MU: Mourinho a signé un pré-contrat (et touchera 19 millions d’euros si ça ne se fait pas)

2
MU: Mourinho a signé un pré-contrat (et touchera 19 millions d'euros si ça ne se fait pas)
José Mourinho à Londres le 6 janvier 2016., SIPANY/SIPA

FOOTBALL – Il devrait posé ses valises à Manchester avant le 1er juin…

José Mourinho ou Ryan Giggs? A priori,

ce sera bien le Portugais qui prendra place sur le banc de Manchester United la saison prochaine. L’ancien coach de Chelsea a signé un précontrat avec les dirigeants mancuniens,

rapporte dimanche le quotidien espagnol El Pais.

Citant des sources au sein de l’agence GestiFute, créée par l’agent Jorge Mendes, qui représente «The Special One», El Pais indique que l’ex-entraîneur de Chelsea pourrait, selon les termes de l’entente, toucher jusqu’à 15 millions de livres (19 millions d’euros) même s’il ne prenait pas les commandes des Red Devils.

Maintenant il faut y aller, Louis

En effet, si l’accord n’est pas mis à exécution avant le 1er mai, Manchester United devrait verser 5 millions de livres à l’entraîneur. Et si au 1er juin Mourinho n’a toujours pas posé ses valises à Old Trafford, il pourrait toucher 10 millions de livres supplémentaires.

Mourinho, 53 ans, a été limogé en décembre de Chelsea, tenant du titre, après avoir perdu neuf des 16 premiers matchs du championnat. L’actuel entraîneur de Manchester, Louis van Gaal, 62 ans, a signé en 2014 pour trois saisons, mais il fait face à une pression croissante. Son club est actuellement classé 6e en Premier League et s’est fait sortir de la Ligue Europa en 8e de finale parLiverpool, jeudi.

Retrouvez cet article sur 20minutes.fr

PARTAGER

2 COMMENTAIRES

  1. A Remy NGONO (Radio Foot du Vendredi 18 mars 2016)
    Après vos propos mensongers tenus le vendredi 18 mars 2016 nous nous devons d’apporter la contradiction au mensonge distillé sur les ondes de RFI.
    Sachez que bien avant ce jour les responsables du football malien avaient vu en N’Golo Kanté un footballeur doué d’immenses talents. C’est pour cela qu’une délégation dirigée par le président du CE, Boubacar Baba Diarra, et composée du vice président Boukary Sidibé, du sélectionneur du moment Henri Kasperzak, a rencontré, en France, NGolo Kanté et son manager Guinéen. Ce fut après le match Caen /Nice en 2014. Le but était de convaincre N’Golo de rejoindre l’équipe nationale du Mali qui préparait les éliminatoires de la CAN. Après 3 heures d’échanges NGolo Kanté n’a pas donné son accord. En 2015, le nouveau sélectionneur des Aigles Alain Giresse a repris le flambeau. Il a reçu le même refus poli de NGolo Kanté une semaine avant que le sélectionneur français ne publie sa liste comprenant le nom de NGolo Kanté. Tels sont les faits ; des faits que le communicateur digne de ce nom se devait de vérifier avant de faire des insinuations non fondées, tendancieuses et mensongères. Il y a bien alors de se poser certaines questions à propos de Remy NGono qui n’est pas à sa première bévue :
    – Pourquoi en voulez-vous au football malien ?
    – Pourquoi vous acharner à salir les responsables du football malien par des mensonges ?
    – Pourquoi cette soif du sensationnel avec de fausses informations ?
    – Enfin quel péché d’Israël et d’ailleurs ont commis les responsables de la fédération malienne de football pour être trainés dans la boue quand vous insinuez que le Mali a rejeté le désir de NGolo Kanté qui aurait offert ses immenses talents à son pays d’origine ?
    Cette bourde ne peut abuser que des débiles. Vous exercez dans cette émission de Radio Foot le rôle d’une caisse qui résonne à la voix du maître, d’un lamentable énergumène qui vend son âme au diable pour quelques billets. Dommage après la honte reçue lorsque vous avez d’abord été humilié pour la question du maillot des Aigles du Mali en Nouvelle Zélande, la prétendue arrestation du Président du CE de la fédération malienne de football et j’en passe. Sachez qu’il existe une limite au dénigrement, à la bassesse, au mensonge. Toutes attitudes qui n’honorent pas la profession que vous êtes sensé exercer. Vous n’êtes pas loin de la limite à ne pas franchir malgré la couverture que vous avez d’une radio sérieuse et de renommée mondiale.

    Adama Doumbia

  2. A Remy NGONO (Radio Foot du Vendredi 18 mars 2016)
    Après vos propos mensongers tenus le vendredi 18 mars 2016 nous nous devons d’apporter la contradiction au mensonge distillé sur les ondes de RFI.
    Sachez que bien avant ce jour les responsables du football malien avaient vu en N’Golo Kanté un footballeur doué d’immenses talents. C’est pour cela qu’une délégation dirigée par le président du CE, Boubacar Baba Diarra, et composée du vice président Boukary Sidibé, du sélectionneur du moment Henri Kasperzak, a rencontré, en France, NGolo Kanté et son manager Guinéen. Ce fut après le match Caen /Nice en 2014. Le but était de convaincre N’Golo de rejoindre l’équipe nationale du Mali qui préparait les éliminatoires de la CAN. Après 3 heures d’échanges NGolo Kanté n’a pas donné son accord. En 2015, le nouveau sélectionneur des Aigles Alain Giresse a repris le flambeau. Il a reçu le même refus poli de NGolo Kanté une semaine avant que le sélectionneur français ne publie sa liste comprenant le nom de NGolo Kanté. Tels sont les faits ; des faits que le communicateur digne de ce nom se devait de vérifier avant de faire des insinuations non fondées, tendancieuses et mensongères. Il y a bien alors de se poser certaines questions à propos de Remy NGono qui n’est pas à sa première bévue :
    – Pourquoi en voulez-vous au football malien ?
    – Pourquoi vous acharner à salir les responsables du football malien par des mensonges ?
    – Pourquoi cette soif du sensationnel avec de fausses informations ?
    – Enfin quel péché d’Israël et d’ailleurs ont commis les responsables de la fédération malienne de football pour être trainés dans la boue quand vous insinuez que le Mali a rejeté le désir de NGolo Kanté qui aurait offert ses immenses talents à son pays d’origine ?
    Cette bourde ne peut abuser que des débiles. Vous exercez dans cette émission de Radio Foot le rôle d’une caisse qui résonne à la voix du maître, d’un lamentable énergumène qui vend son âme au diable pour quelques billets. Dommage après la honte reçue lorsque vous avez d’abord été humilié pour la question du maillot des Aigles du Mali en Nouvelle Zélande, la prétendue arrestation du Président du CE de la fédération malienne de football et j’en passe. Sachez qu’il existe une limite au dénigrement, à la bassesse, au mensonge. Toutes attitudes qui n’honorent pas la profession que vous êtes sensé exercer. Vous n’êtes pas loin de la limite à ne pas franchir malgré la couverture que vous avez d’une radio sérieuse et de renommée mondiale.

    Adama Doumbia

Comments are closed.