Ligue des Champions – Le Real Madrid craque sur la fin

1
0

Rejoint en fin de match, le Real Madrid a été tenu en échec à Moscou par le CSKA (1-1) en 8e de finale aller de la Ligue des Champions. Les Madrilènes restent en position de force avant le match retour le 14 mars à Santiago-Bernabeu. Mais ils ont perdu Karim Benzema, blessé.

Pour ne pas avoir su se mettre à l’abri quand il en a eu l’occasion, le Real Madrid a concédé le nul à Moscou face au CSKA (1-1) en 8e de finale aller de la Ligue des Champions. Les Madrilènes, devant au score depuis un but de Cristiano Ronaldo (28e), ont eu la mainmise sur la rencontre. Mais ils n’ont pas su faire fructifier leur domination en inscrivant un deuxième but. Et les hommes de José Mourinho l’ont payé au bout du temps additionnel sur une réalisation de Pontus Wernbloom (90e+3). A défaut de lui permettre de signer une septième victoire en sept matches de Ligue des Champions cette saison, ce 1-1 laisse cependant Madrid en position de force avant le match retour le 14 mars à Santiago-Bernabeu. Une rencontre que les Madrilènes disputeront peut-être sans Karim  Benzema. Visiblement touché aux adducteurs sur une frappe, l’attaquant français a été contraint de quitter le terrain au quart d’heure de jeu, remplacé par Gonzalo Higuain.

Auteur d’un doublé samedi face à Santander (4-0) en championnat, Benzema était l’un des hommes en forme du moment à la Maison Blanche. Un autre a rapidement pris le relais. A la réception d’un centre mal dégagé par la défense russe, Cristiano Ronaldo a débloqué la situation d’une demi-volée à ras de terre du pied gauche (0-1, 28e) pour signer son 122e but en 124 matches sous le maillot du Real. Le Portugais a confirmé sa montée en puissance. Déjà buteur face au Racing, il a trouvé les filets pour la cinquième fois lors de ces trois dernières sorties. Et amélioré des statistiques déjà phénoménales. CR7 en est à 36 buts en 35 matches cette saison, dont 4 en Ligue des Champions. Cette réalisation lui permet au passage de rejoindre Fernando Morientes au deuxième rang du classement des buteurs merengues en C1 avec 17 buts, mais le situe encore loin de l’indéboulonnable Raul (66 buts).

Fort de cet avantage, le Real a pu asseoir sa domination et contrecarrer les offensives russes par un quadrillage impeccable du terrain. Esseulé, Seydou Doumbia n’a jamais été en mesure de prendre le dessus sur la charnière Pepe-Ramos. Rarement mis en difficulté, Madrid n’est en revanche pas parvenu à inscrire ce deuxième but qui lui aurait offert encore davantage de sérénité au moment d’aborder le match retour. Il faut dire que la défense russe ne s’est pas beaucoup découverte malgré le désavantage au score. Mais le Real a aussi pêché dans la finition, à l’image d’un José Callejon préféré à Kaka au coup d’envoi de la rencontre. Le milieu offensif espagnol a eu deux occasions coup sur coup en début de deuxième période, manquant le cadre la première fois sur un service parfait de CR7 (51e) avant d’échouer sur Chepchugov en angle fermé (52e). Et le Real a fini par payer ce manque de réalisme. Sur un coup franc mal dégagé par la défense madrilène, Pontus Wernbloom a fusillé Iker Casillas pour offrir l’égalisation au club russe (1-1, 90e+3). Un but qui a récompensé l’abnégation du club russe, et qui lui permet de croire encore à l’exploit face à l’un des favoris. Après tout, le CSKA Moscou reste invaincu lors de ses six dernières rencontres face à des clubs espagnols.

Vincent BREGEVIN / Eurosport

Mar, 21 févr  2012

NB - L'auteur de cet article est seul responsable de son contenu.
Trier par :   les plus récents | les plus anciens | les mieux notés
lastus<span class="wpdiscuz-comment-count"><i class="fa fa-commenting"></i> 134</span>
Membre
lastus 134
4 années 7 mois plus tôt

Naples-Chelsea (3-1) était plus intéressant!!!!!!!!!!!!!!!!

wpDiscuz