Match amical Mali-Congo 1-0 : Aigles, la bonne série continue

0

L’E.N. est invaincue depuis 5 matchs et mieux, elle n’a encaissé aucun but en 540 minutes

Un peu plus d’un mois après sa belle victoire contre le Togo en éliminatoires de la CAN 2008 (1-0 le 8 octobre au stade du 26 Mars), la sélection nationale a fêté de la plus belle manière le retour de certains cadres qui avaient été suspendus par la CAF en battant les Diables rouges du Congo 1-0, mercredi en match amical disputé au stade de la Courneuve (banlieue parisienne). L’unique but de la rencontre a été inscrit dans les arrêts par l’attaquant de Tours (D2 française) et ancien sociétaire du CSK, Koly Kanté qui, indique l’entraîneur-adjoint Amadou Pathé Diallo, s’est débarrassé de plusieurs joueurs avant de battre le gardien congolais.

Le nom de Koly Kanté ne figurait pas sur la liste initiale du sélectionneur national, Jean-François Jodar, mais l’attaquant de Tours, le défenseur d’Istres, Mamoutou Coulibaly et le keeper Fousseïny Tangara ont été appelés à la dernière minute, suite au forfait de Drissa Diakité (Nice, D1 française) et son coéquipier Cédric Kanté et Sheick Murtala Diakité (Beira Mar, Portugal). Selon notre interlocuteur que nous avons joint hier au téléphone, le match s’est déroulé en présence de plusieurs dizaines de Maliens vivant en France qui ont joué leur rôle de supporters de bout en bout. "C’était comme lors du match Mali-Togo", commentera Amadou Pathé Diallo visiblement content de la mobilisation de nos compatriotes de l’Hexagone.

La dernière rencontre entre notre pays et le Congo remontait au 3 septembre 2005 au stade du 26 Mars lors des éliminatoires de la CAN 2006, 9è journée. Ce jour, les joueurs de Pierre Lechantre l’avaient également emporté 2-0 grâce à deux buts de Abdoulaye Demba (48è) et Mohamed Lamine Sissoko (52è). Les Aigles se rachetaient ainsi de leur défaite au match aller (0-1 au stade Massamba de Brazzaville), mais cette victoire sera insuffisante pour la qualification à la phase finale de la 25è CAN. Justement, c’est lors de l’avant dernière journée des éliminatoires de cette CAN, précisément lors du match Zambie-Mali (2-1) que quatre joueurs de l’Équipe nationale furent suspendus par la CAF : .le capitaine Mahamadou Diarra "Djila" transféré cette année au Réal Madrid, le milieu de terrain de Châteauroux (D2 française), Djibril Sidibé, l’attaquant de Fribourg (D2 allemande), Soumaïla Coulibaly et le défenseur de (West Bromvich Albion, Angleterre), Sékou Berthé. Les deux derniers n’ont pas été retenus pour le match de la Courneuve à l’instar d’autres cadres qui ont été laissés au repos (Frédéric Kanouté, Seydou Keïta, Sammy Traoré et Bassala Touré) ou qui sont indisponibles en ce moment (Drissa Diakité et Mohamed Lamine Sissoko).

En revanche, Djila et Djibril Sidibé ont joué les 90 minutes de la rencontre qui a donc permis aux Aigles version Jean-François Jodar de signer leur troisième victoire en quatre matchs : Mali-Tunisie 1-0, Sierra Leone-Mali 0-0, Mali-Togo 1-0 et Mali-Congo 1-0. Auparavant, l’E.N. avait, sous la houlette de Amadou Pathé Diallo, dominé le Maroc en amicale 1-0 en France. Ainsi, les Aigles restent sur une série de cinq matchs sans défaite et mieux, les joueurs de Jean-François Jodar n’ont encaissé aucun but depuis 450 minutes (5 matchs). C’est bon signe pour la suite des éliminatoires de la CAN surtout quand on sait que les Diables Rouges du Congo sont leaders du Groupe 11 devant l’Afrique du Sud, la Zambie et le Tchad et que l’E.N. était privée, mercredi, des services de plusieurs titulaires dont le canonnier Frédéric Kanouté.

S. B. TOUNKARA

Mardi 14 novembre au stade de la Courneuve (France)

Mali-Congo : 1-0
But de Koly Kanté (90è+1).

L’équipe des Aigles : Soumbeyla Diakité (Fousseïny Tangara), Boubacar Sidiki Koné, Souleymane Diamouténé, Éric Sékou Chelle (Mamadi Sidibé), Fousseïny Diawara (Mamoutou Coulibaly), Adama Tamboura, Mahamadou Diarra (cap), Sidi Yaya Keïta (Koly Kanté), Djibril Sidibé, Mamadou Diallo (Sédonoudé Janvier Abouta) et Dramane Traoré (Sigamary Diarra).

Entraîneur : Jean-François Jodar..

Commentaires via Facebook :

PARTAGER