Ligue des champions – Et tout là-haut, il y a le Barça…

2

Et tout là-haut, il y a le Barça...Vainqueur de la Juventus Turin (3-1), samedi à Berlin, le FC Barcelone décroche sa cinquième Ligue des champions. Grâce à des buts de Rakitic, Suarez et Neymar, le club catalan revient au sommet du football continental pour la première fois depuis 2011. Ce succès récompense la formidable saison des hommes de Luis Enrique, auteurs d’un triplé C1 – Liga – Coupe du Roi fantastique.

Le Barça est de retour sur le toit de l’Europe ! Quatre ans après son dernier sacre à Wembley face à Manchester United (3-1), le FC Barcelone a ajouté un cinquième titre de champion d’Europe à son palmarès en venant à bout de la Juventus Turin (3-1), samedi à Berlin. Des buts d’Ivan Rakitic (4e), Luis Suarez(68e) et Neymar (90+6) ont permis à la formation de Luis Enrique de signer un superbe triplé cette saison après ses titres en Liga et en Coupe du Roi, alors qu’Alvaro Morata (55e) avait auparavant ramené la Juve à hauteur des Catalans.

La Juve lui a pourtant donné beaucoup de fil à retordre. La Vieille Dame a affiché cette qualité et ce caractère qui ont fait sa force durant tout son parcours dans cette Ligue des champions. Même en prenant le match par le mauvais bout, en concédant un but sur la première offensive – somptueuse – du Barça. Une transversale de Lionel Messi, une remise en une touche de Jordi Alba pour Neymar et une passe du Brésilien dans un timing parfait pour Andres Iniesta, dont le centre a été repris victorieusement par Ivan Rakitic (1-0, 4e). Du Barça dans le texte.

A l’image de cette action, les Turinois ont été dominés techniquement durant la première période. Ils ont fait le dos rond, laissant passer l’orage dans le sillage d’un Gianluigi Buffon impérial devant Dani Alves (13e), tout en essayant de pousser le Barça à la faute avec un pressing très haut sur les relances catalanes. Cela aurait pu lui sourire en première période (1re, 8e, 25e). Ça a fini par payer en deuxième. Héros de la qualification face au Real, Alvaro Morata, en embuscade, a redonné espoir au peuple bianconero après une frappe en pivot de Carlos Tevez repoussée par Marc-André ter Stegen (1-1, 55e).

Messi décisif, comme toujours

A ce moment-là, le Barça n’en menait pas large. Tevez (63e) et Paul Pogba(65e) ont même fait craindre le pire aux supporters catalans. Mais, après un contact litigieux entre le milieu français et Dani Alves dans la surface (68e), le magicien est sorti de sa boîte pour faire tourner le vent dans le sens des Barcelonais. D’une accélération irrésistible, Lionel Messi a déposé la défense turinoise avant d’adresser une frappe croisée difficilement repoussée par Buffon. En embuscade au deuxième poteau, Luis Suarez a expédié le ballon au fond des filets (2-1, 68e).

Barcelone a souffert pour conserver son avantage. La Juve a mis tout son cœur dans la bataille pour échapper à son destin, mais ter Stegen et la défense barcelonaise n’ont pas craqué (75e, 79e). Et à  force de se découvrir, la Vieille Dame s’est fait punir sur un dernier contre conclu par Neymar après une passe de Pedro (3-1, 90e+6). Les Turinois n’auront pas grand-chose à regretter. Ce Barça, sans avoir la mainmise attendue sur cette finale, surtout en seconde période, a quand même été supérieur. Et sa place, en toute logique, est sur le toit de l’Europe.

Lire l’original sur Eurosport : Et tout là-haut, il y a le Barça..

PARTAGER

2 COMMENTAIRES

  1. demandez au ministre des sports d’acheter la video du match et qu’il impose à vos aigles de la regarder en boucle 8 heures par jour 🙄 🙄 🙄 🙄 🙄 comme çà il sauront ce que c’est que de jouer au foot 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 ce match a été un régal pour les yeux 😆 😆

Comments are closed.