Les finales de la coupe du Mali de football ont été jouées le samedi dernier – Le Stade Malien de Bamako remporte son 19ème trophée – L’AS Mandé conserve sa couronne

0
Le président de la République,  Ibrahima Boubacar Keita remettant au capitaine d'issaka Samake
Le président de la République, Ibrahima Boubacar Keita remettant au capitaine d’issaka Samake
ici, le capitaine de l'AS Mandé  Diaty N'Diaye reçoit des mains  d'IBK son trophée  en présence  du président de la Femafoot
ici, le capitaine de l’AS Mandé Diaty N’Diaye reçoit des mains d’IBK son trophée en présence du président de la Femafoot

C’est dans un Stade Modibo Kéita plein à craquer que les finales de la coupe du Mali de football ont été jouées, le samedi 29 août 2015. Chez les hommes, le Stade Malien de Bamako a réalisé le doublé (coupe-championnat national) en  s’imposant devant les Onze Créateurs de Niaréla (2-1). Du coup, les Blancs de Bamako remportent leur 19ème trophée et égalent désormais le Djoliba AC (détenteur de 19 titres aussi)  au palmarès de la compétition. Chez les dames, l’AS Mandé (détentrice du trophée) conserve son titre. Les sociétaires de Lafiabougou ont battu l’USFAS (1-0). L’évènement était placé sous la haute présidence du chef de l’Etat, Ibrahima Boubacar Kéita.

La finale de la 55ème  édition de la coupe du Mali de football  a été jouée, le samedi dernier au Stade Modibo Kéita plein comme un œuf. C’était sous les yeux admiratifs du chef de l’Etat, Ibrahim Boubacar Kéita. Il était accompagné par le Premier ministre, Modibo Kéita. Plusieurs membres du gouvernement, dont le ministre des Sports, Housseini Amion Guindo étaient également présents. Les présidents du CNOSM, Habib Sissoko et celui de la FEMAFOOT, Boubacar Baba Diarra étaient aussi au rendez-vous. Sans oublier les représentants des différents partenaires de la FEMAFOOT.

A l’affiche, les vainqueurs des deux dernières éditions étaient aux prises. Il s’agit des Onze Créateurs de Niaréla (détenteurs du titre) et du Stade Malien de Bamako (vainqueur de la 53ème édition).  Les deux équipes ont vraiment gratifié le public d’un beau spectacle.

Après le coup d’envoi du match donné par l’arbitre  Mamadou Kéita, les Onze Créateurs  prennent le Stade Malien à la gorge avec un but matinal. Sur un coup franc anodin exécuté par Lassana Samaké, Marius Hamed Assako (4ème mn) coupe la trajectoire du ballon de la tête et trompe Djigui Diarra. Avec cette ouverture du score,  l’équipe de Niaréla  impose son rythme en prenant le contrôle de la rencontre. Et même si ils se sont fait peur sur quelques actions sporadiques de but (à l’image de but hors-jeu de Mamadou Coulibaly) du Stade Malien de Bamako, les hommes du coach Djibril Dramé conservent leur avantage jusqu’à la fin de la première période. Il faut préciser qu’ils pouvaient même corser l’addition n’eut été le manque de clairvoyance de Moussa Sissoko  à la 18ème mn. Seul devant le portier stadiste, il a été incapable d’armer son tir.

Au retour des vestiaires, le Stade Malien de Bamako reprend du poil de la bête. Les pensionnaires de Sotuba développent tranquillement leur jeu et arrivent à inquiéter la défense adverse, sans pour autant trouver la faille. C’est ainsi que le coach Kamel Djabour remobilise ses hommes en injectant du sang neuf. Alors que les créateurs fêtaient déjà le trophée dans leur tête, l’égalisation du Stade Malien de Bamako survient. Après un joli  mouvement d’ensemble, Sékoua Doumandé Eric (tout juste entré en jeu) remet les pendules à l’heure à la 87ème mn. Et contre toute attente, trois minutes plus tard, Mamadou Coulibaly délivre les Blancs de Bamako. Sa frappe limpide aux abords de la surface de réparation ne laisse aucune chance au portier Germain Berthé. Le Stade Malien de Bamako réalise ainsi le doublé (coupe-championnat). Du coup, il égale  le Djoliba AC au nombre de trophée remporté (19 chacun). En prélude à la finale des hommes, celle des dames a été disputée. Et c’est l’AS Mandé qui succède à elle-même. Détentrices du trophée, les pensionnaires de Lafiabougou ont remporté la 4èmeédition de la compétition. Elles ont battu l’USFAS sur le score d’un but à zéro.

