Match pour la troisième place ce samedi à 18 h (TU) : Les Aigles du Mali défendront leur titre à Port Elizabeth

5

A défaut de jouer la finale, les Aigles du Mali vont défendre, ce samedi à partir de 18 h (TU) au Stadium Nelson Mandela Bay de Port Elizabeth, leur titre de troisième place qu’ils avaient décroché en 2012. Ce sera face à la même équipe du Ghana. La grande finale opposera le Nigeria au Burkina Faso, ce dimanche 10 février, à Johannesburg.

Tous les regards sont désormais braqués sur la finale de la 29ème édition de la Coupe d’Afrique des Nations (CAN) qui opposera le Nigeria, tombeur du Mali (4 buts à 1) et le Burkina Faso, qui a éliminé le Ghana, après les tirs au but. Cette opposition est prévue ce dimanche 10 février à Johannesburg en présence de plusieurs personnalités dont le président sud-africain, Jacob Zuma, le président de la FIFA, Joseph Blatter.

D’autres invités de marque notamment du monde du football seront également de la fête. Selon de sources proches de la Confédération Africaine de Football (CAF), par mesure de sécurité, leurs noms seront dévoilés qu’à la veille de la finale. Avant d’ajouter que toutes les dispositions sont prises pour que cette finale puisse être une grande fête du football africain.

Il faut rappeler que le Mali sera à l’honneur à travers notre confrère et doyen, Djibril Traoré, désigné officier média avec deux autres collègues. Il s’agit de l’angolais Arlindo Macedo et Eric Mwenza de la Zambie. Djibril Traoré était l’officier média du match d’ouverture de cette CAN,  qui a opposé l’Afrique du Sud au Cap Vert, le 19 janvier dernier, à Johannesburg. C’est à la suite de ce travail bien fait qu’il a été retenu pour la finale. En plus de l’officier média, Djibril joue également le rôle de coordinateur et de l’officier de sécurité lors des matches de la Coupe d’Afrique des Nations.

La finale de cette 29ème édition de la CAN s’annonce, selon les nombreux observateurs du ballon rond, comme une belle affiche. L’enjeu est très grand pour le Burkina Faso qui joue sa première finale de la CAN et le Nigeria, qui a soif du trophée de cette compétition. Il s’agit donc de deux équipes très engagées et déterminées à remporter cette coupe. Mais, la réalité sera sur le terrain.

Avant la finale, il y a la petite finale (match pour la troisième place) qui opposera l’équipe du Mali à celle du Ghana. Cette rencontre aura lieu ce samedi au Stadium Nelson Mandela Bay de Port Elizabeth à partir de 18 h (TU). Il s’agira pour les Aigles du Mali de défendre leur titre de troisième place, décrochée lors de la CAN 2012 au Gabon et en Guinée Equatoriale, face à cette même équipe du Ghana. L’enjeu est aussi grand pour Seydou Kéïta et ses coéquipiers, puisque le Ghana avait battu le Mali (1 but à 0) en match de poule, le 24 janvier dernier. Il s’agit maintenant de renverser la tendance lors de ce match de troisième place comme en 2012 où le Mali avait gagné sur le score de 2 buts à 0.

Les coulisses

 Les Aigles du Mali à Port Elizabeth

C’est hier après-midi que l’équipe du Mali a quitté Durban pour Port Elizabeth où elle va jouer le match pour la troisième place, ce samedi, au Stadium Nelson Mandela Bay. Il faut rappeler que les Aigles du Mali connaissent cette belle ville pour avoir joué deux matches de poules dans ce stade. Il s’agit de la rencontre contre le Niger, le 20 janvier et celle contre le Ghana, le 24 janvier.  Selon des sources concordantes, une partie de la délégation malienne se rendra à Port Elizabeth pour ce match. Les autres prendront la route pour Johannesburg.

Carteron très critiqué

Le sélectionneur national des Aigles du Mali, Patrice Carteron a été beaucoup critiqué par les journalistes et même par des supporters, après la défaite contre le Nigeria. Les gens n’ont pas jusqu’à présent compris les changements qu’il a apportés à l’équipe du Mali. L’absence d’Adama Coulibaly dit Police, Samba Diakité, Samba Sow et même de Soumaïla Diakité (gardien de but) dans le onze, a été critiqué. Peut-être que Carteron lui seul en connait les raisons. Déjà, les gens commencent à douter de sa capacité à diriger l’équipe du Mali. C’est dire que ses jours sont comptés pour rester à la tête de cette sélection. L’avenir nous édifiera !

