Match amical, Maroc-Mali 2-1 : Les aigles «B» se testent

0

Maroc-MaliMalgré la défaite, le sélectionneur national Djibril Dramé s’est dit satisfait de la prestation de ses joueurs et assure avoir tiré beaucoup d’ensei-gnements dans la perspective du match Guinée-Mali, comptant pour les éliminatoires du CHAN

L’Equipe nationale locale était en match amical mercredi au Maroc. Au grand stade de Marrakech, les nôtres ont perdu 1-2 face à la sélection locale du Royaume chérifien. Initiateur de cette rencontre amical, le Maroc prépare activement les éliminatoires de la Coupe du monde 2014. Ce match face aux Aigles du Mali s’inscrit donc dans le cadre des préparatifs de l’équipe marocaine pour sa rencontre face à la Tanzanie, prévue le 24 mars à Dar Es-Salaam pour le compte de la 3è journée (Groupe C) des éliminatoires du Mondial-2014. Après deux journées, les Lions de l’Atlas occupent la 3è position (2 pts) de leur groupe, derrière la Côte d’Ivoire (4 pts) et la Tanzanie (3 pts), alors que la Gambie ferme la marche avec une seule unité. De leur côté, les Aigles préparent leur déplacement en Guinée au mois de juin pour le compte des éliminatoires du Championnat d’Afrique des nations 2014 (CHAN). Selon plusieurs observateurs, la première mi-temps de la rencontre a été marquée par une multitude d’occasions ratées par les Marocains. En dépit d’un bon volume de jeu, les locaux ont manqué de lucidité devant les buts maliens. Il faudra attendre la 42è minute, pour voir les Marocains ouvrir le score par l’intermédiaire de Hamza Bourrezouk. Au retour des vestiaires, les hommes de Rachid Taoussi doubleront la mise peu après l’heure de jeu grâce à Mohamed Ali Bamaamar (70è min). Menés au tableau d’affichage, les nôtres réagissent et commencent à sortir la tête de l’eau. Ainsi, six minutes après le 2è but marocain, Boubacar Simpara va réduire le score pour les Aigles, suite à un coup franc relâché par le gardien marocain, Askari. Score final : 2-1 pour la sélection du Royaume chérifien. Pour Djibril Dramé l’entraîneur des Aigles, la rencontre a été une aubaine pour son équipe. «Nous sommes venus livrer un match amical en vue de former une équipe nationale locale forte. Nous ne sommes pas déçus du résultat, dira le technicien. L’équipe marocaine a beaucoup d’expérience et plusieurs joueurs étaient titulaires lors de la CAN 2013. L’équipe adverse nous a causé beaucoup de problèmes. Sur le terrain, elle a imposé son jeu et elle nous a empêché d’évoluer comme nous le souhaitons. Notre jeu était lent. Nous avions des problèmes dans l’évolution du jeu de la base au sommet. Nous n’avons fait aucun regroupement pour ce match alors que les Marocains ont fait 10 jours de stage bloqué. Ils s’attendaient à jouer contre les Aigles A au lieu de la sélection locale. Ainsi quand on est arrivé, ils parlaient des Seydou Keïta, Cheick Diabaté et autres». «Nous avons pris deux buts sur des erreurs défensives, a poursuivi Djibril Dramé. Sur le premier but, les joueurs se sont arrêtés en croyant à une position hors-jeu de l’attaquant marocain mais l’arbitre n’a pas sifflé. Sur le second, le joueur adverse a intercepté sur la ligne médiane une passe en profondeur du défenseur central avant d’aller marquer. Cette rencontre nous a permis de déceler plusieurs lacunes dans le jeu. Le fait que le niveau du championnat du Mali est un peu relevé et que les joueurs sont en jambe ne suffit pas pour jouer une telle rencontre. Ça peut marcher avec les clubs mais avec les équipes nationales il faudra autre chose. Arrivée à Bamako, il faudra qu’on se retrouve au moins une fois par semaine pour corriger les lacunes, cultiver la cohésion et la complémentarité entre les joueurs et mettre en place un système tactique collectif offensif et défensif. Il faut aussi cultiver l’agressivité chez les joueurs. Ils ont été passifs et le rythme était trop lent. Il faut corriger toutes ces lacunes pour avoir une équipe compétitive et forte. Nous allons nous servir des enseignements de ce match pour préparer le match contre la Guinée au compte des éliminatoires du CHAN 2014», conclura Djibril Dramé. Pour l’entraîneur marocain Rachid Taoussi la victoire contre les Aigles ne peut que donner confiance à ses joueurs dans la perspective des échéances à venir. «Durant ce match, on s’est créé pas mal d’occasions, mais malheureusement on n’a pas pu en concrétiser que deux», a relevé le technicien marocain. «En deuxième mi-temps, l’entrée de nouveaux joueurs a donné un nouveau souffle à l’équipe nationale. Nous avons donné la chance aux joueurs locaux et ils ont montré de quoi ils étaient capables», soulignera Rachid Taoussi, qui pense que la victoire contre les nôtres impulsera une nouvelle dynamique au championnat du Royaume chérifien.

L. M. DIABY

Mercredi 6 mars au stade de Marrakech

Maroc-Mali : 2-1 Buts de Hamza Bourrezouk (42è min) et Mohamed Ali Bamaamar (70è min) pour le Maroc; Boubacar Simpara (76è min)

pour le Mali.

L’Equipe du Mali : Soumaïla Diakité, Bakary Dembélé, Lassana Samaké, Souleymane Konaté, Ousmane Diarra (Ahmed Maruis), Cheick M. C. Doumbia, Idrissa Traoré (Boubacar Simpara), Abdoulaye Sissoko, Lassine Soumaoro, Moussa Koné (Mamadou Dembélé) et Mahamadou Doumbia (Lamine Traoré).

Entraîneur : Djibril Dramé.

PARTAGER