L’unique but a été inscrit sur penalty par Fatoumata Diarra (57ème mn). Soulignons que l’AS Mandé compte désormais 3 trophées de coupe du Mali. Un palmarès plutôt remarquable.

Sory Ibrahima COULIBALY

Les coulisses

Marius H Assoko des Onze Créateurs sacré meilleur joueur

Comme lors de chaque édition de la Coupe du Mali de football, le meilleur joueur de la finale a été récompensé par Orange-Mali. Le capitaine des Onze Créateurs de Niaréla, Marius H Assoko a reçu 15 voix des journalistes sportifs contre 13 pour le gardien de but du Stade Malien de Bamako. Du coup, Marius H. Assoko a été désigné meilleur joueur de la finale. Il a été récompensé par un chèque de 500.000 FCFA offert par Orange-Mali. Il a reçu son chèque des mains du Chef de l’Etat, Ibrahim Boubacar Kéïta en présence de l’Administrateur de la Fondation Orange-Mali, Hawa Diallo.

Fatoumata Diarra  de l’AS Mandé aussi récompensée

S’agissant de la 4ème édition de la finale du football malien, le titre de la meilleure joueuse a été décerné à Fatoumata Diarra de l’AS Mandé avec 24 voix des votants. Elle a remporté cette distinction devant Hawa Kanté de l’AS Mandé et Assétou Dramé de l’USFAS. Comme à Marius, elle a reçu un chèque de 500.000 FCFA offert par Orange-Mali.

 

Général Baba, les textes, la loi et le règlement

La finale de la Coupe du Mali de football était une belle occasion pour passer des messages de sensibilisation. Ainsi, on pouvait lire sur les banderoles quelques messages : “Merci IBK pour votre soutien au football malien” ; “Général Baba Diarra, les textes, la loi et le règlement”. Ce dernier message a beaucoup frappé les spectateurs et les différentes personnalités de la loge officielle. C’est une façon de dire que la Fédération Malienne de Football est gérée aujourd’hui par les textes, la loi et le règlement. Et rien d’autres.

PMU-Mali apporte sa touche  à l’événement

Jamais, une finale de la Coupe du Mali n’a atteint ce genre d’organisation et de mobilisation. En tant que partenaire stratégique, le Pari Mutuel Urbain (PMU-Mali) dirigée par Arouna Modibo Touré a vraiment apporté sa touche pour la réussite de cet événement exceptionnel. Des supports de communication de la société étaient partout dans le Stade à commencer par des affiches. Des charmantes hôtesses étaient aussi habillées en  T-shirts et casquettes PMU-Mali. Pour un coup d’essai, ce fut donc un coup de maitre pour PMU-Mali.

Orange-Mali aussi a mis le paquet

Comme lors des précédentes éditions, Orange-Mali en tant que sponsor officiel a respecté la tradition. Toutes les dispositions ont été prises par cette entreprise citoyenne pour que la fête puisse être belle et totale. C’est ainsi qu’un plateau a été installé au Stade Omnisport pour permettre aux téléspectateurs de vivre en temps réel cette fête du football malien. Notons que les quatre finalistes étaient habillées par Orange-Mali.

Des plaquettes en or remises à IBK et aux partenaires 

Le Président de la Fédération Malienne de Football, Boubacar Baba Diarra a profité de cette finale pour remettre des plaquettes en or au Président de la République, Ibrahim Boubacar Kéïta, au Premier ministre Modibo Kéïta et au ministre des Sports, Housseini Amion Guindo, pour leur soutien et leur accompagnement dans la promotion du football malien. D’autres partenaires ont également reçu cette distinction. Il s’agit du Directeur général d’Orange-Mali, Jean Luc Bohé,  du Président Directeur Général du Pari Mutuel Urbain (PMU-Mali) Arouna Modibo Touré. Sans oublier le Directeur exécutif du Haut Conseil National de Lutte contre le Sida, Malick Sène, du Directeur général de la CANAM, Luc Togo, Jean Marc Guillou, promoteur du Centre de formation qui porte son nom …   Le diplôme de la 3ème place des Aiglons du Mali de la Coupe du monde U20 en Nouvelle Zélande a été aussi remis officiellement au Chef de l’Etat par le patron de la FEMAFOOT.

Rassemblés par A.B. HAÏDARA

 

PARTAGER