Le ministre Poulo crée une nouvelle crise au sein du football : 13 clubs de Ligue 1 et 6 Ligues régionales ne reconnaissent pas le Comité provisoire

16
13 clubs de Ligue 1 et 6 Ligues régionales ne reconnaissent pas le Comité provisoire
Les membres du comité provisoire avec le ministre des sports

Après son passage dégradant au siège de la Fifa, à Zurich, en Suisse, il y a quelques mois, le ministre des Sports Housseini Amion Guindo continue d’humilier le Mali sur le plan international. D’ores et déjà, 13 clubs de Ligue 1 dont le Stade Malien de Bamako, l’AS Réal de Bamako et 6 ligues régionales (Bamako, Kayes, Koulikoro, Ségou, Sikasso et Mopti) ont décidé de boycotter les activités du Comité provisoire mis en place par le Ministre Poulo. C’est dire qu’une autre crise vient d’être créée.

Depuis la dissolution du Comité exécutif de la Fédération malienne de football, le 8 mars dernier, par le ministre des Sports Housseini Amion Guindo dit Poulo, cette affaire continue de défrayer la chronique dans les milieux sportifs, avec des rebondissements. C’est à la grande surprise générale que le Ministre Poulo a pris la décision de retirer sa délégation de pouvoir à l’équipe dirigée par l’Inspecteur général de Police, Boubacar Baba Diarra, pourtant élu en octobre 2013 à l’issue d’une Assemblée générale ordinaire, tenue à Mopti. Cela pour 4 ans. En principe, ce mandat prendra fin dans sept petits mois. C’est ce moment précis que Poulo a décidé de mettre fin audit mandat, avec la dissolution du bureau du Comité exécutif de la Fédération malienne de football. “Poulo avait juré la main sur le coran de faire partir Baba, on ne sait pas pourquoi ? C’est pourquoi, il était l’avocat défenseur des frondeurs contre la Fémafoot. Il a tenté en vain de dissoudre le bureau pour mettre en place un Comité provisoire. On peut dire que son rêve est déjà réalisé” nous a confié un proche de la Fédération.

Jusqu’après cette décision de dissolution, la Fifa a réagi dans une correspondance en date du 9 mars 2017. “Nous avons été informés de la lettre du ministre des Sports N°0011/2017 datée du 8 mars 2017, dont nous avons reçu copie, qui dissout le Comité exécutif de la Fémafoot et installe un Comité provisoire chargé de gérer les affaires de l’Association jusqu’à l’élection d’un nouveau Comité exécutif.

Dans ce contexte, nous soulignons que selon les articles 14 par.1let.i) et 19 des statuts de la Fifa, toutes nos associations membres doivent gérer leurs affaires de façon indépendante. A défaut, et si elles ne sont pas en situation de le faire, elles sont passibles de sanctions de la part de la Fifa, y inclus une possible suspension, même si l’ingérence n’est pas imputable à l’association membre concernée. La décision ministérielle du 8 mars 2017 va à l’encontre de ce principe et sa mise en œuvre constituerait une interférence dans les affaires internes de la Femafoot. Dès lors, nous vous prions de bien vouloir en informer le ministre et lui indiquer qu’au cas où la décision ne serait pas annulée à la date de vendredi 10 mars 2017, le cas sera automatiquement soumis au Bureau du Conseil de la Fifa pour considération” a précisé la secrétaire générale de la Fifa, Fatma Samoura. Une manière de mettre en garde le ministre des Sports.

Juste après cette correspondance, le Ministre Poulo a envoyé une lettre à la Fifa, le samedi 11 mars, afin d’annuler sa décision de dissolution de la Femafoot. En réponse à cette lettre, Fatma Samoura, dans une correspondance en date du lundi 13 mars adressée au ministre lui-même,  précise : “Nous nous référons à votre lettre datée du 11 mars 2017 au sujet de la situation du football au Mali. Dans ce contexte, nous prenons note de l’annulation de votre décision N°0011 – 2017 du 8 mars 2017. Etant donné les circonstances, nous avons décidé de ne pas considérer d’actions ultérieures pour le moment, tout en précisant que nous continuerons à suivre de près les développements de la situation. Nous avons également pris note de votre aimable invitation d’envoyer une délégation de la Fifa au Mali afin d’évaluer la situation. Nos services entreront en contact avec la Fémafoot et la Caf pour faciliter une telle visite et nous vous contacterons à cet égard en temps voulu”.

