESSORT DE L’ANALYSE DES MATCHS QUI LE MALI A LIVRE DEPUIS LES ELIMINATOIRES JUSQU’A LA PHASE FINALE
    IL FAUT LE REMERCIER SON CONTRAT EST FINI POINT BARRE LES SENTIMENTS ET LES AUTRES CONSIDERATIONS SONT AUTRES CHOSES.
    DEUX ANS C’EST TROP ATTENDRE DEUX ANS AVEC LUI AVEC SES TATONNEMENTS ET CET AMATEURISME.
    VIVE DJIBRIL DRAME A LA TETE DES AIGLES.

  12. KOLON C’est vrais qu’IL FAUT SOUVENT GARDER DES ENTRAÎNEURS POUR QU’IL PUISSE CONNAITRE LES JOUEURS MAIS CET ENTRAÎNEUR EST VIDE ET VIEUX IL N’AI PLUS LES NOTIONS DU FOOTBALL MODERNE IL FAUT RAPIDEMENT LE VIRE ET TROUVER 1 AUTRE QUI EST A LA PAGE IL A S FAIT TROP D’ERREUR IL EST A LA BASSE DE LA DÉFAITE DE L’EQUIPE DU MALI VRAIMENT ON NE VEUT PLUS DE LUI IL A QUAND-MÊME MONTRE SES LIMITES

  13. Nous ne pouvons pas continuer à chaque fois sur ce même scénario , pour quoi changer une équipe qui gagnée . Serte c’est pas de sa faute qu’on a été éliminer tout de même , donc restons ensemble pour relever le défis !!!!!!!!!!!!!!!

  14. Je suis désolé Kolon mais je sais que c’est pas toi qui a créer la fédération malienne même toi tu t’en ira un jour tu te fous de notre gueule tu nous fais chier, arrete avec tes conneries de declarations ireflechies putainnnnnn va t faire voir.Nous nous sommes des maliens nous voudrions progresser tu es plus que nul que kaspersack

  15. Je vous en prie laissons Seydou KEITA et KASPERZACK tranquilles s’il vous plait mes très chers compatriotes. Cet jeune mérite trop, trop, trop de respect. Qu’Allah donne aux maliens inconséquents beaucoup de sagesses pour le bonheur des maliens qui se sacrifient pour ce pays.

  16. je suis tout a fait d accord avec <>pour le maintien du selectioneur dans la continute.s il n ya pas d erreurs au <>il n ya pas buts…..un grand MERCI a seydou pour tout ce qu il a fait pour le football malien,mais sans langue de bois je vois mal un milieu de terrain de 37 ans dans deux ans remplir convenablement ses fonctions meme avec la meilleure volonte du monde….mais bon c est lui qui connait son corps et je suis persuader qu il saura prendre la bonne decision….

  17. parce que la fédération gagne sa part dans son contrat, sinon ils n’osent pas dire ça. c’est un entraineur périmé. sinon on peut prendre Alain jirez ou Hervé rénard
    🙄

  18. Bjr Dommage, Stp reconnaissez en Seydou Keita son mérite et le don en soi depuis la coupe du Monde 1999 au Nigeria pour notre cher patrie? Il est vrai qu’on aurai voulu voir cette coupe au Mali mais bon les Dieux en ont décidé autrement.
    Moi je suis fier de cette équipe et j’ai la foi en eux peut etre que l’entreneur a eu qelq erreur sur la lecture du jeu lors des 2 premières sorties des Aigles contre le Caméroun et la C.I. Stp prions et remercions notre Capitaine qui est ojrdhui un emblème pour notre MALI.
    Je rejoins Mr Kolon pour dire à Seydou KEITA, merci Seydou pour tous ce que tu as fais pour le Mali, pour contribuer a hisser les couleurs nationales plus haut et Stp Capitaine le Mali compte sur toi.
    Que Dieu te benisse et benisse le MALI et tous les Maliens et Maliennes de l’Inntérieur comme de l’extérieur. Amen

  19. tu as raison de dire qu’on a pas regardé les memes matches car tu ne connais meme pas le foot ball, salle con.
    Si on est arrivé là c’est bien grace à seydou c’est lui qui nous fait qualifier en vrai capitaine Seydou est un exemple pour ses coequipiers sur le terrain et en dehors il cultive l’union et crée de l’ambiance au sein de l’equipe.seydou est un homme aimé et responsable et respectueux qui par son nom seulement fait peur aux adversaire du mali. Seydou est un homme que tout bon malien doit defendre face aux agressions immorales des salles cons comme toi.
    Ferme ta guele.

  20. Oui Kolon, si c’est vous qui le payez vous pourrez souhaiter le garder. Si c’est le budget national qui le paye, n’ayons pas de complexe, pour toutes les insuffisances qu’il a montrées et compte tenu de nos ambitions, nous devons recruter un entraineur à la hauteur de nos ambitions. Ou il faut dire s’il y a d’autres intérêts cachés dans le maintien du coach Kasperzack, on s’est comment se font les choix ici. Vive le football malien

  21. C’est vraiment dommage que tu souhaites garder les deux artisans principaux de notre déconvenue à cette compétition:Kasperzack et Seydou.Je suis profondément abattu et je ne comprends absolument rien;ou peut être nous n’avons pas suivi les mêmes matchs.Combien de coups francs pris en otage par Seydou mal exécutés,un penalty tire avec un manque tragique de rigueur et de “niak” au regard de l’enjeu.Seydou avec les aigles est un recul regrettable qu’il va devoir payer cash le moment venu.En quoi ce joueur est il indispensable?

Comments are closed.