Marathon International BOA Mali : La compétition bientôt inscrite dans le calendrier de la CAA

0
3

La déclaration a été faite par le président de la Confédération africaine d’athlétisme (CAA), le Camerounais Hamad Kalkaba Malboum, lors de la conférence de presse organisée samedi dernier au siège de la Bank of Africa (BOA). C’était en marge de l’édition 2012 du Marathon international BOA Mali au cours duquel plus de 1500 athlètes, en filles et garçons, ont couru 5 km pour les moins de 18 ans, 10 km pour les femmes de plus de 18 ans et 42, 195 km pour les hommes de plus de 18 ans.

Marathon International BOA Mali (photo L'Essor)

Cette 4è édition du Marathon international BOA Mali, courue hier dimanche (NDLR : nous étions sous presse et nous y reviendrons en long et en large dans notre parution du jeudi) a enregistré la participation de neuf pays en plus du Mali : Kenya, Côte d’Ivoire, Niger, Ghana, Tanzanie, Bénin et Burkina Faso (représentés par deux athlètes chacun) ; Madagascar et Sénégal comptaient, chacun, un seul athlète au starting-block. Le Mali, pays organisateur avait le plus gros contingent.

Le directeur général de BOA Mali, Laurent Basque, n’a pas caché ses satisfactions quant à la bonne organisation et l’engouement suscité par le Marathon international BOA de Bamako et a invité les uns et les autres à donner une belle image du Mali, que l’on soit du nord ou de l’ouest. «Le Groupe Bank of Africa, à travers ses banques et ses sociétés financières, met toujours un point d’honneur à participer à la vie de la cité en général et au développement socioéconomique dans les pays où il exerce ses activités», a expliqué Laurent Basque  avant d’admettre que le Marathon international de Bamako met en avant les valeurs communes à leur Groupe, telles la persévérance et la gestion disciplinée et rigoureuse de ses ressources pour atteindre le but et franchir la ligne d’arrivée, avec succès.

Très honoré par la présence de Kalkaba Malboum, le président dela Fédérationmalienne d’athlétisme, Idrissa Bah, a expliqué les innovations apportées à l’organisation technique de la compétition. C’est ainsi qu’il s’est réjoui de l’instauration du contrôle antidopage, avant, pendant et après le marathon. Selon Idrissa Bah, ce contrôle permettra de rendre la compétition plus crédible.

Quant au président de la Confédérationafricaine d’Athlétisme, le Colonel Hamad Kalkaba Malboum, il a renouvelé ses sincères remerciements à la Fédérationmalienne d’athlétisme et à son président, avant d’expliquer la bonne santé de l’athlétisme africain sur le plan mondial grâce aux nombreuses médailles conquises par l’Afrique: 40 médailles lors des Jeux olympiques de Pékin en 2008 et 33 médailles lors du dernier championnat du monde. «Le Marthon international BOA de Bamako s’inscrit dorénavant dans l’agenda des athlètes du continent. Nous allons tout mettre en œuvre pour l’inscrire, courant 2013, dans le calendrier de la Confédération africaine d’athlétisme», a-t-il déclaré. Il a ensuite rappelé le calendrier 2012-2016 de la Confédération africaine qui sera marqué par l’organisation du championnat d’Afrique Senior, prévu du 25 juin au 1er juillet 2012 à Porte Novo au Bénin. Selon le président Kalkaba, cet événement sera mis à profit pour célébrer le centenaire dela Confédération africaine d’athlétisme qui a vu le jour en 1912 à Stockholm.

En 2013, Kigali (Rwanda) abritera le championnat junior tandis quela Tunisieorganisera le championnat cadet de 2015. Pour ce qui concerne le championnat senior de 2014, il aura lieu à Marrakech au Maroc.

Mamadou DIALLO «Mass»

NB - L'auteur de cet article est seul responsable de son contenu.