Nagnouma COULIBALY, basketteuse professionnelle : L’amazone qui affole les states en Europe

0
Nagnouma Coulibaly avec les trophées individuels remportés par le Mali á l'Afrobasket féminin 2013 á Maputo, au Mozambique
Nagnouma Coulibaly avec les trophées individuels remportés par le Mali á l’Afrobasket féminin 2013 á Maputo, au Mozambique

Depuis le début de la saison, Nagnouma Coulibaly est sur une courbe ascendante. Et elle ne cesse d’affoler les states (statistiques) dans un secteur où elle est une reine incontestée ces dernières années : les rebonds ! À 25 ans, la rebondeuse incontestée est en train de se bâtir une légende en Afrique et dans le milieu professionnel. 

 

Depuis le début de la saison, notre internationale Nagnouma Coulibaly ne cesse de faire parler d’elle avec son club Arras Pays d’Artois, qui évolue en ligue féminine française. Et comme cela est une habitude ces derrières semaines, la Malienne est encore accréditée par la presse d’une «énorme prestation» avec son équipe pendant le week-end du 8 au 9 février 2014. La «Meilleure rebondeuse» des trois dernières éditions de l’Afrobasket féminin ne cesse de réaliser de grosses performances avec des matchs à entre 21 et 23 rebonds. Nagnouma a même atteint les 25 rebonds dans un match face à Toulouse en novembre dernier. Ce qui était déjà un record en Europe dans une compétition féminine de basket.

 

Mais la très combative «Aigle» a tout simplement pulvérisé la meilleure évaluation de la saison (38), en hissant la barre à 45 lors de la rencontre face à Mondeville, devant 1 800 spectateurs à Arras. Les statistiques de Nagnouma  COULIBALY sur ce match donnent le tournis aux connaisseurs. Ainsi, la talentueuse rebondeuse est accréditée de 8/9 aux shoots, 12/15 aux lancers francs, 9 fautes provoquées, 2 contres, 2 interceptions et une passe décisive… 28 points et 17 rebonds pour capitaliser 45 à l’évaluation. C’est donc fort naturellement que Nagnouma est aujourd’hui la 1ère au classement à l’évaluation et aux rebonds du championnat féminin professionnel en France.

Une exceptionnelle constance dans la performance
Depuis le début du championnat 2013-2014, cette vraie force de la nature a hissé la barre à 12.1 points, 13.3 rebonds et 19.3 d’évaluation par match. Et sa forme actuelle laisse à espérer qu’elle nous réserve encore des surprises. Et pourtant, rien ne doit surprendre de la part de cette grande Amazone qui, sur le plancher, se métamorphose en foudre de guerre par sa volonté, sa détermination, son fighting-spirit et… sa classe !

 

Championne d’Afrique des juniors avec le Mali à Cotonou (Bénin 2006), des Espoirs au Mozambique (2007), Nagnouma a toujours été élue meilleure rebondeuses et sélectionnée dans les «Cinq majeures» des compétions africaines. Son immense talent et sa grande combativité lui ont naturellement vite ouvert les portes de l’Equipe nationale féminine des seniors. Avec sa sélection nationale, elle se classe 6e au championnat d’Afrique à Tunis (Tunisie). L’édition suivante, le Mali s’octroie la 5e place à la CAN au Nigéria avant de connaître la consécration continentale en 2007 face aux Lionnes du Sénégal devant leur public au Marius N’Diaye de Dakar (Sénégal).

 

Ce sacre offre aux Maliennes l’opportunité de représenter l’Afrique dans le tournoi de basket féminin des Jeux olympiques «Beijing 2008», en République populaire de Chine. En 2009 et 2011, le Mali se classe 2e puis 3e respectivement à Madagascar et à Bamako. Même si Nagnouma est toujours restée «Meilleure rebondeuse» du continent, les Aigles n’ont terminé que 5e à l’Afrobasket «Maputo 2013» (Mozambique). Auparavant, elle avait permis à son pays de se classer aussi 5e aux Jeux de la Francophonie à Nice, en France. Mima (pour les proches) a aussi étoffé son palmarès avec les titres de la meilleure rebondeuse des mondiaux juniors «Slovaquie 2007» et Espoirs «Moscou-2007» avec le Mali.
L’Europe aux pieds d’une Reine d’Afrique
Le parcours européen de Nagnouma n’est pas moins impressionnant. Par exemple en 2009-201 avec Pleyber-Christ, alors en ligue 2 française, elle a été «Meilleure marqueuse» (18.6) et «Meilleure rebondeuse» (16.8). Ce qui lui vaut aussi la «Meilleure évaluation» de la saison (24). Avec Mondeville, ligue 1 française (2011-2013), elle a étoffé son palmarès avec une participation à l’Euro-coupe (2011), 4e du championnat de France de ligue 1 qui a ouvert la voie à une participation à l’Euroligue en 2012. La saison écoulée (2012-2013), Nagnouma a été la «Meilleure rebondeuse» du championnat de France 2013. L’ancienne sociétaire de la Commune III du District de Bamako et du Djoliba AC, puis de Toulouse, Pleyber-Christ (Brest)…, s’est donc frayé un chemin en or dans le professionnalisme après avoir éclaboussé le basket national et continental de son talent et de sa classe.

 

Le pivot d’Arras est une géante dans tous les sens de ce superlatif. En effet, Nagnouma l’est non seulement par la taille (1,92m), mais aussi par le talent et la classe qui lui ont déjà permis de se faire respecter dans le milieu professionnel, notamment en France (Toulouse, Pleyber-Christ de Brest) et en Pologne où elle a évolué au sein de Poznan entre 2008-2009. Actuellement (février 2014), Nagnouma Coulibaly est la «Meilleure joueuse» aux rebonds et à l’évaluation du championnat féminin de France de Ligue 1. Et c’est fort naturellement que Nagnouma est l’une des grandes héroïnes qui ont écrit les plus belles pages du basket féminin malien.
À 25 ans (née le 31 mai 1989 à Bamako), elle incarne à elle seule l’espoir du basket féminin malien à la requête de sa place sur le podium africain.
Moussa BOLLY

Commentaires via Facebook :

PARTAGER