Ligue des Champions – Lyon ne méritait pas mieux

0
0

Incapable d’élever son niveau de jeu, l’Olympique Lyonnais quitte la Ligue des Champions par la toute petite porte. Les joueurs de Rémi Garde se sont inclinés à Nicosie au terme de la séance des tirs au but (1-0, 4 tab à 3). L’Apoel jouera les quarts pour la première fois de son histoire.

Au terme d’une soirée pénible et aussi longue que sa saison, l’Olympique Lyonnais est sorti sans gloire de la Ligue des Champions, terrassé par l’Apoel Nicosie, champion de Chypre. En huitième de finale retour de C1, le club rhodanien s’est incliné au GSP Stadium au terme de la séance des tirs au but (4 à 3), après avoir vu Nicosie effacer en neuf minutes le maigre avantage acquis à l’aller (1-0). Les Chypriotes joueront leur premier quart de finale de Ligue des Champions. De son côté, l’OL dit adieu à une compétition qu’il ne reverra sans doute pas la saison prochaine, compte tenu de sa situation en Championnat de France et de ses maigres possibilités du moment.

Mercredi, Lyon a eu tout faux. AvecEderson en soutien de Lisandro, le club rhodanien a joué à l’envers. Et Manduca n’a pas tardé à en profiter (1-0, 9e). Menés au score et sur la même ligne que les joueurs de Jovanovic sur l’ensemble des deux matches, les Rhodaniens n’ont pas su se faire violence pour revenir. On aurait bien envie de retenir un coup franc trop mou de Bastos (20e) ou un autre coup de pied arrêté frappé par Ederson et bien sorti par Chiotis (25e). Pour le reste, RAS. Ou presque. Finalement, le Lyonnais le plus proche de faire trembler les filets aura été… Aly Cissokho. Roi du csc en Ligue 1, le défenseur latéral gauche a failli battre Hugo Lloris, qui a été sauvé par sa barre transversale (56e).

A côté de la plaque même après l’entrée de Gomis en lieu et place d’Ederson (73e), l’Olympique Lyonnais s’est laissé voguer vers une prolongation qui n’a rien changé à l’affaire. Et vers une séance de tirs au buts incertaine, par définition. Cruelle au final pour Lacazette et Bastos, qui ont vu leurs tentatives repoussées par Chiotis, héros du soir. La nuit va être courte à Nicosie. Elle sera très longue à Lyon. Et pourrait se prolonger bien après le lever du jour.

Maxime DUPUIS / Eurosport

NB - L'auteur de cet article est seul responsable de son contenu.