Mamadou Samassa : A propos de son transfert au Chievo Verone: «J’avais envie de changer d’air !»

1
Mamadou Samassa

« C’est vrai que j’étais à Valenciennes en France, mais cette année vraiment, j’avais envie de changer d’air. Quand l’opportunité est arrivée du Chievo Verone (un club de D1 en Italie), je ne l’ai pas loupée. Les choses se sont bien passées car j’ai été très  bien accueilli dès mon arrivé en Italie par les supporteurs du club.

Il faut signaler que le  championnat italien est bien reconnu à travers le monde, en calcio (D1 ou Série A italienne), il est très difficile de marquer des buts souvent. Mais en ce qui me concerne, je vais  chercher à m’adapter rapidement et ensuite m’imposer dans l’équipe type en gagnant une place de titulaire. Mon objectif personnel, c’est de réaliser une bonne saison d’abord, car le calcio est différend de la ligue 1 française. Pour ce faire, il faut que je marque des buts décisifs pour mon équipe ».
A propos des Aigles du Mali: «On a de bons joueurs dans l’équipe»
« C’est vrai l’équipe a placé la barre haut par rapport à la Can 2012, donc maintenant il faut confirmer ce statut. On a de bons joueurs dans l’équipe, on doit assumer ce statut, à commencer par le match du dernier tour qualificatif à la Can 2013 contre le Botswana. Ensuite, notre pays vit un moment difficile maintenant; donc nous allons faire un grand match à Bamako, pour régaler tout le peuple malien. Pour ce faire, il faut que le public effectue un déplacement massif au stade pour soutenir les Aigles.

Cheick Tidiane DIABATE ‘’ je veux devenir une fierté du football africain‘’
Meilleur butteur de la Can 2012 avec 4 buts, l’attaquant international malien des Aigles et des Girondins de Bordeaux (en France) ne fait pas de l’autosatisfaction. Diabaté vise loin comme il le dit lui-même avant le match contre le Botswana: «Je veux marquer le football africain en  devenant un grand joueur dans le futur, pour réaliser mes rêves pour  mon pays ( le Mali), mais aussi en plus de cela devenir une fierté pour tout le continent noir. Comme les joueurs qui ont marqué l’histoire du ballon rond africain et  qui constituent un repère pour tous les footballeurs africains. Cela fait penser à Salif Keïta «Domingo du Mali», à Roger Milla du Cameroun, Abedi Pélé du Ghana, George Weah du Libéria et maintenant Samuel Eto’o du Cameroun ainsi que Didier Drogba de la Cote d’Ivoire; j’en passe volontiers ».
En ce qui concerne les Aigles du Mali: «Il  y a la bonne entente dans le groupe. En plus de cela, le bilan est encourageant. Cela doit être une source de motivation pour nous. Une Can 2013 sans le Mali, nous ne voulons pas entendre parler de ça. A cet égard, on est dans l’obligation de résultat à commencer par le dernier tour qualificatif pour la Can 2013».
A Bordeaux mon club actuel : « On a fait un bon début de saison, puisque après 4 journées on n’a pas encore enregistré de  défaite.  Comme tout début est difficile, à mon avis c’est bien parti pour l’instant. Pour finir, j’ai besoin de la bénédiction de tous les Maliens, puisqu’en matière de sport, la chance à une grande place pour me permettre de réaliser mes rêves. J’ai beaucoup besoin de bénédictions. Mon dernier mot c’est donc la bénédiction ».
Propos recueillis par Yacouba TANGARA

PARTAGER

1 commentaire

Comments are closed.