Voilà qui est très clair. Une lettre d’information a été aussi adressée au président de la Fémafoot, Boubacar Baba Diarra, par la Fifa à la même date du 13 mars 2017. Là aussi, le message est très clair : “Nous faisons suite à notre lettre datée du 9 mars 2017 au sujet de la situation de la Fédération malienne de football. Pour rappel, nous vous avons prié de bien vouloir indiquer au ministre des Sports d’annuler sa décision N°0011/2017 datée du 8 mars, qui prévoyait de dissoudre le Comité exécutif de la Fémafoot et d’installer un Comité provisoire chargé de gérer les affaires de l’association jusqu’à l’élection d’un nouveau Comité exécutif.

Dans ce contexte, nous prenons note que le ministre a renoncé par écrit à l’exécution de sa décision ce qui permettra à votre Comité exécutif de continuer à gérer les affaires de la Fémafoot comme préalablement sans interférence. Etant donné les circonstances, nous avons décidé de ne pas considérer d’actions ultérieures tout en précisant que nous continuerons à suivre de près les développements en la matière. Dès lors, nous vous prions de bien vouloir nous informer, sans  tarder, au cas où le ministre reviendrait sur sa décision”.

Malgré ces deux correspondances, le Ministre Poulo a essayé de jouer au dilatoire en niant qu’il n’a jamais demandé l’annulation de sa décision de dissoudre la Fémafoot. Il a automatiquement réagi dans une correspondance en date du lundi 13 mars 2017 : “Faisant suite à votre lettre, j’ai l’honneur de vous préciser que j’ai plutôt évoqué dans ma correspondance N°00226-2017 du 11 mars “un sursis à l’application de la décision N°0011- 2017 du 8 mars portant dissolution de l’organe directeur de la Fédération malienne de football”. Cette situation a créé beaucoup de doutes. Peut-être que le ministre des Sports a créé cette confusion pour éviter une suspension du Mali par la Fifa,  et gagner du temps après le délai imparti du 10 mars 2017.

Comme il fallait s’y attendre, il s’est précité, 24 heures après, pour mettre en place son “fameux Comité provisoire” à la place du Comité exécutif de la Fémafoot. Ridicule !

En tout cas, la majorité des clubs de Ligue 1 dont le Stade Malien de Bamako, l’AS Réal de Bamako, ne reconnaissent pas le Comité provisoire tout comme les 6 ligues régionales (Bamako, Koulikoro, Kayes, Ségou, Sikasso, Mopti). Sans compter plusieurs clubs de deuxième division. Ils ont tous réaffirmé leur soutien au Comité exécutif de la Fémafoot dirigé par Boubacar Baba Diarra.

A.B. HAÏDARA

PARTAGER

16 COMMENTAIRES

  1. L’ignorance est une maladie incurable certains maliens font comme si c’est la FIFA qui matche pas sans le MALI et comme si on a d’autre moyen de faire competire nos acteurs de football oh mon DIEU ai pitié de nous faire humiliés son sa patrie fait partie aussi de patriotisme? Parce que tout pays qui ont fait avant nous sont revenu sur leur décision que ça soit le ministre et si gouvernement ou un autre régime c’est le MALI ira se rabesse devant la FIFA un jour et c’est le MALI qui sera humiliés quel patriote le malien ? C’est nous qui nous somme engagé dans l’organisation de la FIFA en acceptant toute ses règles et le ministre vous dit qu’il va porté plainte quel ignorance? Sans savoir que le MALI a signé un contrat avec la FIFA et il n’a pas respecté les termes de contrat et il va porté plainte ha ha ha pratiquement tous les maliens sont des entrepreneurs mais ne savent pas que si le contrat est cassé par le non respect de ta part que poura pas porté plainte dommage

  2. M.le collègue, vous avez été au mali l’attaquant le plus percutant avec dix coupes d’Afrique remportées.merci d’avoir fait tout ça pour la patrie.

  3. LE ministre n’a rien crée une nouvelle crise juste il a débarrassé de nous des corrompus et des corrupteurs c’est tout .

  4. Si ces clubs refusent de se joindre a l’equipe de normalisation, ils n’ont qu’a alle dans l’ASAWAD ces clubs ne representent rien pour le Mali, où sont ces clubs dans l’arene continentale? Ils sont tous elimines, nous voulons du professionnalisme au sein de notre football on n’a plus besoin de l’amaturisme

  5. Si c’était à refaire il faut le faire car la fédération de baba était une fédération qui divisait les maliens. Vive le comite provisoire chargé de rassembler les enfants de la famille du football malien.

  6. Un ministre sans vergogne, tu seras
    Chasse sans problème, tu ne seras jamais
    Ministre au Mali encore. Tu as ternie l’image du Mali , un déclin de notre football, après tant de sacrifices de nos
    Dignes autorités .

