Le Grand Prix de la Nation sponsorisé par PMU-Mali s’est déroulé hier dimanche avec faste à l’hippodrome de Bamako

0

Le cheval “Mansour” de Moulay Idriss Haïdara remporte le drapeau national et un million de FCFA

 

Le Grand Prix de la Nation sponsorisé par PMU-Mali s'est déroulé hier dimanche avec faste à l’hippodrome de Bamako
Le premier ministre Modibo Keita remettant le drapeau national et le trophée à Cheicknè Haidara
 Le jokey du cheval Mansour, Cheickna Haidara, après sa victoire
Le jokey du cheval Mansour, Cheickna Haidara, après sa victoire
Le ministre Mamadou Igor Diarra remettant le 1er prix des  demi-cracks
Le ministre Mamadou Igor Diarra remettant le 1er prix des demi-cracks

Le drapeau du Grand Prix de la nation a été remporté, hier dimanche, par le cheval “Mansour” de Moulay Idriss Haïdara, fils du Chérif de Nioro.  C’est le Premier ministre, Modibo Kéïta, représentant le Président de la République, qui a remis le drapeau national ainsi que le trophée au jockey Cheicknè Haïdara plus une enveloppe d’un million de FCFA.

Cheicknè Haidara posant avec le PDG du Pmu-Mali, Arouna Modibo Touré (D) et  président de la Fédération malienne des sports Equestres Mohamed Haidara
Cheicknè Haidara posant avec le PDG du Pmu-Mali, Arouna Modibo Touré (D) et président de la Fédération malienne des sports Equestres Mohamed Haidara

Cet événement qui a tenu toutes ses promesses était sponsorisé par PMU-Mali dirigé par Arouna Modibo Touré. Plusieurs membres du gouvernement étaient au rendez-vous parmi lesquels le ministre des Sports, Housseini Amion Guindo et son homologue en charge de l’Economie et des Finances, Mamadou Igor Diarra.

Placé sous le haut patronage du président de la République, Ibrahim Boubacar Kéïta, le Grand Prix de la Nation s’est déroulé, hier, au champ hippique de l’Hippodrome, dans une ambiance festive. En mission en Afrique du Sud pour le 25e Sommet de l’Union Africaine, le président IBK a été représenté par le Premier ministre Modibo Kéïta qui a présidé l’événement. Plusieurs personnalités étaient présentes, dont des membres du gouvernement, des diplomates accrédités au Mali ainsi que des opérateurs économiques. Sans oublier les propriétaires de chevaux et des amoureux du cheval. Tous les ingrédients étaient donc réunis pour que ce Grand Prix de la Nation puisse être longtemps gravé dans les annales des sports équestres au Mali. Raison pour laquelle, la Fédération Malienne des Sports Equestres et son sponsor officiel PMU-Mali ont mis les bouchées doubles. Ce qui explique la bonne organisation.

Ils étaient venus de tous les coins de la capitale pour être aussi les témoins oculaires de cette course, qui a vu la participation des chevaux de différentes ligues (Bamako, Nioro, Ségou, Nara, Troukoumbé…)

Notons que c’est le premier Grand Prix de la Nation depuis l’arrivée du nouveau bureau fédéral, le 14 décembre 2014. L’occasion était bonne pour le président de la fédération, Mohamed Haïdara, pour remercier le département des Sports qui n’a ménagé aucun effort pour que le calme, le respect, la légalité règnent dans le monde des Sports Equestres. Il a aussi rappelé les différents Grands Prix organisés au cours de cette saison. Il s’agit du Grand Prix PMU-Mali, Grand prix Toguna Agro Industries, Grand prix Sylla Transit et Transports, Grand Chérif Ousmane Madani Haïdara, Grand prix Société Rental…

“C’est le lieu pour moi de souligner notre reconnaissance à l’endroit du PMU-Mali, notre sponsor officiel, qui ne cesse de répondre à nos sollicitations. Monsieur le Premier ministre, sous l’impulsion de votre gouvernement, le PMU-Mali et son ministère de tutelle se sont engagés à nous aider dans la mise en place d’un vaste chantier de rénovation de l’Hippodrome de Bamako pour la réalisation du programme pluriannuel couvrant la période 2015 – 2019, qu’ils en soient remerciés” a-t-il précisé.

II faut préciser que 75 chevaux ont pris part à ce Grand Prix dans quatre catégories. Les deux premières courses étaient réservées aux petits chevaux sur une distance de 2 200 mètres. Dans la catégorie A, c’est le cheval Toguna Industrie qui est arrivé en première position, suivi respectivement par les chevaux Respect, Aikilon, Djénné et Orange-Mali. Tandis que le cheval Hadji s’est classé 1er dans la catégorie B. Prince, Juge, Jumeaux et Malimag se sont respectivement classés 2ème, 3ème, 4ème et 5ème.

S’agissant des demi-Cracks, ils étaient 19 partants sur une distance de 2 400 mètres, soit deux tours complets de la piste. Au finish, le cheval Baraouéli est arrivé premier, suivi de Alpha Blondy, Cheick Tidiane, Gladys et Roi de l’Air. C’est avec beaucoup de joie que le ministre de l’Economie et des Finances, Mamadou Igor Diarra a remis le premier prix de cette catégorie au jockey du cheval Baraouéli, Makane Baye.

La course la plus attendue, c’est bien évidemment celle des Cracks. Cette catégorie est réservée aux meilleurs chevaux du Mali. Parmi les 16 partants figuraient 10 de la Ligue de Bamako. Avant le départ, Bako Dagnon et Tata Bambo Kouyaté étaient là pour faire les éloges des chevaux. Après une distance de 3 600 mètres, soit trois tours de piste, comme il fallait s’y attendre, le cheval Mansour de Moulay Idriss Haïdara, fils du Chérif de Nioro a pris le dessus sur ses concurrents. Le cheval Diable Rouge est arrivé 2ème suivi de Alberto, Union et Daffa Kida.  Le jockey de Mansour, Cheicknè Haïdara a reçu le drapeau national plus le trophée des mains du Premier ministre Modibo Kéïta. En plus d’une enveloppe d’un million de FCFA.

Notons que plusieurs distinctions d’excellence ont été remises à différents partenaires notamment à Adama Koné, l’honorable N’Pa Sylla, Seydou Nantoumé, Sékou Djigué, Alou Djigué, Mamadou N’Diaye dit Madoufing.  Le Prix du meilleur entraîneur a été décerné à Bandiougou Diawara de la ligue de Nioro. Tandis que Cheichnè Haïdara dit Mémé a été désigné meilleur jockey de la saison. Son cheval Mansour a remporté le prix du meilleur cheval.

Comme à l’accoutumée, Mamadou N’Diaye dit Madoufing a offert deux chevaux au Président IBK et au Premier Ministre Modibo Kéïta.

Alou B HAIDARA

PARTAGER