Le Secrétaire Général de la Fédération malienne de football, Yacoubadjan Traoré hier face à la presse : “Les demandeurs de l’Assemblée générale extraordinaire du 30 août n’ont pas le quorum. Ils ont seulement 16 voix sur 51”

0
Le Secrétaire général de la Fédération Malienne de Football, Yacouba Traoré dit Yacoubadjan : "L'Assemblée Générale annuelle du 10 janvier nous permettra de présenter notre bilan et de dégager les perspectives"
Yacouba Traoré dit Yacoubadjan , sg Femafoot

Hier, face à la presse, le Secrétaire général de la Fédération Malienne de Football, Yacouba Sidiki Traoré a été très clair : “les demandeurs de l’Assemblée générale extraordinaire n’ont pas le quorum pour tenir une telle rencontre. A la date d’aujourd’hui, ils n’ont que 16 voix sur 51. Ce qui est très loin de la majorité”. Malgré tout, les “frondeurs” sont dans leur dynamique de tenir l’Assemblée générale extraordinaire le 30 août à l’hôtel Mandé.

Le Secrétaire général de la Fédération Malienne de Football, Yacouba Sidiki Traoré était, hier, face à la presse au siège de l’instance dirigeante du football malien. Le sujet principal de cette rencontre a été la tenue de l’Assemblée générale extraordinaire convoquée le 30 août prochain par les “frondeurs” qui veulent prendre le football malien en otage.

D’entrée de jeu, le conférencier a précisé que la convocation d’une Assemblée générale extraordinaire est prévue par l’article 37 des Statuts de la fédération. Elle peut être demandée par le Comité exécutif ou par la majorité du collège électoral afin de discuter de la vie du football malien. Pour ce faire, il faut 51% du collège électoral. Il s’agit des neuf ligues (Kayes, Koulikoro, Ségou, Sikasso, Mopti, Gao, Tombouctou, Kidal et Bamako), 12 clubs de Ligues 1 Orange, 9 clubs de Ligue 2 et trois associations (UNAFAM, Association des entraineurs du Mali, Association des médecins).

Mais, cette fois-ci, les demandeurs n’ont pas la majorité pour convoquer une telle rencontre. “Si nous faisons le décompte, les demandeurs n’ont que 16 voix sur 51 légalement. Donc, ils ne peuvent pas convoquer une Assemblée générale extraordinaire” a-t-il précisé. En fait, les demandeurs ont quatre ligues (Tombouctou, Gao, Kidal et Ségou). Puisque le président de la ligue de Kayes, Cheick Kanté vient de se désolidariser définitivement de cette campagne de déstabilisation. Auparavant, sa base avait réaffirmé son soutien au Comité exécutif de la fédération. S’agissant de la Ligue de Bamako,  le Secrétaire général de la FEMAFOOT a déclaré : “le mandat de Boubacar Monzon Traoré a pris fin depuis le 24 juillet dernier. Aujourd’hui, 98% du collège électoral de cette ligue ne veulent plus de lui. C’est très clair. Il ne plus répondre au nom de la ligue de Bamako surtout que la majorité du collège électoral s’est désolidarisée de tous les actes posés par Boubacar Monzon”.

Parlant des clubs de Ligue 1 Orange, les demandeurs n’ont que deux sur douze. Il s’agit du Centre Sportif Duguwolofila et de Sabana de Mopti. Les quatre clubs à savoir le Djoliba, le COB, le CSK et l’Avenir de Tombouctou étant relégués en deuxième division. “Le règlement  du championnat est très clair sur cette question. Un club ayant signé trois forfaits est automatiquement relégué en deuxième division. C’est ce qui frappe les quatre clubs. Ils ne peuvent en aucun cas être considérés comme clubs de Ligue 1. A cet effet, ils ne peuvent pas participer à l’Assemblée générale extraordinaire. Et il faut être aussi clair. La faute n’est pas rattachée à la saison” précisera le conférencier.

En ce qui concerne les clubs de Ligue 2, certains clubs sont favorables à la tenue de l’Assemblée générale extraordinaire à l’image de l’US Kita et le champion de Kidal. “Pour le moment, nous n’avons reçu de notification de la part des ligues de Bamako et de Tombouctou pour leur champion. Même si nous savons que l’AS.KO est le nouveau champion du District de Bamako.

Le délai était fixé à hier 20 août à minuit pour connaitre les noms de tous les champions” a-t-il souligné. Il faut aussi noter que sur les trois associations, seule l’Union Nationale des Anciens Footballeurs du Mali (UNAFAM) est avec les “frondeurs“.

ABH

clubligue

PARTAGER