    • LE MINISTRE N’A RIEN FAIT DE MAL ICI!!!
      LA FEMAFOOT A ECHOUE’ DANS SA GESTION!!!!
      A GOOD LEADER HAS A GOOD VISION FOR HIS/HER INSTITUTION, HAS A GOOD TEAM AROUND HIM/HER, AND CAN MAKE PEOPLE BUY INTO HIS/HER VISION!!!! MALHEUREUSEMENT, CHEZ NOUS C’EST FANGA FIN!!!! ON ECRASE CELLES ET CEUX QUE NOUS PENSONS ETRE PLUS FAIBLES QUE NOUS!!!! NOUS NE FAISONS RIEN DE BON! ON MENT, ON INSULTE ET ON RIDICULISE!!! RIEN QUE NIENGOYA ANI DJOUGOUYA KISSE’ BLEN!!!!!!!
      ALLAH KA BE’ SON HAKILI GNOUMAN NA!!!
      PENSEZ-VOUS QUE VOUS ALLEZ AVANCER AVEC VOS CONNERIES?
      FAISONS-NOUS FACE A’ UNE CRISE… MENTALE? MAYBE!!!!!

  7. Bjr tout le monde,
    Le pays est suspendu et on trouve moyen d’applaudir celui par qui cela est arrivé.
    C’est comme le coup d’Etat de 2012 à qlq mois de la fin légale du mandat de ATT. Je vois: il est plus facile de suspendre le Mali de toute compétition que d’attendre 6 mois pour faire partir Baba Diarra s’il est minoritaire!

    • Pourquoi Mr Diarra et son equipe n’ont pas quitte’? Il ne leur restait que 8 mois!!!! POURQUOI ONT-ILS PENSE’ QUE LEURS POSTES A’ LA FEMAFOOT SONT PLUS IMPORTANTS QUE LES INTERETS DU MALI? LA FEDERATION MALIENNE DU FOOTBALL EST POUR LE MALI! LES ANCIENS DIRIGEANTS DE LA FEMAFOOT SAVAIENT TRES BIEN LES CONSEQUENCES DE LEUR REFUS DE PARTIR. ILS SE SONT CHOISIS AU DETRIMENT DU MALI ET DU FOOTBALL MALIEN! BABA N’EST PAS N’IMPORTE QUI. IL EST UN OFFICIER SUPERIEUR DE LA POLICE. SON ACTION A BIEN PORTE’ ATTEINTE AU MALI.
      CE SONT TOUJOURS DES MALIENNES ET DES MALIENS QUI POIGNARDENT LE MALI DANS LE DOS. AU COUP D’ETAT DE 2012, ON A VU DES DIRIGEANTS POLITIQUES FAIRE LE DEPLACEMENT DES CAPITALES AFRICAINES POUR DEMANDER QU’ON NE DONNE PAS AU MALI SES ARMES POUR COMBATTRE. POURTANT ILS SAVAIENT QUE NOTRE FASO ETAIT EN GUERRE ET SA PARTIE NORD ETAIT OCCUPE’E PAR LES DJIHADISTYES ET LES VENDEURS DE DROGUE! AUJOURD’HUI NOUS VOYONS UN CAS SIMILAIRE DANS LE MONDE DU FOOTBALL. OUMAKO CHI DE TE’ MALI LA!!!!! OULOU KATO DANS LEURS POSITIONS SINON MALI KATA DJAHANAMA KONO, OUMAKO TE’! JE ME DEMANDE LE GENRE DE MENTALITE’ QUI EXISTE CHEZ CERTAINES PERSONNES!!!!
      QUE VOULEZ-VOUS QU’ON FASSE EN CE MOMENT? ON PRENDRA LES 8 MOIS EN… SUSPENSION. LE MALI NE DOIT PAS RECULER MEME SI LA FIFA VA FAIRE TOMBER LE CIEL! HERE WE MUST STAND OUR GROUND!!!! QUE LA FIFA GARDE SON PARADIS!!!!! LE COMITE’ MIS EN PLACE DOIT CONTINUER A’ EXISTER. AU BOUT DES 6 OU 8 MOIS, LE MALI VA ELIRE UN NOUVEAU BUREAU. TOUS LES MEMBRES DU BUREAU SORTANT (MR DIARRA ET SON EQUIPE) NE DOIVENT EN AUCUN CAS ETRE CANDIDAT A’ UN QUELCONQUE POSTE POUR GERER LE FOOTBALL AU MALI. ON DOIT MEME LEUR INTERDIRE LA GESTION DES CLUBS MALIENS! L’ANARCHIE DOIT CESSER ET L’ETAT MALIEN DOIT S’IMPOSER!!! AUJOURD’HUI N’IMPORTE QUEL IDIOT PENSE QU’IL EST PLUS PUISSANT QUE LE PRESIDENT ET SON EQUIPE.
      LE DEPARTEMENT DES SPORTS DOIT AVOIR UNE LETTRE DE DEMISSION SIGNE’E D’AVANCE PAR LA PERSONNE QUI SERA ELUE A’ LA PRESIDENCE DE LA FEMAFOOT. IL DOIT LUI ETRE CLAIR QUE SI ELLE NE PAS DIRIGER LE FOOTBALL MALIEN POUR UNE RAISON OU UNE AUTRE ET/OU SI SON LEADERSHIP EST CONTESTE’ PAR PLUSIEURS MEMBRES DE LA FEMAFOOT, ON PRESENTERA SA DEMISSION!!!!!
      LA FEMAFOOT NE PEUT JAMAIS ETRE UNE REPUBLIQUE DANS LA REPUBLIQUE DU MALI ET QUI AGIT COMME SI LE PRESIDENT DE LA REPUBLIQUE, LE PM, LE MINISTRES ET LES AUTRES AUTORITE’S COMPETENTES NE DOIVENT RIEN DIRE DE SA GESTION!!!! LE MINISTRE TRAVAILLE POUR LE MALI. IL A ETE’ NOMME’ PAR LE PRESIDENT SUR PROPOSITION DU PM.
      LE GOUVERNEMENT DOIT BIEN AVOIR UN DROIT D’INGERENCE DANS LE FOOTBALL MALIEN SI LES CHOSES NE MARCHENT PLUS!!!! MR DIARRA ET SON EQUIPE ONT EU LE TEMPS DE RESOUDRE LE PROBLEME MAIS ILS ONT ECHOUE’!!!!!! LES DEUX CAMPS SONT RESTE’S DANS LEURS POSITIONS RESPECTIVES PARCE QUE DIARRA ET SES AMIS NE VOULAIENT POINT DONNER LA SUPERVISION DES FONDS DE LA FEMAFOOT A’ LEUR OPPOSANT MR SISSOKO!!!!!! MES AMIS, C’EST LA GUERRE POUR CONTROLER LES FONDS DE LA FEMAFOOT!!!!!! NOUS NE SOMMES PAS CONS!!! QU’ON NOUS LAISSE RESPIRER!!!! AYEZ PITIE’ DES MALIENNES ET DES MALIENS!!!!!! ILS SONT DANS LA MISERE ENDEMIQUE!!!! RIEN NE VA! C’EST LA MERDE TOTALE!!!!!! LES MALIENNES ET LES MALIENS AIMENT LE FOOTBALL. C’EST PRATIQUEMENT LE SEUL MOYEN QUI LEUR PERMET D’OUBLIER LEURS NOMBREUX PROBLEMES QUOTIDIENS. AUJOURD’HUI DES ANCIENS DIRIGEANTS DE LA FEMAFOOT COMPLOTENT AVEC LA FIFA, UNE ORGANISATION DE MERDE QUI EST CORROMPUE JUSQU’A’ L’OS, POUR ECRASER LE FOOTBALL MALIEN!!!!
      SHAME ON THEM!

