Mamadou Dipa Fané, président des clubs majoritaires : «La sentence du TAS doit être un bréviaire pour le comité provisoire, il ne doit rien faire sans les deux parties en crise»

0

Après la dissolution de la Fédération malienne de football et son remplacement par un comité transitoire, nous avons échangé avec le président du collectif des clubs majoritaires, Mamadou Dipa Fané, ancien ministre des Sports et observateur averti du football malien. Il a, au nom des clubs majoritaires, salué la dissolution de la Fédération malienne de football. Pour M. Fané, le comité doit permettre la refondation du football malien, et ne doit pas tourner le dos aux protagonistes de la crise.

«Une décision salutaire, elle est la bienvenue même si c’est un peu en retard. On n’aurait dû faire économie de beaucoup d’efforts, mais chacun a sa méthode, sa méthodologie». C’est en termes que le président du collectif des clubs majoritaires nous a livré ses impressions.

Pour lui, cette dissolution et la mise en place d’un comité transitoire doivent permettre la refondation du football malien. Parlant du comité, Mamadou Dipa Fané pense que son efficacité dépendra de la qualité des gens qui le composent. Ses membres doivent avoir des compétences avérées et des capacités à gérer une crise. Ils doivent par ailleurs avoir l’amour du football, explique M. Fané.  Aussi, estime-t-il, ce comité doit-il faire la revue de la gestion financière de la Fédération malienne de football, voire un audit de la gestion des 4 années écoulées. Avant que d’autres ne viennent aux affaires «parce qu’à la base de cette crise, c’est un problème d’argent : les 300 millions de FCFA que la fédération a contractés auprès d’une banque de la place. Le président de Duguwolofila a demandé à en savoir davantage sur la gestion de cette somme, il a été suspendu ; et tous ceux qui ont fait comme lui ont été suspendus».

C’est ainsi que lui-même a été choisi par les 29 membres de la fédération sur 59 pour prendre la tête du collectif. La crise s’est alors installée pendant trois ans, avec des ligues parallèles, des tournois de montée en première tronqués, la suspension des clubs, les calomnies et autres diffamations. Avant que les clubs majoritaires ne décident de saisir le TAS.

Selon Mamadou Fané, la crise qui traverse le football n’est pas une crise entre Stade et le Djoliba. Il soutient aussi que l’argent du football doit revenir aux footballeurs. «On n’a jamais reçu autant d’argent que ces 4 dernières années. Il doit revenir aux footballeurs. C’est pour cela que nous nous battons, nous nous sommes battus», a-t-il déclaré. D’après le président du collectif des clubs majoritaires, le comité transitoire doit travailler sur la base de la sentence du TAS, rendue le 10 janvier 2015. Il doit être un bréviaire pour le comité. «Ils doivent appliquer les textes de la sentence, tirer les conséquences de la crise, baliser le terrain et ouvrir la voie à la bonne gestion du football. C’est une grosse qui peut faciliter la refondation du football malien, une clé de sortie de la crise de façon définitive», a-t-il affirmé.

Il dit connaître certains membres du comité et se réjouit que des juristes en soient membres. Parlant de la professionnalisation du football, Mamadou Dipa Fané admet que c’est un travail complexe qui demande beaucoup plus de temps et d’expertise. Au final, pour Mamadou Dipa Fané, la gestion du football doit revenir aux footballeurs, dans un cadre assaini, où les règles du jeu sont claires pour tout le monde. Et d’ajouter que «le comité a du pain sur la planche. Il peut relever le défi, mais il ne peut pas tourner le dos aux protagonistes de la crise. Il doit écouter les deux parties pour assurer des chances de réussite à son travail».

Mamadou Dipa Fané définit ainsi son combat : «Je ne serai jamais président de la Fédération malienne de football. Je ne travaille pas pour ça. J’ai été ministre du domaine, cela me suffit. Mon combat est connu : le football aux footballeurs, l’argent du football au football».

Kassim TRAORE

 

Encadré

Liste des membres du Comité provisoire

Sidy Diallo, Comité National  Olympique et sportif du Mali

Amadou dit Baba Cissé, Mouvement sportif

Amadou Diarra Yalcouyé, ministère des Sports

Missa Dioma, Directeur des Finances et du matériel/Ministère des Sports

Amara Mallé Diallo, Journaliste ORTM

Abdrahamane Ben Manata Touré, Avocat

Moussa Ben Deka Diabaté, Arbitre

Modibo Simbo Kéita, Magistrat

Amidou Albachar, Médecin

Charles Moussa Diakité, Direction nationale du Sport militaire

Mme Djénébou Sanogo, Mouvement sportif

Ibrahim Thiam, Ancien international Aigle

Mohamed Salia Touré, Conseil national de la Jeunesse du Mali

Souleymane Bobo Tounkara, Journaliste à l’AMAP

Mahamadou Koné, Professeur d’Enseignement Supérieur

Magatte Assane Seye, Avocat, ancien bâtonnier

Dioncounda Samabaly, Comité des Sages

Gouro Sidy Aly Diallo, Sociologue

Moustaph Maïga, Journaliste Sportif.

 

PARTAGER

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here