Les finales de la coupe du mali de basket-ball se sont jou√©es samedi dernier : Le Stade Malien de Bamako (en messieurs) et l’AS Commune III (en dames) sur le podium

0

basket-finale

 

basket-hommeLe Stade Malien de Bamako et l’AS Commune III ont respectivement remport√©, le samedi 23 ao√Ľt, les troph√©es de la Coupe du Mali de basket-ball en messieurs et en dames en battant le Centre Bintou Demb√©l√© (62-52) et l’Attar Club de Kidal (61-60). L’√©v√©nement s’est d√©roul√© au Palais des Sports sous la pr√©sidence du Chef de l’Etat, Ibrahim Boubacar K√©√Įta, du Premier ministre Moussa Mara et du Pr√©sident de l’Assembl√©e nationale, Issiaka Sidib√© ainsi que plusieurs membres du gouvernement. On notait aussi la pr√©sence du nouveau patron du basket-ball africain, notre compatriote Hamane Niang. La f√™te √©tait tout simplement belle avec la prestation des humoristes.

 

La nouvelle √©quipe de la F√©d√©ration Malienne de Basket-ball dirig√©e par Me Jean Claude Sidib√© vient de gagner son premier pari avec l’organisation du Play-off et de la Coupe du Mali. Les deux comp√©titions phares de la saison se sont d√©roul√©es dans de meilleures conditions surtout avec des innovations.

 

Le samedi 23 ao√Ľt se sont d√©roul√©es les finales de la Coupe du Mali en dames et en messieurs. Ces rencontres avaient un caract√®re tr√®s particulier. Puisque c’est la toute premi√®re fois que la nouvelle salle du Palais des Sports √† l’ACI 2000 abrite les finales de Coupe du Mali de basket-ball. Et c’est aussi les premi√®res finales du Pr√©sident de la R√©publique, Ibrahim Boubacar K√©√Įta depuis qu’il est √† la t√™te du Mali. C’est √©galement les premi√®res finales de Coupe du Mali organis√©es par le nouveau bureau f√©d√©ral.

 

Donc, les premi√®res finales jou√©es en pr√©sence du nouveau patron de FIBA-Afrique en la personne de Hamane Niang. C’est compte tenu de tous ces facteurs que la F√©d√©ration Malienne de Basket-ball et son sponsor officiel ont mis les bouch√©es doubles pour que cette f√™te soit belle. Tous les ingr√©dients √©taient r√©unis pour une belle f√™te de la balle au panier.

La salle du Palais des Sports √©tait pleine √† craquer avec une ambiance festive anim√©e tant√īt par les supporters des Aigles, tant√īt par les supporters des deux √©quipes finalistes comme le Centre Bintou Demb√©l√© de Koulikoro ou encore l’AS Commune III.

 

En messieurs, le Stade Malien de Bamako √©tait face au Centre Bintou Demb√©l√© de Koulikoro. Un match disput√© jusqu’au bout avec beaucoup de suspens, m√™me si, le Stade Malien de Bamako, champion en titre, partait favoris.

 

D√®s le coup d’envoi, le Centre Bintou Demb√©l√© s’est montr√© plus d√©termin√© et engag√© pour remporter le troph√©e. Il domine le Stade Malien de Bamako au premier quart temps (18-11) puis au deuxi√®me 30-19, soit 11 points d’√©cart √† la mi-temps.

 

Au retour des vestiaires, l’√©quipe de Koulikoro continuait √† faire monter la pression sur son adversaire du jour, mais le Stade r√©sistait.

 

Finalement, les deux √©quipes √©taient √† √©galit√© de points : 41-41 puis 46-46. Du coup, les stadistes, tr√®s exp√©riment√©s cr√©ent la diff√©rence en gagnant le match. Score final : 62 pour le Stade et 52 pour le Centre Bintou Demb√©l√©. Le Stade Malien de Bamako remporte ainsi son 19√®me titre de Coupe du Mali de basket-ball en messieurs. Dans cette 1√®re finale, le Centre Bintou Demb√©l√© a manqu√© de l’exp√©rience. Comme le disait son coach, “le Stade Malien de Bamako est une √©quipe tr√®s exp√©riment√©e. C’est pour vous dire que l’exp√©rience a beaucoup jou√© dans cette finale”.

 

La finale en dames a oppos√© la Commune III √† Atar Club de Kidal. Une rencontre aussi jou√©e jusqu’au bout du suspens. Les deux formations ont eu chacune leur mi-temps. Mais, c’est la Commune III qui a domin√© le premier quart temps (21-13). Ensuite, le tour des Kidaloises pour le deuxi√®me quart temps (31-28). Les deux √©quipes √©taient √† √©galit√© au troisi√®me quart temps (50-50) puis 54-54.

 

A quelques secondes de la fin du match, le score √©tait tr√®s serr√© avec un l√©ger avantage pour Attar Club : 60 contre 59. A 2 secondes de la fin, l’√©quipe de la Commune III a marqu√© un panier de 2 points. Score final : 61 – 60. Et la Commune III remporte son premier troph√©e de la Coupe du Mali de basket-ball. Ce fut la grande joie pour les nombreux supporters de ladite Commune.

 

En plus des médailles et des trophées, les deux vainqueurs ont empoché chacun la somme de 500 000 FCFA offerts par le sponsor officiel, Orange-Mali.

 

Le Pr√©sident de la R√©publique, Ibrahim Boubacar K√©√Įta √©tait, tout simplement, satisfait de l’organisation de ces finales et surtout de voir une √©quipe de Kidal en finale.

 

                             A.B.H

 

Le maire Abdel Kader Sidibé offre une parcelle à chacune des joueuses et leur encadrement  

Affaire Du "Djawando" Oumar Lah : Le Maire Abdel Kader Sidibé s’assume enfin !
Abdel Kader Sidibe M C III

Le maire de la Commune III, Abdel Kader Sidibé était le plus heureux.

 

 

Depuis la qualification de la Commune III en finale de la Coupe du Mali, il n’a m√©nag√© aucun effort pour que cette √©quipe puisse remporter ce troph√©e.

 

Plus de 500 supporters venus de tous les coins de la Commune √©taient l√† pour soutenir leur √©quipe. Cela avec la plus belle mani√®re. Du d√©but jusqu’√† la fin, ils √©taient-l√†. La joie fut immense au coup de sifflet final de l’arbitre. Le Maire de la Commune III avait le sourire aux l√®vres tellement qu’il √©tait aux anges. C’est lors de la remise de la m√©daille en or aux joueuses et leur encadrement que la bonne nouvelle est tomb√©e. Le Maire Abdel Kader Sidib√© offre une parcelle √† chacune des joueuses et leur encadrement comme r√©compense.

 

Les b√©n√©ficiaires n’en croyaient pas. Certains pensaient que c’√©tait plut√īt un r√™ve.

 

Auparavant, le jeudi 21 ao√Ľt dernier, le Maire avait offert une enveloppe d’un million de FCFA √† l’√©quipe pour sa qualification en finale

 

. C’√©tait donc une mani√®re de les motiver et de les encourager. En tout cas, toute la Commune III √©tait en f√™te samedi dernier pour c√©l√©brer cette cons√©cration.

PARTAGER