Les Aigles du Mali toujours victimes de l’arbitrage : Malifoot s’apprête à protester avec des images à l’appui au niveau de la CAF

2

Les Aigles du Mali toujours victimes de l'arbitrage Depuis le début des éliminatoires de la Coupe d’Afrique des Nations (CAN) 2015 le Mali est toujours victime de l’arbitrage. Lors de la deuxième journée de ces éliminatoires du 10 septembre au Stade Mustapha Tchaker de Blida, les Aigles du Mali ont été battus par les Fennecs d’Algérie grâce à un but litigieux, marqué à la 83ème minute par C. Medjani sur un coup de tête suite à un coup franc. Ce but qui a défrayé la chronique a été accordé par l’arbitre camerounais Alioum Neant assisté de ses compatriotes Moussa Yanoussa et Noupuenguegoue. Les images de ce but ont fait le tour du monde plus précisément des salons feutrés des instances du football africain (CAF) et mondial (FFA). Malgré tout, l’arbitre de ce match n’a pas été sanctionné par la Confédération Africaine de Football. Puisqu’il a été retenu pour la 3ème journée de ces  éliminatoires.

 

Comme si cela ne suffisait pas, les Aigles du Mali viennent, encore une fois de plus, d’être victimes de l’arbitrage sur leur propre terrain.  L’arbitre malgache Hanada Moussa Nampiandraza est passé à côté de son sujet lors du match de la 4ème journée des éliminatoires de la CAN 2015 face à l’Ethiopie, le 15 octobre dernier, au Stade du 26 Mars.

 

Après avoir refusé  sans aucun argument valable deux buts des Aigles suite à la pression des joueurs éthiopiens,  il a fermé les yeux sur les actions qui ont occasionné le 3ème but éthiopien. Ce dernier avait  été inscrit dans une position hors jeu.  Toutes choses qui ont provoqué la révolte chez les supporters des Aigles après le coup de sifflet final de l’arbitre malgache.

 

Selon  l’un des responsables de la Fédération Malienne de Football, le Mali a été victime de l’arbitrage au cours de ces éliminatoires souvent même sur son propre terrain. Ce qui n’est pas, d’ailleurs, normal. Raison pour laquelle, l’instance dirigeante du football malien s’apprête à protester contre l’arbitrage au niveau de la Confédération Africaine de Football.

Avec des images à l’appui, une  correspondance sera envoyée dès aujourd’hui au Secrétariat général de la CAF. “Nous ne pouvons pas accepter qu’on nous triche à chaque rencontre.  Nous pensons que nous sommes vraiment victimes de l’arbitrage depuis le début de ces éliminatoires. Il faut que la CAF ait un regard vigilant sur l’arbitrage qui ne fait pas la fierté de l’Afrique. Et prendre des sanctions contre les fautifs” nous a confié l’un des responsables de Malifoot, très remonté.

 

     Alou Badra HAÏDARA

 

PARTAGER

2 COMMENTAIRES

  1. En plus des sanctions, il serait temps que la FIFA et la CAF revoient leurs lois en matière de triche de d’erreur en football, il est vraiment temps que certains buts soit purement et simplement annulés, s’il y preuve irréfutable à l’appui qui démasquent des cas de triches et d’erreur ! 🙁

Comments are closed.