Office du Niger sports : L’histoire fabuleuse d’une ascension

0

Quand un Vendredi saint, date symbolique comme le 11-11-2011, la Fédération Malienne de Football signait le dossier d’affiliation d’Office du Niger Sports, le 618eme et dernier club enregistré chez elle en cette année, l’instance première du football malien ne se doutait pas que ce club allait bousculer la hiérarchie et s’inviter dans la cour des grands (élite du football malien). Mais les initiateurs de cette formation sportive croyaient durs comme des fers de crampons que le choix innocent de cette date se conclurait par une ascension. Ils l’ont répété à toutes les grandes occasions du club jusqu’au soir du 29 Août 2012 où Office du Niger Sports (ONS) battait un record mondial : monter en 1ere Division pour une équipe qui a juste eu le temps de préparer une grossesse normale, soit 9 mois.

 

Au départ de la création d’une simple équipe corporative se cachaient pour le Service Communication de l’Office du Niger un bon moyen de promouvoir par le sport une bonne image de l’entreprise. Mieux, avec son entité d’association sportive (adhésion libre et sans contrainte), ONS était capable, dans un développement intégré, qui sou tendait la politique de l’Office du Niger de promouvoir un pan de sa culture d’entreprise. Il ne revient à personne de croire que tous ces objectifs ne sont pas atteints. Le club regorge de toutes les compétences intérieures et extérieures en matière de managers et de dirigeants. Ses officiels et ses joueurs se recrutent de divers horizons qui font qu’ils sont des ambassadeurs de l’entreprise partout où l’Office du Niger se voudrait visible, mais ces derniers sont l’émanation de quatre équipes de masse  qui jouent en ce moment un tournoi commémorant les 9 ans de votre journal : Djolibani, Ségou Naani, Nieleni et la Cité ON. En anéantissant sur ses propres installations, 96 heures après son sacre,  tous les espoirs du vainqueur de la Coupe du Mali 2012, de se voir monter en 1ere Division, Office du Niger Sports a achevé sa saison sportive 2011-2012  comme elle l’avait commencée : efficacité dans la discrétion

REINE DE SEGOU

L’équipe du Président Barou Soumbounou, Député élu à l’Assemblée Nationale démarre son premier match officiel dans sa juridiction sportive (le District de Football de Ségou) par son traditionnel tournoi d’ouverture face à l’Inter Club de Ségou. Le nul de un but partout lui impose de jouer la loterie des tirs aux buts qui ne souriront pas au capitaine Sanibé Dembélé et ses partenaires. Les blancs (première couleur officielle du club) de Ségou remettent ça et participent à la prochaine compétition, la Coupe Adja Fanta qu’ils brandissent allégrement face au champion régional de Ségou en titre, le Balanzan AC. La Coupe du District qui jouera sa finale le 20 Janvier dernier s’achève de nouveau pour ONS par une histoire de tirs aux buts. Après le nul vierge du temps réglementaire, l’équipe perd le gain de la finale aux penaltys face à l’AS Biton. Cependant, c’est avec brio que l’étape du championnat du District est passée. Office du Niger Sports qui retrouve Inter Club dans son groupe et le FC Segoucoura laisse à carreau son tombeur du tournoi d’ouverture, prend la première place du groupe et obtient une des cinq places qualificatives pour le Top 10 du Championnat Régional de Ségou et se voit loger dans le Groupe B, celui du Vice Champion Régional en titre, le Réveil Club de San puis le FC Ségoucoura, le FC Saint Barthélemy et l’AS Falé de Macina. Entre temps, Office du Niger Sports participe à la fête populaire de la Coupe du Mali. Ses résultats sont remarquables puisque, fait rarissime dans l’histoire du football ségovien, le nouveau promu dans la famille du football malien arrache une des 3 places qualificatives à la phase nationale et représente Ségou en compagnie de l’AS Bakaridian et l’AS Biton, après avoir éliminé à San le Centre Nouhoum Moriké Traoré et réussi son examen de passage à Ségou face au Bronconi de Niono. Dans le Championnat Régional de Ségou, Office du Niger Sports fait parler la poudre. Ses adversaires sont dynamités, c’est le moins qu’on puisse écrire. Quatre matchs aller aux allures tonitruantes : 4 à 0 face à Segoucoura, 4 à 0 de nouveau face à Saint Barthélemy, 8 à 0 face à Macina et une victoire 2 buts à 1 à San face à la tête de poule, vice championne régionale en titre, le Réveil Club. Les artificiers d’Office du Niger Sports valident leur ticket de finaliste de ce championnat régional en gérant les matchs retour avec parcimonie : Segoucoura et Saint Barthélemy limitent les dégâts de leur débâcle du match aller mais n’empêchent pas à Leger Traoré, meilleur buteur avec 10 buts, Adama Traoré « Amoroso », second meilleur buteur avec 6 buts et leurs partenaires d’engranger les 6 points qui obligent aux forfaits les matchs de Macina et de San. La grande finale de ce Championnat Régional de Ségou qui l’oppose à l’AS Biton de Ségou, leader de son groupe face au Balanzan AC, l’USFAS, le Centre Nouhoum Moriké Traoré de San et le Bronconi de Niono confirmera tout le grand appétit qui caractérisait Office du Niger Sports. Le manque d’humilité du légendaire Biton de Ségou lui joue des tours et Office du Niger Sports se voit sacré au soir du 8 Juillet 2012 Champion Régional de Ségou avec le précieux sésame de représenter Ségou au Tournoi de montée en 1ere Division face aux représentants de Sikasso et de Mopti.

LE COMPTE A REBOURS COMMENCE

Si la Coupe du Mali, phase fédérale n’a pas souri aux poulains de Williams Moise Diarra, Fadel Kanta et Moussa Traoré Dupain, nouveaux coachs (l’ancien, Djibril Diop a été limogé à la veille de la Finale Régionale), Office du Niger Sports se voit écarter à Ségou 4 buts à 0 par le détenteur 2011 de la Coupe du Mali (le COB), il n’en sera pas pour cette montée en 1ere Division même si un nouveau détenteur de Dame Coupe du Mali (US Bougouni) se mettait au devant de leur chemin. La défaite (1 but à 0) d’ONS enregistrée à l’aller à Ségou donne des ailes à l’US Bougouni qui pense que le plus dur est fait en dépit de la victoire 1 but à 0 que ramènent Sanibé Dembélé et ses partenaires de Mopti face à l’AS Sabana. Pour ONS, le compte à rebours ne faisait que commencer, car une simple victoire au retour contre les mopticiens lui permettrait de renouer avec son destin dans ses mains. Ces derniers leur facilitent la chose puisque l’US Bougouni est accrochée à domicile par l’AS Sabana (1 but partout), rendant du coup le match retour US Bougouni – Office du Niger Sports comme une finale avant la fin du Championnat National Ligue II, dans le Groupe B. Héroïque et sans politesse, Office du Niger Sports, avec un score de 2 buts à 1, endeuille toute une ville qui a gelé la fête de Dame Coupe du Mali, rend pantois ses sympathisants à travers le Mali, fait mentir tous les pronostiqueurs d’un après-midi de football et laisse médusés certains puristes du football qui ne donnaient pas chers la peau de ces néophytes qui ont osé chamboulé plans et agendas. Mais l’histoire du football est ainsi faite qu’il ne sert à rien de réinventer la roue : avec humilité, travailler, croire à ce qu’on fait et ce qu’on veut, la chance fera le reste.

Moutta

 

PARTAGER