Mondial 2014 : les Lions camerounais très gourmands ont obtenu gain de cause football

1
Mondial 2014 : les Lions camerounais très gourmands ont obtenu gain de cause football
L’Ă©quipe de football camerounaise, les Lions indomptables. © JOHN MACDOUGALL / AFP

L’affaire aura vampirisé la préparation des Camerounais pendant presque trois semaines. Finalement, les Lions ont obtenu (à peu près) ce qu’ils voulaient, et leur avion s’est envolé pour le Brésil lundi matin, avec plus de vingt-quatre heures de retard.

Le Cameroun ne serait pas Ă  la hauteur de sa rĂ©putation sans ces petites crises financières qui pimentent les jours prĂ©cĂ©dant son entrĂ©e dans une grande compĂ©tition. Ce n’Ă©tait plus arrivĂ© depuis un bout de temps : après une Coupe du monde ratĂ©e en Afrique du Sud, en 2010, les Lions indomptables avaient suivi les Coupes africaines des nations 2012 et 2013 chez eux, sur leur poste de tĂ©lĂ©vision, privant la presse locale et Ă©trangère d’un sujet vendeur.

Mais Ă  peine avaient-ils posĂ© le pied Ă  Walchsee (Autriche) pour leur stage de prĂ©paration Ă  la Coupe du monde (12 juin-13 juillet) que les bonnes vieilles habitudes avaient repris le dessus… Certes, les joueurs, reprĂ©sentĂ©s notamment par Samuel Eto’o, leur capitaine, ont immĂ©diatement acceptĂ© la prime versĂ©e par leur gouvernement. En plus d’un fixe de 76 225 euros (50 millions de F CFA), les Lions auront droit au premier tour Ă  15 250 euros par victoire, Ă  10 670 euros par match nul et Ă … une simple poignĂ©e de main en cas de dĂ©faite. S’ils se qualifient en huitièmes de finale, une rĂ©union pour dĂ©terminer un nouveau barème de primes sera organisĂ©e.

Mais si ce premier volet du dossier a Ă©tĂ© rapidement expĂ©diĂ©, le second n’Ă©tait toujours pas rĂ©glĂ©. Et la situation, supposĂ©e se dĂ©bloquer au plus tĂ´t avant la fin du stage en Autriche, s’est Ă©ternisĂ©e jusqu’au 8 juin, au lendemain du match amical remportĂ© Ă  YaoundĂ© face Ă  la Moldavie (1-0).  Les Lions, bien dĂ©cidĂ©s Ă  ne rien concĂ©der, ont mĂŞme refusĂ©, Ă  l’issue de cette rencontre, de recevoir le drapeau national des mains du Premier ministre – c’est le sĂ©lectionneur allemand Volker Finke qui s’est pliĂ© Ă  la tradition – et d’embarquer dans l’avion spĂ©cialement affrĂ©tĂ© pour rejoindre le BrĂ©sil.

Car la Coupe du monde va rapporter beaucoup d’argent Ă  la FĂ©dĂ©ration camerounaise de football (Fecafoot), qui devrait empocher la prime accordĂ©e par la Fifa et les sommes versĂ©es par les sponsors, parmi lesquels figurent l’Ă©quipementier Puma et l’opĂ©rateur tĂ©lĂ©phonique Orange. Joseph Owona, le prĂ©sident du comitĂ© de normalisation de la Fecafoot, a Ă©tĂ© renvoyĂ© dans les cordes par Eto’o et ses coĂ©quipiers après qu’il a fait une proposition jugĂ©e insuffisante.

L’avion est enfin parti

Mais au Cameroun, tout fini par s’arranger au gré des multiples réunions et des palabres de coursives. L’avion a décollé de Yaoundé tôt le lundi 5 juin, et les joueurs, en plus des 50 millions de F CFA (76 225 euros) promis par le gouvernement, ont empoché un bonus de 10 millions de F CFA (15 245 euros).

Ailleurs, cette question ne pose pas de problème, mĂŞme si certaines fĂ©dĂ©rations restent d’une discrĂ©tion de violette. Les AlgĂ©riens ont touchĂ© entre 150 000 et 200 000 euros de prime de qualification. Les NigĂ©rians verront leur compte bancaire gonfler de 7 300 euros pour chaque victoire au premier tour, et il leur sera octroyĂ© des bonus de 8 800 euros (en huitièmes de finale), 11 000 euros (en quarts de finale), 14 700 euros (en demi-finale) et 22 000 euros (en finale). RĂ©servĂ©s sur le sujet, les GhanĂ©ens ont fait savoir qu’ils percevront au moins 56 000 euros. Quant aux Ivoiriens, ils toucheront 76 000 euros s’ils figurent dans la liste des 23 joueurs retenus, les primes d’objectif ayant Ă©tĂ© fixĂ©es Ă  25 000 euros en huitièmes de finale, 30 000 euros en quarts, 50 000 euros pour une place en demi-finale et 100 000 euros en cas de victoire en finale.

Ă€ titre de comparaison, les Français repartiront avec 74 700 euros en cas d’Ă©limination au premier tour, et 329 300 euros s’ils (re)deviennent champions du monde. Mais les Bleus, comme les autres EuropĂ©ens, ne touchent pas un euro de leur gouvernement.

Lire l’article sur Jeuneafrique.com

PARTAGER

1 commentaire

  1. les joueur ont raison parceque a chaque coupe le cameroun se retrouveavec des tels situation pourquoi n’est pas tirer lecon des annĂ©es precedente la fede camerounaise est coronpu

Comments are closed.