Ligue des Champions – Arsenal l’a presque fait

0
1

Arsenal y a cru mais sort de la Ligue des champions en 8e de finale après sa victoire (3-0) contre l’AC Milan, qui ne compense pas la déroute (4-0) du match aller. Koscielny (7e), Rosicky (26e) et Van Persie (43e sp) ont donné aux Gunners les moyens d’y croire. Mais Milan jouera les quarts.

ARSENAL – AC MILAN : 3-0

 

Buts : Koscielny (7e), Rosicky (26e), van Persie (43e s.p.).

Le public de l’Emirates Stadium s’est mis à rêver. C’est déjà énorme. Arsenal n’a pas réussi à devenir la quatrième équipe à remonter une défaite de quatre buts à l’aller dans une compétition européenne. Epinglés 4-0 à San Siro à l’aller, les Gunners, vainqueurs 3-0, ont pourtant cru à l’exploit. Revenus à un but à la pause, ils n’ont cependant pas su mettre ce quatrième but qui leur aurait permis d’arracher la prolongation. Car Milan, complètement dépassé en première période, a su relever la tête au retour des vestiaires pour stopper l’hémorragie et assurer sa qualification en quart de finale. Mais la soirée a été plus compliquée que prévu pour les Milanais.

Reboostés par leurs victoires devant Tottenham (5-2) et Liverpool (1-2), les protégés d’Arsène Wenger n’avaient rien à perdre et ont offert leur meilleur visage à leur public pendant la première période. Entrés dans le match tambour battant, les Gunners, avec une composition très offensive, ont imposé leur rythme aux Lombards, les ont pris de vitesse et ont été impliqués en défense. Vite récompensés de leurs efforts grâce à Laurent Kolcielny – buteur sur corner (1-0, 7e) -, ils ont vu leurs rêves prendre forme avec un but de Tomas Rosicky (2-0, 26e) sur un mauvais dégagement de Thiago Silva avant de voir l’inévitable Robin van Persie transformer un penalty obtenu par Alex Oxlade-Chamberlain (3-0, 43e). Mais la nuit de rêve n’a finalement pas eu lieu pour les fans londoniens.

Usés par leurs efforts et leur rythme des 45 premières minutes, les Gunners ont levé le pied après la pause. Les Milanais ont surtout haussé le ton. Après avoir raté leur première période, les Lombards ont mis le pied sur le ballon et se sont enfin créé des occasions (68e, 75e, 76e). Mais malgré les arrêts de Wojciech Szczęsny, les Londoniens, qui ont buté sur Christian Abbiati auteur d’un incroyable arrêt à la 58e devant van Persie, ont échoué dans leur quête. Ils ne sont pas passés loin. Mais ils n’ont pas réussi l’exploit tant désiré et se retrouvent éliminer d’une nouvelle compétition avec désormais comme seul objectif pour la fin de saison d’assurer une place dans les quatre premiers de la Premier League pour retrouver la C1. Et l’atmosphère de ces confrontations exceptionnelles. Milan, de son côté, revient aux affaires après son premier quart de finale depuis 2007. L’année de sa dernière victoire en date dans la compétition.

G. C. / Eurosport

NB - L'auteur de cet article est seul responsable de son contenu.