Ligue des champions Horoya-Raja, dimanche, 16h30 : Mobiliser pour vaincre

3
Horoya
Horoya

Après un tour préliminaire assez tranquille contre le FC Nouadibou de Mauritanie (1-1 et 3-0), le Horoya AC de Conakry croise le Raja de Casablanca (Maroc) en 16e de finale de la Ligue africaine des champions. Pour la première manche de cette double confrontation  prévue ce dimanche 2 mars au Stade du 28 Septembre de Conakry, les poulains du président Antonio Souaré sont prêts à défier l’ogre marocain.

 

 

 

Seul club guinéen encore en course dans les Coupes africaines, le Horoya peut compter sur la mobilisation de toute la Guinée. Le Horoya AC joue gros ce dimanche au Stade du 28 Septembre face au Raja de Casablanca, un grand du continent. « Nous avons les moyens de faire un résultat contre le Raja », nous confiait le président du Horoya, Antonio Souaré, après la nette victoire (3-0) sur le FC Nouadibou.  Ce jour, tout le football guinéen s’était confondu au Horoya à la faveur d’une mobilisation totale des clubs. Les présidents de l’AS Kaloum, du C.I Kamsar, de l’ASFAG, de Satellite FC, du Hafia et de Baté Nafadji ont physiquement accompagné Antonio Souaré et le Horoya. «Pour moi c’est une passion. Juste une volonté d’aider la jeunesse guinéenne d’atteindre le niveau que le Hafia a atteint dans les années 70. J’ai eu la chance d’occuper la présidence de trois clubs légendaires en Guinée : le Club Olympique de Guinée, le Hafia et le Horoya. Aujourd’hui, nous sommes tous mobilisés pour le Horoya qui représente le football guinéen», argumente le président de l’AS Kaloum, Boubacar Sampil.

 

 

 

On retient également la présence remarquée de la ministre des Sports, Mme Domanie Doré, et son cabinet pour accompagner et soutenir le Horoya dans son aventure africaine.

Cette union sacrée avait galvanisé le champion de Guinée qui a fait voler en éclats la sympathique équipe de Nouadibou (3-0). Ce dimanche face au Raja, le soutien populaire et la mobilisation devront peser lourd. Les poulains du coach Amara Traoré sont conscients du challenge qui les attend : se qualifier pour la phase lucrative  des poules et soigner l’indice du football guinéen.

L’élimination du second représentant de Guinée, le C.I Kamsar (en Coupe  CAF) est non seulement une charge psychologique supplémentaire, mais aussi une source de motivation pour le Horoya. Au dire du président Antonio, son équipe est prête et motivée pour en découdre avec le Raja. L’entraîneur du Horoya, Amara Traoré, se met dans la peau d’un gros outsider. Il pense qu’il y a de la place pour son équipe de jouer un grand coup contre le Raja : «C’est le Raja qui est favori, mais nous, on va partir dans la peau d’outsider. Vu son passé c’est David contre Goliath. Ceci dit, le Raja est un grand d’Afrique dans le passé. Ce qui m’importe c’est le futur. Et dans le futur, on part à chance égale. Je sais que ce n’est pas un match gagné d’avance. Parce que le Raja est un club qui a plus de vécu, d’expérience. Il va essayer de nous poser beaucoup de problèmes. Mais nous aussi, on ne va pas se laisser faire.»

Il y a de la place

Le Horoya et le Raja sont classés dans le ventre mou de leurs championnats respectifs. Avec seulement 11 points en 7 matches joués, le Horoya occupe la 9e place sur 12 très loin derrière le leader, AS Kaloum (21 points) en 10 matches joués. Scénario identique pour le Raja de Casablanca (10e sur 16) avec 21 points en 16 matches joués contre 33 points pour Moghreb Tétouan, le leader après 17 matches joués.  C’est dire qu’a priori, on pourra assister à un match assez équilibré. Mais attention, le championnat national est différent de la Ligue des champions.

A la question de savoir si le Horoya peut  résoudre « l’équation Raja », Amara Traoré tranche : «Il y a de la  place pour la qualification. Si je n’y croyais pas j’allais dire au président d’arrêter car ça va faire trop de dépense.  On croit dur et ferme à la qualification.» Avant d’ajouter : «C’est le terrain qui décidera de cela, mais nous allons faire tout ce qui est de notre possible pour continuer dans cette Ligue des Champions.  Notre objectif étant la phase de poules nous espérons l’atteindre, même si ça ne sera pas facile.» Le coach du Horoya n’exclut pas toutefois une qualification au terme des tirs au but.

Tous les voyants sont donc au vert pour le Horoya ce dimanche 2 mars au Stade du 28 Septembre de Conakry. Aux joueurs de profiter de la grande mobilisation populaire, de la motivation du président Antonio pour se mettre en pôle position avant le match retour à Casablanca.

 

Baba Cissouma

Examples of military style resistance training include prisoner squats, spiderman pushups and Bulgarian split squatsIn all likelihood, that never happens.mcm tote bag
That’s just part of the game.sac hermes kelly
Style, space, privacy, side access, room for a shed and a saltwater pool are just a number of reasons why this property has to be on your shopping list.michael kors boots uk
Wolfington was waiting for her little brother, who escaped safely.christian louboutin pas cher
Your 1st drink is on the theatre.chaussures louboutin pas cher

While Thomas’ main job will be in the front office, Laimbeer wants his help in the gym, too.michael kors handbags uk

Commentaires via Facebook :

PARTAGER

3 COMMENTAIRES

Comments are closed.