L’imposture : Mohamed Haidara, Président désigné par le Ministre des Sports Housseïni Amion Guindo pour diriger désormais la Fédération Malienne de Hippisme

1
Le champ hippique
Le champ hippique de Bamako

C’est à l’issue d’une Assemblée Générale bidon et organisée, le dimanche 14 décembre 2014, à la va vite, dans un camp militaire que Mohamed Haidara, faire-valoir du Ministre des Sports, a été désigné par Poulo pour présider aux destinées de la Fédération Malienne de Hippisme. Il  a été désigné et non élu, car l’écrasante majorité des ligues hippiques sont restées fidèles au Bureau fédéral présidé par Mamadou Baba Sylla et ont décidé de ce fait de boycotter ce simulacre d’élection ;

– Désigné et non élu, car Mohamed Haidara, en complicité avec Adama Koné, le Président du Comité Provisoire du Hippisme, s’est choisi un concurrent fantoche en la personne de Pascal Traoré qui ne représente que lui-même.

– Désigné et non élu, car ceux qui se sont fait passer pour les représentants des  ligues hippiques sont en fait des dissidents du Bureau fédéral sans mandats dûment signés par les Présidents desdites ligues.

A tous égards, cette Assemblée Générale de la Fédération Malienne de Hippisme tenue hier a été une mascarade, un véritable complot dont les racines remontent à la nomination de Poulo au poste de Ministre des Sports et qui pour des raisons subjectives a décidé d’en finir avec le Bureau fédéral en usant de la ruse puis de la violence. Pour ce faire, il s’est appuyé sur un Comité Provisoire du Hippisme complètement étranger aux affaires du hippisme et qui n’a pas tardé à prendre fait et cause pour la bande de dissidents dirigée par Mohamed Haidara. La neutralité déclarée de ce Comité Provisoire fait sourire tous ceux qui l’ont vu à l’œuvre au champ hippique de Bamako et lors de ses sorties dans les régions où ses membres n’ont rendu visite qu’aux dissidents et aux anciens responsables sanctionnés par le Bureau fédéral.

Cette déclaration de soutien des ligues hippiques de la Fédération Malienne de Hippisme au Bureau fédéral que nous publions in extenso vient à point nommé. Elle est un désaveu cinglant de la gestion désastreuse du hippisme malien par le  Ministre des Sports. Cet échec patent est également imputable à Adama Koné, Président du Comité Provisoire du Hippisme, qui en organisant précipitamment et au forceps cette Assemblée Générale élective, a voulu se débarrasser d’un dossier qui lui brule les doigts et la conscience, car sa gestion catastrophique et partiale a conduit à la mort d’un jeune jockey et de plusieurs blessés parmi ceux qui défiaient ouvertement son autorité.

Par conséquent, en refilant au plus vite la gestion du hippisme au bureau de Mohamed Haidara, le tandem Adama Koné et Poulo pensent s’en tirer à bon compte. Mais en définitive, ils auront contribué à empirer la situation, parce que le déficit de légitimité et de base légale de ce nouveau bureau ne fera qu’attiser les braises de la division et de la tension dans la famille du hippisme malien.

Sachez Monsieur le Ministre des Sports que ce n’est pas en cassant le thermomètre que l’on fait baisser la fièvre.

Ousmane COULIBALY

 L'imposture : Mohamed Haidara, Président désigné par le Ministre des Sports

 L'imposture : Mohamed Haidara, Président désigné par le Ministre des Sports

 

 

Commentaires via Facebook :

PARTAGER

1 commentaire

  1. Ousmane COULIBALY,nous avons besoin de paix dans ce pays.Vous êtes un journaliste pyromane corrompu.Le poste électif était ouvert à tous.On ne peut rien contre la mauvaise volonté.

Comments are closed.