    • La crise et la division allait continuer si c’était baba et sa clique qui l’aurait organisé. Donc c’est fabuleux d’avoir dissout la fédération monsieur le ministre il fallait le faire dès le départ de la crise walaye.

  8. ABH du sérieux les bureaux légitimes de kayes,ségou,bamako ont été destitués par BABA et remplacés par ceux dont tu parles pour avoir la majorité lord de son assemblée.Ces bureaux sont illégitimes donc calme toi,ton mentor est parti finis pour vous et nous acceptons la sentence de la FIFA pour mieux organiser et assainir les finances de la fémafoot.

  9. Le chien aboie, la caravane passe. Mon cher journaliste, te fatigue pas sait cuit pour tes mentors à commencer par Issa Ayatou, amadou diakite, yacouba djan. La place de ton général est desormais sur le front pas dans les bureaux climatisés ou à condition qu’il prend sa retraite.

    • Msr le ministre faut pensé a ton pays ,baba il reste que 8mois le mali est comment aujourd’hui que fairont les joueurs de ligue 1 maintenant tu as creé un grand problema au mali (le faut ministre je crois que tu es le plus batar des ministres Maliens depuis que je connais nous tous des maliens tu n’est plus malien que nous ).le pays doit vs sachez .

    • Les membres du bureau provisoire ont accepté d’y siéger pour manger l’argent du foot ball malien à leur guise. Le Ministre Poulo qui en est l’initiateur ne cherche que de l’argent rien que de l’argent. Pas pour développer le foot ball, mais se faire une santé financière .

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here