Le Real humilie le Bayern et se qualifie pour la finale de la C1

1
Le Real humilie le Bayern
Eurosport – Sergio Ramos son premier but face au Bayern Munich en demi-finale retour de Ligue des Champions

Le Real Madrid s’est qualifié pour la finale de la Ligue des champions en signant une victoire retentissante sur le terrain du Bayern Munich (0-4). Déjà battus 1 à 0 à l’aller, les tenants du titre ont connu une soirée cauchemardesque marquée par un doublé de Sergio Ramos et un autre de Cristiano Ronaldo, auteur de son 15e et 16e but de la saison en C1 – nouveau record -.

 

L’enfer était promis au Real Madrid à Munich. Mais ce sont bien les portes du paradis que les hommes de Carlo Ancelotti ont poussé à l’Allianz-Arena. Le club merengue y a signé une victoire éclatante face au Bayern (0-4) mardi soir, en demi-finale retour de Ligue des champions. Un exploit qui permet au Real, déjà vainqueur à l’aller la semaine passée à Santiago-Bernabeu (1-0), d’accéder à sa première finale dans cette compétition depuis 2002. Le 24 mai, à Lisbonne, il tentera d’ajouter un dixième titre de champion d’Europe à son palmarès face au vainqueur du duel entre Chelsea et l’Atlético, mercredi à Stamford Bridge.

Rarement à la fête quand il s’agit de se déplacer en Allemagne, le Real a joué comme dans un rêve sur la pelouse d’un tenant du titre bien conciliant. Déjà piégé sur un contre à l’aller, le Bayern est allé encore plus loin dans ses errements défensifs en négligeant le marquage sur les coups de pied arrêtés. Sergio Ramos n’en demandait pas tant après avoir été le héros malheureux de la dernière demi-finale entre les deux équipes en 2012. Ce tir au but expédié dans le ciel de Santiago-Bernabeu, le défenseur du Real l’a oublié en deux coups de tête, d’abord sur un corner de Luka Modric (0-1, 16e), puis sur un coup franc d’Angel Di Maria (0-2, 20e).

 

 

Xabi Alonso, comme un cheveu sur la soupe

Le Real n’en est pas resté là. Renforcé dans ses convictions avec ce break d’avance, le club merengue a continué de dresser une muraille infranchissable devant le but d’Iker Casillas pour mieux punir le Bayern sur des contres meurtriers. La BBC s’est chargée de concrétiser les intentions madrilènes, avec une ouverture de Karim Benzema pour Gareth Bale, lancé à toute vitesse vers le but de Manuel Neuer avant de décaler Cristiano Ronaldo pour son 15e but en Ligue des champions cette saison (0-3, 34e). La joie du Portugais a rapidement laissé place à la frustration dans le camp du Real. Averti pour un tacle par derrière qui ne s’imposait pas (38e), Xabi Alonso ne participera pas à la finale.

 

 

Sorti du match depuis un moment déjà, le Bayern n’a pas réussi à marquer pour offrir une maigre consolation à son public. Malgré la titularisation deThomas Müller, laissé sur le banc au coup d’envoi lors du match aller, le FCB n’est quasiment jamais parvenu à inquiéter Iker Casillas. Pire, il a concédé la plus large défaite européenne de son histoire à domicile avec un dernier but de Cristiano Ronaldo sur coup franc (0-4, 90e). Avec un jeu de possession stérile et une défense friable, ce Bayern n’a pas eu grand-chose à voir avec celui de Jupp Heynckes qui avait dominé l’Europe la saison passée. A l’Allianz-Arena, l’équipe solide derrière et efficace devant, c’était le Real. Et il a tout pour devenir le digne successeur du club bavarois.

 

 

Par Vincent BREGEVIN | Eurosport

PARTAGER

1 commentaire

  1. La decima est à porter de mains. Il faut aller la chercher à Lisbonne en produisant un match de haute facture. Avec la BBC, le Real est capable de battre n’importe quel adversaire. Bonne chance au Mirengue

Comments are closed.