Ligue des champions : Le Real Madrid conserve son titre en dominant la Juventus (1-4)

1
Ligue des champions : Le Real Madrid conserve son titre en dominant la Juventus (1-4)

LIGUE DES CHAMPIONS – A l’issue d’une superbe finale, le Real Madrid a rĂ©ussi Ă  conserver son titre, samedi soir, Ă  Cardiff, en dominant nettement la Juventus (1-4). Les Merengue ont su accĂ©lĂ©rer et faire la diffĂ©rence en seconde pĂ©riode. Cristiano Ronaldo, double buteur, a largement contribuĂ© au succĂšs de la Maison Blanche.

Impitoyable. Chirurgical. LĂ©tal. ImpĂ©rial. Ce samedi, le Real Madrid et son buteur maison, Cristiano Ronaldo, ont dĂ©fini Ă  eux seuls ces quatre adjectifs. En remportant la finale Ă  Cardiff contre une valeureuse Juventus (1-4), qui a terminĂ© Ă©puisĂ©e en fin de match, les hommes de ZinĂ©dine Zidane ont continuĂ© d’écrire la lĂ©gende du club de la capitale espagnole en Ligue des Champions. GrĂące Ă  un doublĂ© de l’inĂ©vitable Portugais, d’un but de Casemiro et d’un but tardif d’Asensio, les Merengues ont soulevĂ© pour la 12e fois la C1. Un record, Ă©videmment. Loin devant les sept trophĂ©es de l’AC Milan.

Surtout, pour la premiĂšre fois depuis le grand Milan AC d’Arigo Sacchi (1989-90), le tenant du titre a rĂ©ussi Ă  conserver sa couronne. Et cela dit beaucoup de la supĂ©rioritĂ© du club espagnol, encore flagrante lors de cette finale oĂč la Juve n’aura pas dĂ©mĂ©ritĂ© mais simplement manquĂ© d’armes pour espĂ©rer mieux. Le Real Ă©tait simplement trop fort. Comme tout au long de la saison. Plus que jamais, l’Europe leur appartient.

 

Le bijou de Mandzukic, le sang-froid du Real

Et pourtant, la Juve a pu y croire. A la faveur d’un dĂ©but de match canon, les hommes de Max Allegri ont prouvĂ© que leur science tactique et leur envie pouvaient faire la diffĂ©rence. D’ailleurs, c’est bien Navas sur des frappes d’Higuain (4e, 6e) qui s’est employĂ© en premier lors de cette magnifique finale, dans un Millennium Stadium magnifique et bouillant. Mais c’est bien le Real qui a plantĂ© la premiĂšre banderille. Tel un tueur au sang-froid. Sur une contre-attaque express, dĂ©marrĂ©e par Kroos et conclue par Ronaldo, qui a permis au Real d’ouvrir le score sur son premier tir du match (1-0, 20e).

Mais cette finale pleine d’intensitĂ© se devait de marquer les mĂ©moires collectives. Et c’est Mario Mandzukic qui s’en est chargĂ©. Le Croate, Ă  la conclusion d’une action somptueuse oĂč le ballon n’aura pas touchĂ© le sol dans la partie de terrain madriĂšne, s’est fendu d’une volĂ©e retournĂ©e qui a terminĂ© sa course dans la lucarne de Navas (1-1, 27e).

PARTAGER

1 commentaire

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here