Liga РUne manita et ̤a repart pour le Real

0
Eurosport - Liga 2013 2014 Real Madrid Bale
Eurosport – Liga 2013 2014 Real Madrid Bale

Battu deux fois cette semaine, le Real a retrouvé des couleurs face au Rayo Vallecano (5-0). Gareth Bale a notamment réussi un doublé et Madrid reste au contact de l’Atletico et du Barça.

 

Carlo Ancelotti et les supporters madrilènes attendaient une réaction. Ils l’ont eue. Face au Rayo Vallecano, équipe joueuse mais limitée, le Real Madrid s’est offert un festival de buts pour disposer de son modeste adversaire (5-0). Très importante, cette victoire permet aux Merengues de rester à portée de tir du FC Barcelone (2 points) et de l’Atlético Madrid (3 points), solide vainqueur de l’Athletic Bilbao à San Mamès en début de soirée (1-2). Cristiano Ronaldo a ouvert la voie du succès en première période (15e),Gareth Bale, auteur d’un doublé (68e, 70e), Daniel Carvajal (55e) et Alvaro Morata (78e) ont alourdi le score.

 

 

Privé du seul Luka Modric dans l’entrejeu, malade, mais tout heureux de retrouver Angel Di Maria, son homme du moment, Carlo Ancelotti a aligné la meilleure équipe possible à quatre jours du quart de finale aller de Ligue des champions face au Borussia Dortmund et a certainement dû retrouver quelques certitudes. Une forme de répétition générale qui aura vu le Real monter en puissance au fur et à mesure de la rencontre. Si la première période n’a pas été parfaite, notamment sur le plan défensif où les incessantes montées de Daniel Carvajal et Fabio Coentrao ont déséquilibré le collectif, la seconde partie de la rencontre a su apporter un peu de positif aux Madrilènes, qui avaient péché dans la finition à Sanchez-Pizjuan, mercredi soir. Les deux défaites concédées en l’espace d’une semaine font désormais partie du passé.

 

Diego Lopez sifflé

Scotché par la défaite lors du Clasico (3-4 face au FC Barcelone), le week-end dernier, le public madrilène a encore fait parler de lui pendant la rencontre. Le courroux d’une partie de l’exigeante audience merengue s’est porté sur Diego Lopez, sifflé à chaque intervention, et assujetti aux appels au retour d’Iker Casillas comme titulaire. Si les protestations sont restées assez limitées, elles se sont déroulées tout au long de la rencontre et n’ont rien fait pour apporter la paix des ménages, qui reste le credo de management de Carlo Ancelotti cette saison.

 

Le technicien madrilène a failli déchanter en cette soirée pluvieuse lorsque Cristiano Ronaldo, auteur d’un tacle défensif sur José Carlos, s’est bloqué le genou gauche à la demi-heure de jeu et ne s’est pas relevé tout de suite. Plus de peur que de mal, mais le Portugais (qui souffre d’une écorchure), annoncé douteux car souffrant du genou droit, a semblé être sur la corde raide par moment et n’a pas apporté tout son poids sur la rencontre malgré son ouverture du score. Cela tombe bien, Gareth Bale, auteur d’un doublé aussi rapide que l’éclair, a pris le relais et le leadership. Le Gallois aura sa carte à jouer dans les prochaines semaines, c’est évident.

 

Par Alexandre COIQUIL | Eurosport 

PARTAGER