Molla Wagué évoque le choc face à la Côte d’Ivoire

3

Le Malien Molla Wagué s’est confié à Football365 avant le match de samedi face à la Côte d’Ivoire (17h00, poule D). Le solide défenseur central de l’Udinese est revenu sur le match nul face au Cameroun mais également sur son cas personnel.

Molla Wagué, pouvez-vous revenir sur votre première rencontre dans cette CAN et le match nul face au Cameroun (1-1) ?
On a commencé par le Cameroun, un gros morceau. C’était une rencontre entre deux « gros » de cette CAN. Le match était très attendu. On a fait une prestation moyenne. On menait 1-0, on s’est fait rejoindre en fin de rencontre. Cette fin de match nous laisse un goût amer. Dans des compétitions comme celle-là, on a conscience que tout ce qui compte c’est la victoire. Surtout avec ce règlement, ce sont des matchs à quatre points quand tu gagnes contre un concurrent direct. Mais bon, on n’est quand même passé pas loin d’une victoire contre une belle équipe du Cameroun qui possède de grands joueurs tels que Nicolas Nkoulou ou encore Vincent Aboubakar, et qui a fait un excellent parcours en éliminatoires. Dans l’ensemble, on est bien entré dans notre compétition.

Molla WAGUEQue pouvez-vous nous dire sur votre prochain adversaire, la Côte d’Ivoire ?
C’est une équipe en reconstruction. Gervinho, qui est toujours performant, ne sera pas là (ndlr : il a été suspendu deux matchs après son expulsion face à la Guinée) donc c’est quand même une bonne nouvelle même si elle possède d’autres très grands joueurs. Comme Yaya Touré qui est le meilleur joueur africain. C’est leur base. Tout passe par lui. Ils ont de bons joueurs à chaque ligne de toute façon. Certes, ils ont fait match nul contre la Guinée, mais ça ne veut rien dire. On s’attend à un match compliqué, la Côte d’Ivoire est une bonne équipe qui joue très bien au football et qui aime avoir la possession. Ça ne va pas être le Cameroun, mais on a bien récupéré, on sera prêt. Les deux équipes ont besoin des trois points, ça s’annonce chaud !

En face de vous, vous allez avoir Wilfried Bony et Seydou Doumbia. Un match très compliqué vous attend …
C’est sûr, ce sont des attaquants de classe mondiale. Je les regarde à la télévision quand je regarde la Premier League. Wilfried Bony, je connais très bien son jeu. Il a été très performant à Swansea City. C’est pour cela qu’il vient de signer à Manchester City. Seydou Doumbia, je ne connais pas trop (ndlr : il évolue au CSKA Moscou). Ça reste un match de Coupe d’Afrique. Il va falloir être au niveau. Pour progresser, il faut affronter ce genre d’attaquants de toute manière. Et je peux vous assurer que, sur le terrain, je ne vais pas les regarder.

« Je représente tous les Maliens »

Le fait de ne pas avoir beaucoup joué depuis le début de saison n’est-il pas un handicap ?
Non. J’ai connu un début de saison très compliqué à l’Udinese. Pour moi, ça a été un changement radical : nouveau championnat, nouvelle langue, nouvelle mentalité. Je suis arrivé de Caen. Je suis passé de la Ligue 2 à la Serie A. Il m’a fallu un temps d’adaptation. Tout le monde sait qu’en Italie, les entraînements sont très durs. J’ai également eu quelques pépins physiques qui ont tronqué ma préparation. Mais je ne m’en fais pas. Tout le monde a confiance en moi là-bas. J’aurai ma chance bientôt, ce n’est pas un problème. Le dernier match avant la trêve, j’ai joué et j’ai été bon donc à moi de continuer.

Mais vous êtes quand même titulaire en sélection. N’est-ce pas étonnant ?
C’est vrai que le fait que je sois titulaire a surpris pas mal de monde parce que je n’ai pas joué pendant presque six mois. Mais la sélection, ce n’est pas comme en club. Tout est différent, c’est un autre coach, un autre environnement, une vision différente du football … Ce n’est pas comparable. En plus de ça, ce n’est pas comme si, pendant ces six mois, j’étais blessé. J’étais là. J’ai beaucoup travaillé et j’étais à chaque fois sur le banc donc je me suis toujours tenu prêt. De plus, pendant toute cette période, je suis resté en contact avec le sélectionneur (Henryk Kasperczak). Il m’a suivi et il a vu que j’étais prêt donc il a fait appel à moi.

