1ère édition de la Coupe de la solidarité : Le pari gagné du parrain Mamadou N’Diaye dit Madoufing

0
Le pari gagné du parrain Mamadou N'Diaye dit Madoufing
Le parrain Madoufing remettant le trophée au capitaine de la cité des infirmiers
Le pari gagné du parrain Mamadou N'Diaye dit Madoufing
Le capitaine de Missira recevant son prix des mains de Mamadou Sow
... et  l'entraineur de la cité des infirmiers recevant son prix
… et l’entraineur de la cité des infirmiers recevant son prix

Les différents prix décernés ont coûté plus d’un million de FCFA

C’est l’équipe de la Cité des Infirmiers qui a remporté, lundi dernier, le trophée de la 1ère édition de la Coupe de la Solidarité d’une valeur de 500 000 FCFA en battant FC Missira (1-0). En plus du bouquet de fleurs, l’équipe de Missira a empoché 300 000 FCFA. L’équipe fair-play, le meilleur buteur, le meilleur gardien de but et le meilleur entraîneur ont été tous récompensés. Des jeux de maillots plus des ballons ont été également remis aux huit équipes. Le tout pour une valeur de plus d’un million de FCFA. Avec le succès de cette première édition, on peut dire, que le parrain Madoufing a, tout simplement, gagné son pari pour le plus grand bonheur de la jeunesse.  

 

La première édition de la Coupe de la Solidarité a tenu toutes ses promesses, lundi 22 septembre dernier, sur le terrain du Champ hippique de l’Hippodrome. Cette compétition qui a regroupé 36 équipes des six communes de Bamako avait comme parrain Mamadou N’diaye dit Madoufing, très connu dans le milieu de la course des chevaux. C’est un grand passionné du cheval et du football puisqu’il est membre du comité exécutif de l’AS Bakaridjan. Cette équipe a, d’ailleurs, fait un parcours exceptionnel cette saison lors du championnat national Ligue 1 Orange, en occupant la 4ème place. En acceptant de parrainer la 1ère édition de la Coupe de la solidarité, Madoufing veut, tout simplement, jouer sa partition dans le développement et la promotion du football de masse. En fait, c’est une manière d’encourager la jeunesse en cette période des vacances et détecter de nouveaux talents.

 

 

Ainsi, 36 équipes des six communes de Bamako ont pris part à cette compétition. Au finish, deux grandes équipes de la commune II à savoir l’Association Sportive de la Cité et le FC Missira ont joué, lundi 22 septembre (fête de l’Indépendance) la finale sur le terrain de football du Champ hippique de l’Hippodrome. Tous les ingrédients étaient réunis pour que cette finale puisse être inscrite dans les annales des tournois de football de masse au Mali. La présence de plusieurs invités de marque notamment du football sportif en est la preuve. Le parrain était entouré d’éminentes personnalités notamment l’ancien ministre de la Communication, Jean Marie Sangaré, le président de la Ligue régionale de football de Ségou, Mamadou Sow, le Directeur général du Champ Hippique, Modibo Bagaga. Des anciens internationaux comme Moussa Kéïta dit Dougoutigui (entraîneur de l’AS Bakaridjan), Soumaïla Traoré ainsi que des entraîneurs de football (Nouhoum Diané, Djofolo Traoré….) étaient tous au rendez-vous. Sans oublier la présence massive des amis du cheval et des journalistes sportifs à commencer par le président de l’AJSM, Oumar Baba Traoré. Le tout était agrémenté par l’animation de la fanfare de la garde nationale et des supporters des Aigles du Mali. Le Champ hippique n’a jamais accueilli autant du monde.

 

 

Une première dans les annales du football de masse

C’est devant ce beau monde que les deux finalistes se sont affrontés. Dès l’entame du match, l’équipe de la Cité des Infirmiers s’est montrée plus déterminante. C’est ainsi qu’elle ouvrira le score dès la 2ème minute du jeu par Adama Bamba. Aucun autre but ne sera marqué jusqu’au coup de sifflet final de l’arbitre, malgré quelques tentatives de part et d’autre. Ainsi, la Cité des Infirmiers remporte le 1er trophée de la Coupe de la Solidarité. Du coup, elle empoche une enveloppe de 500 000 FCFA.

 

Le finaliste malheureux, FC Missira, s’est contenté de 300 000 FCFA. Le prix fair-play d’un montant de 100 000 FCFA a été décerné à l’équipe Sofa. Avec cinq réalisations, Adama Bamba de la Cité des Infirmiers a été désigné meilleur buteur. Il a empoché 50 000 FCFA tout comme le meilleur gardien de but du tournoi, Babouya Sidibé des 1 008 Logements. Le meilleur entraîneur Mamadou Kéïta dit Jeff de la Cité des Infirmiers a reçu une moto Djakarta. Ce n’est pas tout. Huit équipes ont reçu chacune un jeu de maillot et un ballon, offerts par le parrain. De l’avis des amoureux du ballon rond, cette première édition de la Coupe de la solidarité a été une réussite totale. “Nous n’avons jamais vu un tournoi de football de ce genre au Mali. Vu les moyens déployés par le parrain, on peut dire que c’est une première dans les annales du football de masse. Tout le monde a eu son compte. C’est le lieu de dire merci à Mamadou N’Diaye dit Madoufing. Et vivement la 2ème édition !” a déclaré un dirigeant sportif, visiblement heureux de cette initiative.          

 

  Alou B. HAÏDARA

Commentaires via Facebook :

PARTAGER