Mois de la solidarité et de la lutte contre l’exclusion : La FEMAPH a magnifié l’événement avec des courses de tricycle

0

Dans le cadre de la célébration du mois de la solidarité  et de la lutte contre l’exclusion, la Fédération Malienne des Associations de Personnes Handicapées(FEMAPH) en collaboration  avec des partenaires comme Rotary club, BDM, CNOS et le département de l’action humanitaire a organisé des courses de tricycle pour magnifier l’événement. C’était le  samedi 20 octobre 2012 sur le boulevard de l’indépendance sous la haute présidence de l’ex ministre de l’emploi Iba N’Diaye. 

Iba N’Diaye, après avoir remis un prix à un heureux gagnant de la course

Comme à l’accoutumée, les courses de tricycle s’inscrivent dans le cadre des  activités de la semaine des personnes handicapées lors des festivités du mois de la solidarité et de la lutte contre l’exclusion. Cette 18ème  édition n’a pas dérogé à la règle.

En effet, sous la présidence de l’ex ministre de l’emploi Iba N’diaye et en présence de plusieurs invités de marque, les courses de tricycle de la FEMAPH se sont déroulées dans une ambiance festive sur le boulevard de l’indépendance le 20 octobre 2012. Ils sont plusieurs athlètes à prendre part à cette 18 ème édition. Au finish, chez les messieurs, Hamady Coulibaly se classe premier. Il a été suivi respectivement par Karaba Diarra et Daouda N’diaye. Coté dames, Mariam Coulibaly termine première devant Korotoum Coulibaly et  Oumou Traoré. Quant aux coureurs d’élite, Bakary Diallo  surclasse tout le monde. Ibrahima Maiga s’est emparé de la deuxième place. Daouda Diallo s’est classé 3ème devant Chaca Diallo qui a fermé la marche. A noter que tous les gagnants ont reçu chacun une enveloppe.

L’événement a été rehaussé par des prestations du reggae-man Aziz Wonder et de la troupe d’animation des supporters des Aigles. Le public a eu droit également à une démonstration de Haïdara, un handicapé pratiquant du Kung-fu. Ces courses de tricycle  ont  servi également à la FEMAPH pour présenter au grand public Mahamane Sacko le représentant du Mali lors des jeux paralympique à Londres 2012. A la fin des manifestations, avant de remercier les organisateurs et les partenaires,  le parrain Iba N’diaye estime que cette compétition sportive des handicapés est tout un symbole, raison pour laquelle il a tenu à être présent pour les encourager dans le développement du sport des personnes handicapées. «J’ai une dette éternelle vis-à-vis des handicapés, car je suis fils d’handicapé», a-t-il ajouté.

En tout cas, cette 18ème édition du mois de la solidarité et de la lutte contre l’exclusion a été une occasion de plus pour la FEMAHP de montrer que le handicap n’est pas une fatalité.

Sory I. Coulibaly

Commentaires via Facebook :

PARTAGER