Qu’est-ce que représente cette CAN pour vous ?
C’est une fierté et un honneur ! Le Mali, c’est le pays de mes origines, le pays de mes parents, de ma famille. En étant ici, je représente tous les Maliens, tous mes amis et ma famille. Et surtout, le plus important de tous, mes parents. Je suis là et je donne tout tous les jours pour les rendre fiers. J’ai conscience que pour eux aussi, c’est une fierté que leur enfant porte les couleurs du pays. Et pour le terrain, cette CAN me permet aussi d’avoir du temps de jeu et de montrer que je peux enchaîner les performances.

« Aucune équipe ne m’a impressionné »

Vous aviez bien figuré lors des deux dernières éditions avec une troisième place. L’objectif est-il de faire mieux ?
Oui, mais n’allons pas trop vite. Déjà, il faut passer les poules. On sait que ça va être dur car on a une poule compliquée. Aujourd’hui, on a tous un point. Donc le prochain match va être très important. On veut avancer étape par étape, sortir des poules puis passer les quarts, demi-finales et jouer la finale, mais on n’en est pas encore là. De toute manière, toutes les équipes veulent remporter le trophée. C’est facile à dire, mais il faut franchir toutes ces étapes. Pour arriver à cela, on va s’appuyer sur notre point fort qui est la solidarité.

Tous les premiers matchs ont été joués. Une équipe vous a-t-elle impressionnés ?
Non, tous les matchs sont serrés. Aucune équipe ne m’a impressionné, sincèrement. Il y a beaucoup de matchs nuls ou s’il y a des victoires, c’est souvent par seulement un but d’écart. À chaque CAN, c’est pareil, c’est toujours très compliqué. Aucune équipe ne sort du lot. Il y a souvent des favoris dans les compétitions, mais elles ne vont pas toujours au bout. Le favori de cette CAN, c’est bien évidemment l’Algérie, mais ça ne veut rien dire du tout.

Propos recueillis par Rafik Youcef (football365.fr)

EXCLU365 / MALI – MOLLA WAGUE – Publié le 23/01/2015 à 17h50 – Mis à jour le : 23/01/2015 à 21h43

Commentaires via Facebook :

PARTAGER

3 COMMENTAIRES

  1. Tamboura c’est maillont faible tout passe de son côté c’est de sa faut qu’on a encaissé le but molla wague bravo il a fait un bon match tout comme sylla mes tamboura faut le change tout passé son côté c’est un vrais boulevard un défenseur il doit savoir défendre avant et lui en est pas capable les but qu’on encaisse viens souvent de son côté faut l’enlever un mettre quel d’autre même sigamary diarra faut le mettre à sa place , on makan traore qui joueurs au PSG en CFA qui a déjà été sélection mes on lui a jamais donner sa chance y’a abdoulaye sissoko le frère de Lolo qui est bon est peux jouet à ce poste la y’a aussi massadio haidara de Newcastle qui est très très bon mes tamboura il est comme fouseinny diawara qui attaque mes c’est pas défendre on pas aller loin avec eux

  2. La Côte d’Ivoire a voulu le technicien français Hervé n’a pas pu
    Promesses annoncées Promesses oubliées
    Match nul, défaites n’ont pas eu d’adversaires
    Et les ivoiriens pleurent
    Ils pleurent parce qu’ils n’en peuvent plus

    Vous avez voulu
    Mais cette fois vous n’avez pas pu
    L’éléphant annoncé
    Est arrivé avec un pied cassé
    Carton rouge, “Gervinho dehors” n’ont pas eu d’adversaires
    Mais on nous fait croire
    On nous fait croire que tout va très bien
    Mais ça veut dire ce que ça veux dire

    De l’autre coté, ils continuent de nous affronter
    Sous le soleil et la pluie tropicale de Malabo
    Souvent ils ont des supporteurs
    Qui les abandonnent en plein match
    Et pendant que les aigles du Mali enchaînent des buts
    Ils vont toujours en rangs dispersés
    mais ça veut dire
    ce que ça veut dire
    ça veut dire
    Ko bromalata a loula ha ha ha ha Dja bromolata aoula
    Bromolata a loula ivoirien joueurs nibêye wouya wouya
    Ko bromalata a loula ha ha ha ha Dja bromalata aoula
    Bromalata aloula éléphants nibêye wouya wouya
    A salon kônô balontannan môgôlou Olouye wouya wouya
    A ivoirien balontannan môgôlou Oloute match gagné Dja bromalata loula ah ah ah ah
    Dja broalata aloula
    ko bromalata aloula
    Éléphants
    nibêye wouya wouya ani yougou yougou
    Awgnewala awgô le Ba Ba
    Aw gnewala gnin le ba awgnewala
    ngô le ba
    Ba aw gnewala gnin le ba ha bromalata aloula,Dja dja
    bromalata aloula noula oh oh oh
    bromalata aloula
    bromalataoula ,Dja dja
    bronamata aloula
    Dja bromalataoula oh oh oh
    bromalataoula
    Ohba Ohba

Comments are closed.