 

La grande déception ….

Ce fut la grande déception du côté de tous les maliens présents en Afrique du Sud, après l’élimination des Aigles du Mali en demi-finale face à une formidable équipe du Nigeria. Pour beaucoup de gens, ce n’est pas la défaite mais plutôt le score de 4 buts à 1, qui fait mal. Sinon, précise un malien du Mozambique, tout le monde savait que le Nigeria est une bonne équipe, après avoir éliminé l’un des grands favoris de la compétition, la Côte d’Ivoire.

Après le match, les gens (officiels, journalistes, supporters) étaient tellement découragés que chacun est rentré dans sa chambre sans commentaire. Certains ont même refusé de prendre le diner.

Retrouvailles entre Keshi, Maha, Seydou…

Lors de la conférence de presse d’avant match, le sélectionneur national Du Nigeria, Stephen Keshi a bien précisé qu’il y aura de contact entre lui et ses anciens joueurs (il a été sélectionneur des Aigles du Mali lors de la CAN 2010 en Angola) à la  fin de la rencontre.  Il a même refusé que les Maliens rentrent dans l’hôtel où son équipe était hébergée, même si certains membres de la délégation malienne logeaient dans cet établissement. A la fin du match, il était très content au moment où nos joueurs étaient mécontents. Malgré tout, il a tenté de consoler le moral de Mahamadou Sidibé dit Maha (ancien gardien de but des Aigles en 2010) le capitaine Seydou Kéîta…Une façon de remonter leur moral. Ce fut de  véritables retrouvailles entre un coach et ses anciens joueurs.

Tout le monde à Johannesburg

La ville de Durban est entrain d’être vidée des supporters, après le match de la demi-finale, le mercredi dernier. Tout le monde (officiels, journalistes, photographes….) se prépare déjà pour la finale du dimanche. Même le centre de presse où les journalistes travaillent quotidiennement a été fermé. C’est pourquoi, beaucoup de journalistes et de photographes ont pris la route tout juste, après le match Nigeria-Mali, afin de mieux préparer la finale.

Comme à Durban, les gens de Nelspruit sont en train de prendre la route pour Johannesburg. Personne ne pense au match pour la troisième place de ce samedi. La raison est très simple : le trajet entre Durban et Port Elizabeth est très long par bus (14 heures). Et il sera très difficile de trouver un vol, après le match ou dimanche, pour venir à Johannesburg pour la finale. C’est pourquoi, beaucoup de journalistes et photographes préfèrent aller à Johannesburg directement et regarder le match pour la troisième place à la télévision.

Alou Badra HAIDARA depuis Durban

PARTAGER

5 COMMENTAIRES

  1. Notre place c’est la petite finale et les autres joueront au grande finale, nous avons des petits joueurs comme SEYDOU KEITA,MOMO,ET MAIGA,jamais les aiglons ne seront aigles.

  2. Avec ce Patrick Carteron a la con et cette patee de porc, nous n’arriverons jamais a battre le Ghana. Les jeunes donnent le meilleur d’eux memes, mais l’encadrement de merde qui les suit n’est pas a la hauteur.

  3. Nous sommes fier de vous braves aigles vous êtes les meilleurs de l’Afrique du courage la victoire est au bout de l’effort.Nous vous soutiendrons jusqu’à la fin de ce monde.bravo et du courage!!

  4. En tant ke malien je suis très fier du Burkina parceque ils ont montre ce ki à manke aux aigles.cad la volonté la détermination et le desir.bravo Burkina koi kil arrive vous êtes déjà champion

  5. La 3e place reste tres importante… il faut la gagner pour soigner l’image des aigles sinon ca ne va pas du tout avec les 4-1. Cependant, le Burkina est inevitablement le nouveau champion d’Afrique je pronostique 3-1 contre le Nigeria. Cest la meilleur equipe d’Afrique les enfants de Sankara Bravo a vous nous sommes tous fiers de vous ici au Mali. Allez les Etalons! 😀 😀 😀

Comments are closed.