Mali-Ghana : (2-0) : Des Aigles sans repère et sans âme

0
1





Les Aigles du Mali, largement dominés par les Blacks Stars du Ghana, n’ont pu se procurer qu’une seule occasion en 90 mn de jeu, grâce au coup franc de Cheick T. Diabaté à la 38è. Ils étaient transparents et en panne d’inspiration, à l’image de leur coach, Alain Giresse.

«Nous avons prouvé que nous sommes forts…», c’est en ces termes que l’auteur du second but ghanéen et meilleur joueur du match, Andrey Ayew Morgan Rami, a entamé son intervention en conférence de presse d’après match. Il dira que c’est le coaching de son entraîneur, Goran Stevanovic, qui a été décisif en deuxième période lors de cette rencontre. «On a eu des difficultés dans le match du Mali surtout en première période. A la mi-temps, le coach nous a donné deux, trois astuces où il nous a demandé de porter le ballon et de les provoquer à travers des un contre un. Ça a été payant et nous avons inscrit le premier but sur une balle arrêtée et le second sur une de mes percées», a-déclaré Andrey Ayew.

Le Ghana s’est créé toutes les meilleures occasions du match et a empêché le Mali d’évoluer au-delà de la ligne médiane. Ils finiront par prendre l’avantage sur les Aigles à la 64è minute, grâce à un coup franc enrôlé bien exécuté par Asamoah Gyan, (1-0, 64è).

Les Aigles, incapables de réagir et de porter la balle dans le camp adverse, encaisseront un second but sur une réalisation d’Andrey Ayew qui s’est joué de la défense malienne avant de battre Soumaïla Diakité, excellent comme lors du premier match, d’une frappe du pied gauche en ras de gazon. 

Le capitaine des Aigles, Cédric Kanté, a déclaré en conférence de presse que ses coéquipiers ont refusé le jeu et ont manqué d’audace dans cette rencontre.  Quant à Alain Giresse, il reconnait que le Ghana est une équipe talentueuse qui a des capacités plus que le Mali.

Peu avant ce match, la Guinée s’est offerte une promenade de santé en infligeant une lourde défaite aux Zèbres du Botswana, (6-1). Les buts guinéens ont été l’œuvre de Sadio Diallo aux 15è et 25è ; Abdoul Razzagui Camara (40è) ; Traoré Ibrahima (45è) ; Mahamadou Diouldé Bah pour le (5-0) et Naby Soumah a clôturé le festival offensif guinéen.   

Mamadou DIALLO «Mass»      

NB - L'auteur de cet article est seul responsable de son contenu.