MALI-GAMBIE : L’heure de la revanche pour les Aiglons

0

Dans le cadre du 2e tour aller des éliminatoires de la Can juniors, les Aiglons affrontent ce dimanche les Scorpions de la Gambie. La rencontre aura lieu au stade Modibo Kéita à partir de 17 h.

Les Aiglons affrontent dimanche soir, au Stade Modibo Kéita, les Scorpions juniors de la Gambie. Cette sélection est l’une des bêtes noires du Mali dans les catégories de jeunes pour avoir gagner nos trois dernières confrontations. L’équipe chère au président Yaya Jammeh veut confirmer cette réputation, mais les Aiglons version 2006 de Mad’ Coulou entendent aussi inverser cette fâcheuse tendance en prenant leur revanche à Bamako, ce dimanche, et à Banjul dans deux semaines.

On ne change pas une équipe qui gagne, dit-on. Ainsi, il ne faut pas trop s’attendre à de profonds bouleversements au de niveau l’effectif gambien qui a remporté, de haute lutte, l’édition 2005 de la Can des cadets et qui a réalisé un bon parcours au Mondial de la même année au Pérou.

Le seul fait notable serait le départ de l’ancien manager général, le Ghanéen Fred Ossam Duodo. Le groupe sera reconduit par son meilleur buteur et capitaine, Jallow Ousmane. Assurément, le passage de celui-ci et des jumeaux Nyassi du Réal de Banjul à Wallidan, a fait du bien aux adversaires des Aiglons. Le tandem Jallow Ousmane et Ousmane Sonko est souvent assez redoutable. Les solutions ne manquent pas avec le trio composé de N’Goum, Saney Nyassi et Bojan Mandou.

Dans l’entre-jeu, les Gambiens ont du beau monde. Cesay Momodou, Manssaly Abdoulie et Tijan sont quasiment tous des champions d’Afrique cadets. Ils se distinguent par leurs aptitudes à harceler les milieux adverses grâce à des accélérations et des relances pour les attaquants qui savent faire parler la poudre. Et devant la poudrière, se dresse un rideau défensif difficile à contourner parce que c’est un effectif stable depuis trois ans. En somme, une formation homogène dont le football total en fait un client sérieux pour les Aiglons.

Mais, un exploit des Aiglons est possible, assure le coach Mamadou Coulibaly. C’est justement dans la farouche adversité que nos équipes de jeunes relèvent le défi. Les Aiglons sont capables du meilleur, à l’image de leur sortie réussie face au Syli juniors à Conakry où ils ont démontré leur savoir-faire à l’extérieur.

Ce dimanche, une victoire avec option sérieuse est possible. En tout cas, les poulains de Mad’ Coulou tiennent là une opportunité de revanche pour le football malien sur celui de la Gambie.

Boubacar Diakité Sarr

PARTAGER